Jesper : Avis sur ce logiciel de trésorerie

La pérennité de l’activité d’une entreprise repose en grande partie sur la bonne gestion de sa trésorerie. Avec un suivi rigoureux et une bonne visibilité, il sera en effet plus facile pour le dirigeant d’anticiper les problèmes de liquidité. Pour ce faire, il peut être judicieux de recourir à un logiciel de trésorerie. Dans cet article, découvrez Jesper, une solution pour faciliter la gestion et le suivi des finances des entreprises.

comparez les logiciels TPE mobiles

comparer

À propos de Jesper

Jesper est un outil de trésorerie conçu par Desirade, une entreprise spécialisée dans le développement et la maintenance de petites applications qui traitent des besoins de gestion spécifiques. Il s’agit d’un logiciel au design d’antan, mais qui comporte différentes fonctionnalités adaptées à de nombreux entrepreneurs.

D’une manière générale, Jesper s’adresse aux entreprises en quête de simplicité dans le suivi de leur trésorerie. Il cible concrètement les microentreprises et les TPE dans lesquelles on retrouve :

  • Des indépendants (commerçants, artisans…) ;
  • Des experts-comptables ;
  • Des dirigeants de sociétés de conseil ou de services ;
  • Des responsables financiers.

Le logiciel de trésorerie est utilisable directement sur ordinateur. Il suffit de le télécharger et d’entrer la clé de licence envoyée par mail. En outre, comme il s’agit d’une application ancienne, des mises à jour sont proposées sur la plateforme. Pour en bénéficier, il convient donc de se rendre dans l’onglet téléchargement du site et d’indiquer ses coordonnées et la date de facture ou le numéro de licence version 1 par mail. Un numéro de licence « mise à jour » sera à cet effet transmis à l’utilisateur.

Les fonctionnalités du logiciel de trésorerie

Jesper constitue un outil de trésorerie simple et intuitif. Il dispose principalement de deux fonctionnalités que sont le suivi de trésorerie et le prévisionnel de trésorerie.

Le suivi de trésorerie

Le logiciel intègre un tableau de bord pour avoir un aperçu global des différents postes clés de l’entreprise. Effectivement, le dirigeant peut visualiser les bénéfices mensuels de sa structure avec :

  • Les ventes ;
  • Les achats ;
  • Les charges et la TVA ;
  • La trésorerie ;
  • Etc.

Par ailleurs, Jesper présente un graphique pour permettre au professionnel d’observer l’évolution de son activité. Ce dernier peut en parallèle suivre les encaissements et les décaissements en temps réel. De cette manière, il pourra prendre les bonnes décisions afin de réduire le risque d’impayés.

Le prévisionnel de trésorerie

Cette fonctionnalité donne la possibilité au chef d’entreprise d’avoir une visibilité de la trésorerie sur le court et le moyen terme. Dans les détails, l’utilisateur peut réaliser des simulations en exécutant des scénarios qui montrent l’impact financier des évènements tels qu’une embauche, un investissement, un retard de paiement, une obtention de prêt, etc. Pour voir l’état de la trésorerie, il n’a qu’à procéder au changement du montant des charges. À noter qu’il existe des graphiques élémentaires qui permettent une comparaison sur plusieurs périodes. En conséquence, l’entrepreneur pourra prendre des décisions fondées sur des prévisions fiables et éviter de se retrouver à découvert.

Les avantages et inconvénients de Jesper

Jesper est avant tout un outil de pilotage dédié aux microentreprises et TPE qui souhaitent gérer de manière simple leur trésorerie. Bien qu’il soit plus ancien que ses concurrents, le logiciel possède des fonctionnalités basiques, essentielles à la bonne gestion financière de l’entreprise. De fait, Jesper permet de suivre les encaissements et les décaissements ainsi que d’identifier les impayés grâce à son tableau de bord central. Il est aussi possible de négocier un règlement fournisseur, de faire un prévisionnel de trésorerie manuel et d’estimer le solde de la TVA sur la plateforme. Il convient juste de renseigner le montant et le calcul se fait automatiquement.

En outre, l’interface de Jesper présente une simplicité d’utilisation. Son fonctionnement semble assez intuitif puisqu’il n’y a pas lieu de suivre des heures de formation avant de pouvoir le maîtriser, ce qui n’est pas le cas pour certains outils de trésorerie. L’autre avantage du logiciel est qu’il dispose d’un support téléphonique gratuit. Le service client est joignable par téléphone au 05 81 31 30 80, mais aussi par mail à l’adresse jesper@desirade.fr. Qui plus est, des pages d’aide s’avèrent disponibles pour chaque section du programme informatique. Celles-ci expliquent en détail les actions à effectuer pour le bon paramétrage de Jesper.

Pour autant, la solution de gestion de trésorerie révèle quelques inconvénients. Comme nous l’avons dit, il s’agit d’une application ancienne. Ce qui explique la légèreté de l’outil et son manque de fonctionnalités. L’utilisateur ne pouvant pas importer des fichiers, les données sont saisies manuellement dans les fenêtres.

On aurait donc aimé que Jesper intègre plusieurs fonctions telles que la synchronisation bancaire, le contrôle des pôles de dépenses, le reporting ou encore l’intégration avec des outils externes. Mais ce n’est pas tout, le logiciel demeure également moins ergonomique avec peu de visualisation. Enfin, Jesper propose des mises à jour qui sont payantes. Après l’achat du logiciel, il convient alors de s’acquitter de frais supplémentaires afin d’obtenir un numéro de licence « mise à jour ». Dans l’ensemble, le programme permet de s’assurer de la gestion de la trésorerie de l’entreprise, malgré le fait qu’il soit uniquement recommandé pour les TPE et les microentrepreneurs.

Les tarifs de Jesper

Jesper est un produit de Desirade dédié au suivi de la trésorerie d’entreprise. Il fonctionne avec Windows 95, 98, 2000, Me et NT. Ce logiciel tout-en-un est proposé au prix unique de 99 euros TTC. Pour bénéficier de la mise à jour 1.X vers 2,0, l’utilisateur devra payer 49 euros TTC. Il faut toutefois noter que si le logiciel a été acquis après 2004, la mise à jour s’avère gratuite en suivant la démarche ci-après :

  • Se rendre dans l’onglet téléchargement et télécharger la mise à jour ;
  • Envoyer les coordonnées et le numéro de licence de la première version par mail.

D’autre part, il existe une version d’essai gratuite de 60 jours. La procédure à suivre est simple, le professionnel devra aller dans l’onglet téléchargement et renseigner son nom ainsi que son adresse.

L’importance d’une solution de gestion de trésorerie

En règle générale, les logiciels de trésorerie répondent à des besoins précis. Ils offrent aux chefs d’entreprise et directeurs financiers un accès de leurs indicateurs financiers en temps réel. Dans les faits, le suivi et la prévision de l’évolution de la trésorerie s’effectuent de façon très précise avec ces solutions. L’anticipation sur une période donnée devient désormais très facile, ce qui favorise la prise de bonnes décisions. Plus encore, l’utilisation de ces logiciels implique l’automatisation du suivi, de quoi faire économiser du temps à la structure.

En définitive, le recours à un outil de trésorerie apporte un certain nombre d’avantages tels que :

  • La fiabilité et la précision des données ;
  • L’automatisation des saisies ;
  • L’optimisation du suivi des encaissements et des décaissements ;
  • La clarté de la visualisation de la courbe de trésorerie prévisionnelle ;
  • L’estimation automatique de la TVA à payer ;
  • La simulation des scénarios d’impact ;
  • Etc.

Avec une telle solution, les éventuels problèmes de trésorerie peuvent être anticipés. Chaque dirigeant est à même de mettre en place des actions correctives en vue de garantir le bon fonctionnement de son activité.

Les alternatives pour gérer la trésorerie d’entreprise

Pour suivre et prévoir la trésorerie d’une structure, l’entrepreneur a plusieurs choix.

La connexion au site de la banque

C’est le moyen le plus simple de gérer la liquidité d’une entreprise. Cette option est généralement choisie en début d’activité, au cours duquel les flux sont peu nombreux. Le dirigeant est simplement tenu de vérifier de temps à autre son compte bancaire pour contrôler le solde de sa trésorerie et les paiements clients. La synchronisation de plusieurs comptes au même endroit est réalisable, même si la prévision de trésorerie reste impossible. En d’autres termes, le chef d’entreprise ne peut pas avoir une visibilité sur sa trésorerie prévisionnelle.

Les tableurs

L’utilisation des tableurs tels qu’Excel ou Google Sheet est indispensable dès lors que la connexion au site de la banque ne suffit plus. De fait, les flux deviennent plus importants et le suivi requiert une grande rigueur. Ces outils paraissent le plus souvent fiables et gratuits, tout en apportant des résultats précis grâce à la manipulation des données.

Le seul problème réside dans le fait que les tableurs sont très chronophages. L’export et l’import des relevés bancaires, la catégorisation des transactions, la mise à jour des budgets, le pointage des factures, la vérification des paiements clients…, tout se fait manuellement. De plus, le suivi ne se fait pas en temps réel. Un retard sur la trésorerie peut par conséquent être observé. Pour couronner, les tableurs peuvent devenir source d’erreurs en raison des nombreuses actions exécutées.

Le reporting de l’expert-comptable

L’expert-comptable est considéré comme un des meilleurs atouts du dirigeant d’entreprise. Ses compétences et son expérience permettent à la structure d’adopter la bonne stratégie dans le cadre de la gestion de la trésorerie. Néanmoins, il dispose parfois de peu de temps pour travailler sur les plans de trésorerie prévisionnelle. Les services des cabinets comptables ont même fini par se standardiser à cause de la pluralité des solutions comptables, de la forte concurrence du marché et de la spécificité des besoins des entreprises.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires