Le financement participatif : L’essentiel

Le financement participatif ou crowdfunding est un business model offrant un investissement en capital, ces plateformes de dons ont fait leurs preuves aux États-Unis (par exemple, la 1ère campagne présidentielle de Barack Obama a été financée par la foule), et émerge en France depuis quelques années.

comparez les organismes de financement

comparer

Définition du financement participatif ou crowdfunding

Selon Wikipédia : «  Le financement participatif est une expression décrivant des outils et des méthodes de transactions financières entre les individus avec pas ou peu d’intermédiation par les acteurs traditionnels. ».

Autant dire que le crowdfunding ou financement participatif proposé par les diverses plateformes de crowdfunding offre des solutions alternatives pour financer, accompagner et aider les entreprises, notamment grâce au web, et ce sous la surveillance de l’autorité des marchés.

Ces plateformes de financement sont avant tout basées sur l’entre-aide et permettent ainsi aux créateurs d’entreprise de lever des fonds tout en se constituant un réseau de confiance.

Pour créer votre entreprise avec cette forme de financement grâce à l’aide des internautes, vous pourrez utiliser l’un des nombreux sites Internet francophones qui ont vu le jour ces dernières années. Jouant ainsi le rôle d’Intermédiaire en Financement Participatif IFP entre les créateurs d’entreprise et les contributeurs.

Chacun peut faire appel aux internautes afin d’obtenir des fonds : c’est le crowdfunding ou financement participatif ! L’offre et la demande se rencontrant ainsi sur une même plateforme.

Ces plateformes de crowdfunding, en tant qu’intermédiaire en financement participatif IFP, mettent en relation des personnes physiques, qui vont pouvoir échanger, partager, jusqu’à choisir d’avoir une relation financière, basée sur d’autres critères que la seule recherche de profits.

Campagne de crowdfunding : ce qu’il faut savoir

Ces plateformes de financement, en contrepartie de l’investissement en capital apporté, reçoivent des commissions de la part des porteurs de projet. Cette forme de financement provient en fait d’une pure générosité de la foule pour les porteurs de projets. Les plateformes de dons lancent une campagne de financement avec leur statut d’intermédiaire pour collecter des fonds pour ces porteurs de projets.

Une plateforme de crowdfunding dont le but est de collecter des fonds avec une campagne de financement est en fait soumise par le Règlement général de l’Autorité des Marchés Financiers AMF, pour cela ils sont la plupart des cas assistés par un conseiller en investissement participatif CIP. Entre autres, une plateforme de crowdfunding ne doit pas dépasser le plafond des opérations défini par l’Autorité des Marchés Financiers AMF elle-même pour respecter leur statut d’intermédiaire.

Quel que soit le type de la plateforme de financement, ils suivent certains principes, tout en respectant les normes de l’autorité des marchés :

  • le porteur de projet inscrit son projet en chiffrant ses besoins sur la plateforme ;
  • l’épargnant ou investisseur choisit le projet qu’il souhaite financer sur la plateforme de financement ;
  • le projet est lancé lorsque le montant minimum est atteint.
comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires