Faut-il assurer sa trottinette électrique ?

Les moyens de transport, comme la technologie, se développent à la vitesse de l’éclair, ils nous facilitent vraiment la vie sur plusieurs aspects. Ces derniers sont variés et ont différentes formes, mais celle qui nous intéresse le plus c’est la trottinette électrique, car la trottinette a réellement évolué et est parmi les moyens de transport les plus utilisés, surtout en France.

Dans cet article, nous allons vous parler de la trottinette électrique et de son assurance.

Qu’est-ce qu’une trottinette électrique ?

La trottinette est d’abord apparue comme un moyen de divertissement ludique, ensuite, elle s’est développée à travers les années, pour devenir une trottinette électrique dernière génération. Elle possède une planche à roues, avec un guidon et un moteur.

L’avantage de la trottinette électrique, c’est qu’elle ne nécessite pas un rechargement, mais elle se charge seule, d’une façon instantanée. Elle facilite la circulation, car elle se faufile partout grâce à sa petite forme.

Ce genre de moyen de circulation est considéré comme étant très avantageux pour diverses raisons, mais en contrepartie, il est très dangereux, contrairement à ce que vous pouvez croire.

Les types de trottinettes électriques

Il existe trois types de trottinettes électriques, elles sont différentes les unes des autres, mais elles possèdent quelques caractéristiques qui sont les mêmes :

  • la trottinette électrique classique ;
  • la trottinette à assistance électrique ;
  • les trottinettes électriques rapides.

La trottinette électrique classique fonctionne sans efforts, c’est-à-dire qu’elle ne nécessite pas que le conducteur appuie du pied pour avancer, car elle circule seule avec une batterie bien chargée. Ce type de trottinettes possède une condition concernant la vitesse, elle ne doit pas dépasser les 25 km/h, sinon, plusieurs sanctions vont se présenter pour le conducteur.

Pour la trottinette à assistance électrique, c’est un peu le contraire de la trottinette classique, parce qu’il faut faire des mouvements avec le pied à chaque fois pour avancer et le moteur de cette dernière s’arrête seul dès que la vitesse est à 25 km/h. C’est un modèle qui est un peu moins dangereux que les autres.

Concernant la trottinette électrique rapide, elle est puissante et plus dangereuse, elle possède un permis spécialisé et vous ne pouvez pas la conduire sans protection, donc, sans casque.

En France, ce type de trottinettes doit répondre à quelques conditions, elle doit être :

  • homologuée : c’est-à-dire qu’elle doit avoir un acte qui autorise sa circulation ;
  • assurée : elle doit avoir une assurance pour tous les types de risques ;
  • immatriculée : elle doit obligatoirement avoir un numéro d’immatriculation.

En répondant à ces conditions, vous allez circuler avec votre trottinette avec un peu d’assurance et avec sécurité.

Est-ce qu’il faut assurer sa trottinette électrique ?

Faire une assurance, c’est assurer une certaine sécurité, que ce soit pour vous ou pour votre véhicule ou votre moyen de transport. Assurer sa trottinette électrique est une chose avantageuse pour plusieurs raisons et une sécurité pour plusieurs risques, comme :

  • les accidents ;
  • les cambriolages ;
  • la casse ;
  • problèmes de météo.

La trottinette électrique reste un moyen de transport et de circulation, ainsi, on circule généralement avec d’autres voitures ou bus ou n’importe quel autre type de moyen de transport et dans ce cas, on n’est jamais à l’abri d’un accident de la route, c’est pour cela que l’assurance est une chose qu’il ne faut pas négliger. De plus, cette garantie protège même les blessures humaines, si vous percutez une personne ou vous blessez cette dernière.

Les cambriolages se font partout et même pour les trottinettes électriques, car certaines personnes ne possèdent pas d’espace de garage pour leurs trottinettes et cela peut vraiment représenter un danger, donc, il vaut mieux se prémunir et faire une assurance tous risques.

Faire un accident de route, tomber ou se cogner quelque part, cela peut être considéré comme un accident, mais si votre trottinette se casse seule en tombant, par exemple, quand elle est garée ou autre, cela va créer un dommage matériel et peut être remboursé par l’assurance.

Il existe également des dangers qui ne sont pas contrôlés par vous, comme les problèmes liés à la météo, parfois, ils créent des dommages, surtout si votre trottinette n’était pas couverte, une assurance peut pour rembourser pour une réparation rapide.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires