Comment ouvrir un commerce ?

Vous vous sentez l’âme d’un commerçant ? C’est une fonction qui gagne en popularité. Vous projetez d’ouvrir votre propre commerce. Toutefois, vous ne savez pas comment procéder ? Vous verrez dans les lignes qui suivent, l’ensemble des démarches nécessaires dans la création d’un établissement commercial pour proposer vos produits.

créez votre société

comparer

Pourquoi ouvrir un commerce ?

En règle générale, une personne se lance dans une activité commerciale pour deux raisons :

  • Soit, elle a une passion pour un domaine quelconque et elle souhaite la partager avec son entourage.
  • Soit, elle possède un esprit d’entreprise et désire faire fructifier son argent au moyen de cette activité.

Dans les deux cas, pour ouvrir un commerce, vous devez suivre plusieurs étapes avant de pouvoir accueillir votre premier client.

L’étude de marché

La première étape dans l’ouverture de votre commerce consiste à en identifier les grandes lignes. C’est l’analyse du marché dans lequel vous envisagez d’entrer en scène. Comment procéder pour faire une étude de marché ? L’opération se résume à se poser des questions sur votre projet : quel type de produit ? Dans quel contexte évolue-t-il ? Quel sera son apport ? Quelle forme de commerce : franchise ou indépendant ?

Les commerces de meubles et de décoration, d’aliments et de vêtements connaissent actuellement une certaine pérennité. Cependant, la pratique de certaines activités est réglementée. Vous avez donc le choix entre engager un diplômé ou suivre une formation avant la création de votre entreprise. La vente de services est également envisageable.

Vous pouvez proposer des produits classiques ou offrir à la clientèle un type de biens inédit. Généralement, un commerçant choisit d’être indépendant. Néanmoins, vous pouvez aussi intégrer une chaine de commerces standardisés dans le cas d’une franchise. En somme, votre magasin franchisé défend le concept et le nom d’un franchiseur. Il peut s’agir d’une ligne de magasins de vêtements par exemple.

Pensez aussi aux consommateurs ciblés par votre projet. Il est question d’identifier vos clients potentiels. Il existe plusieurs critères possibles comme l’âge, le pouvoir d’achat, le goût, etc. Vous devez aussi déterminer le nombre de visites et de vente dans une période donnée. La prévision peut être journalière, hebdomadaire ou encore mensuelle. Elle dépendra en grande partie de la nature des produits de votre boutique.

La création d’un commerce n’est pas possible sans passer par la recherche de fournisseurs. C’est pendant l’étude de marché que le futur commerçant, indépendant surtout, répond aux questions : où et comment approvisionner son magasin.

C’est aussi à vous de mettre les prix de vos biens. Outre les tarifs de vos fournisseurs, vous devez aussi analyser les prix proposés sur les sites de vente en ligne et dans les autres boutiques et magasins avant de décider.

L’identification des moyens de production de votre commerce

À présent, il s’agira de vous questionner sur la manière dont votre entreprise de commerce va fonctionner. Voici quelques pistes de réflexion : le local, la solution humaine, les équipements, etc.

Pour ouvrir votre société, vous devez porter une attention particulière par rapport au local commercial. En effet, la réussite de votre projet en dépend. Comme il s’agit d’un commerce, vous pouvez tenir compte par exemple de la nature de votre activité, de la visibilité et de l’accessibilité de la boutique, de l’entourage et de la concurrence, etc.

Par la suite, l’entrepreneur doit fixer le moyen humain. Pour ouvrir un commerce, vous aurez trois catégories de collaborateur. Il y a le personnel de production et d’encadrement. Puis, vous aurez la fonction d’administration, de communication et de direction.

Dans la mesure du possible, prenez un local qui répond d’emblée aux besoins de votre commerce. De cette manière, vous n’aurez plus qu’à vous concentrer sur son équipement en machines, matériels, mobiliers, etc.

L’élaboration d’un business plan

Avant de franchir la marche suivante, il est impératif d’élaborer le business plan de votre projet. Ce document synthétise toutes les étapes mentionnées plus haut. Il vous permettra aussi de mettre en relief votre stratégie de développement, le capital, la nature des apports, etc.

Non seulement, le business plan vous servira de guide en tant qu’entrepreneur, mais il sera également utile pour convaincre et attirer les banques, les investisseurs et les partenaires commerciaux.

Les formalités d’ouverture de votre commerce

Avant d’ouvrir votre porte aux premiers clients, vous devez entamer des démarches administratives. Elles sont en grande partie à voir auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) de votre secteur. Vous y déposerez notamment votre dossier de création de société ou entreprise.

Voici les étapes nécessaires pour ouvrir votre commerce.

Choix du nom de votre entreprise

Après, vous devez vérifier auprès de l’Institut National de la Propriété industrielle (INPI) si une autre société ne dispose déjà des droits relatifs à votre option. Ouvrir un commerce de type franchise offre moins de libertés quant à ce sujet.

Identification du statut juridique

Votre société peut devenir une : microentreprise, EURL, EIRL, SAS, SASU, SARL, etc. Chaque statut juridique a droit à son propre lot d’avantages et d’inconvénients. Ces derniers concernent des questions d’ordre fiscal et social, mais touchent aussi la protection de votre patrimoine. Vous devez par la suite rédiger les statuts de votre société ou de votre entreprise.

Immatriculation de l’établissement

La procédure dépendra essentiellement du statut juridique choisi. Elle se fait auprès soit du Registre des Métiers (RM) pour les entreprises employant moins de 10 salariés, soit auprès du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) dans le cas contraire.

Demande d’autorisation

Dans la mesure où vous envisagez d’étendre, d’aménager ou tout simplement d’occuper une partie de la devanture de votre local, vous devez demander un accord auprès de la municipalité. D’autres conditions concernent les Établissements Recevant du Public (ERP) ou encore pour les magasins qui font plus de 1 000 m².

Quelques conseils en plus

En somme, voici les démarches qui vous attendent dans la création de votre entreprise. Vous pouvez très bien les réaliser tout seul ou demander les services d’un tiers. Une solution est de dépenser quelques euros pour engager un expert-comptable. Ce dernier possède des compétences juridiques. Il aura aussi son apport dans la gestion de votre commerce. Pensez à assurer votre commerce. Puis, plusieurs normes et pratiques commerciales sont à prendre en compte. Elles concernent par exemple la diffusion de musique, la sécurité ou encore la fixation et l’affichage des prix, etc. Pour la promotion de votre boutique, internet propose plusieurs solutions de publicité en ligne.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires