Expert comptable pour association : Comment choisir ?

Les obligations comptables s’appliquent autant à une association qu’à une entreprise. Pour cela, le gérant n’a pas besoin d’être un professionnel du chiffre. D’ailleurs, il est possible de solliciter l’aide d’un expert-comptable pour tenir les comptes. Mais comment en trouver un ? Comment le choisir ? Quelles sont les obligations des associations en termes de comptabilité ? Les réponses. 

comparez les banques pour Association

comparer

En quoi consiste la comptabilité d’une association ?

La bonne gestion d’une association requiert un nombre de compétences à maîtriser. Que ce soit en matière de comptabilité ou de fiscalité, sur le plan juridique, administratif ou social, etc. Tout dirigeant d’une organisation ou d’une entreprise est dans l’obligation d’être pluridisciplinaire

Toutefois, il est possible de déléguer la gestion de la comptabilité d’une association à un cabinet d’experts. Non seulement cela constitue un gage de soutien et d’efficacité pour la structure, mais cela réduira aussi les préoccupations qui reposent sur les épaules du président. 

Évidemment, la comptabilité en association est loin de se résumer à la mission suivante, à savoir tenir des comptes annuels constitués de :

  • Le bilan comptable résume les actifs et les passifs de l’association à chaque fin d’exercice ;
  • Le compte de résultat illustre les charges et les produits générés lors d’un exercice comptable ;
  • L’annexe légale fournit les informations supplémentaires pour la compréhension du bilan comptable et du compte de résultat.

Les prestations d’un expert-comptable relèvent notamment de :

  • La vérification des livres comptables ;
  • Le contrôle des déclarations fiscales ;
  • L’audit financier et de gestion ;
  • Les conseils dans la création et l’organisation de l’association de loi 1901 ;
  • L’établissement de budget prévisionnel.

Le plan comptable : pour qui ?

Les associations ne sont pas toutes soumises au plan comptable associatif. Avant de se lancer dans la recherche d’un professionnel dans le secteur, assurez-vous que votre association est contrainte aux obligations comptables.

Pour cela, il faudra prendre en compte la nature de l’activité, la situation financière, le mode de financement, etc. Le plan comptable est obligatoire lorsque :

  • L’association perçoit une aide publique de plus de 23 000 €.
  • Elle reçoit une subvention des collectivités territoriales au-delà de 75 000 € ou représentant plus de 50 % de son budget annuel.
  • Elle reçoit des dons dépassant le montant annuel de 153 000 €.
  • L’association est soumise à des impôts commerciaux. C’est le cas des associations à activité commerciale, fiscalisée, mais aussi des activités scientifiques ou médicales.
  • Elle émet des valeurs mobilières.
  • L’activité économique génère un bilan supérieur à 1 550 000 € et fait appel à plus de 50 salariés.
  • L’association est reconnue ou agréée d’utilité publique, à but d’assistance et de bienfaisance. 
  • L’association s’occupe de la gestion d’établissement du secteur social et sanitaire. Particulièrement, il s’agit des structures à intérêt général.

L’expertise d’un comptable est d’autant plus indispensable pour une association en liquidation judiciaire ou en redressement. 

Pourquoi faire appel à un expert-comptable pour son association ? 

Un expert-comptable occupe une place importante dans le bon fonctionnement d’une entreprise.

Dans une association, il est un partenaire qui veille à la sécurité des comptes. Outre le suivi et la vérification de la légalité, le statut et l’utilité sociale de l’association, il ne faut pas négliger la comptabilité.

Et pour cause, une association peut faire l’objet d’un contrôle de la Cour des comptes, surtout lorsqu’elle est soumise à la publication de ses résultats à chaque fin d’exercice. Dans ce cadre, elle doit être effectuée par une personne de confiance. Faire appel à un expert-comptable est alors synonyme de :

  • Une garantie de conformité des comptes suivant les exigences légales ;
  • Un conseil sur les aides publiques et les subventions auxquelles prétendre ;
  • un accompagnement dans les procédures de montage de dossiers ;
  • Un appui pour la démarche administrative et juridique ;
  • Une aide pour la rédaction des contrats de travail et des bulletins de paie.

L’expert-comptable assure la transparence des activités au sein de l’association vis-à-vis des adhérents et des donateurs. Cela démontre le sérieux de la structure et peut amener d’autres personnes ou des fondations à soutenir sa cause.

Comment choisir son expert-comptable ?

Suivant le règlement n° 2018-06 du 5 décembre 2018 relatif aux comptes annuels des personnes morales de droit privé à but non lucratif, les associations sont tenues de se soumettre à des règles comptables. Depuis l’application de ce règlement le 1er janvier 2020, recourir à un expert-comptable est devenu incontournable.

La qualification 

Soumise à un code de déontologie et à un serment, la profession d’expert-comptable est très règlementée. Depuis 1945, l’Ordre des experts-comptables recense l’ensemble des experts-comptables en exercice en France. Il conseille toute structure grâce à un réseau de professionnels éthiques et qualifiés regroupé dans un annuaire des diplômés.

Ainsi, il vous aide dans le choix de votre partenaire stratégique. Assurez-vous donc que votre personne de confiance est inscrite à l’Ordre pour attester sa qualification.

La disponibilité et la proximité géographique

La numérisation a depuis conquis le domaine comptable. Recourir à un expert-comptable en ligne s’avère judicieux. Cela vous fait gagner du temps et vous allège du stress supplémentaire des trajets.

Toutefois, si vous préférez vous remettre à un cabinet d’expertise comptable traditionnel, prenez en compte sa proximité et sa disponibilité.

Quel que soit votre choix, même si vous n’avez pas besoin d’un expert-comptable au quotidien, il est préférable de construire une relation de confiance avec lui et de pouvoir compter sur son intervention en cas de besoin (problématiques fiscales, bilan, etc.).

La tarification et l’étendue des missions

La question des honoraires pose souvent un problème dans la mesure où les tarifs des experts-comptables ne sont pas règlementés.

En référence aux fonctions qui lui seront assignées, il doit donner à son client une lettre de mission qui cadre la relation et renseigne sur les tarifs, le volume horaire et l’offre de prestations. Cela permet de comparer le rapport qualité-prix des services.

Les précautions à prendre

Ne laissez pas vos comptes entre les mains de n’importe qui. Pour éviter toute arnaque, il est préconisé de se renseigner sur le professionnalisme de l’expert-comptable. Une rencontre est conseillée dans le cas d’une expertise-comptable en ligne. Sinon, lisez les avis en ligne pour vérifier sa légalité et vous assurer de ses compétences. 

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires