Monter une startup ou créer une entreprise classique ?

La startup a beau être reconnue en tant qu’entreprise concernant son statut juridique, il n’en demeure pas moins que de nombreuses différences existent entre une startup et la notion d’entreprise comme on l’entend traditionnellement. La création d’une startup aura tendance à séduire des entrepreneurs dynamiques et ambitieux souhaitant conquérir le marché économique et augmenter exponentiellement la valeur de leur entreprise. La création d’une entreprise plus classique quant à elle rassurera bon nombre d’entrepreneurs qui ont déjà des objectifs bien établis et qui ne souhaitent pas partir en totale roue libre concernant la gestion de leur entreprise.

Cette dichotomie quelque peu simpliste comprend également de nombreux autres aspects qui permettent aisément aux entrepreneurs de faire un choix éclairé quant à la forme d’entreprise qu’ils devraient privilégier pour leur projet. Voici une présentation concise et claire des principaux aspects qui différencient une startup d’une entreprise traditionnelle.

comparez les banques pros

comparer

Le profil de l’entrepreneur

Que ce soit pour la création d’une startup ou d’une entreprise classique, ce projet provient avant tout d’un entrepreneur qui souhaite développer une activité économique. L’état d’esprit dans lequel se trouve l’entrepreneur au moment de vouloir développer son projet fait bien évidemment partie des éléments principaux permettant de choisir entre la création d’une startup ou d’une entreprise traditionnelle.

Il existe généralement 2 profils d’entrepreneurs qui souhaitent créer une entreprise :

  • ceux qui ont une motivation sans égal de mener à bien leur projet sans avoir une vision accomplie et détaillée des différents moyens et actions à mettre en place pour atteindre leur objectif ;
  • ceux qui sont plus pragmatiques et qui ont déjà anticipé les principaux leviers de croissance ainsi que le modèle économique sur lequel ils souhaitent développer leur entreprise.

Pour les entrepreneurs ambitieux qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat sans se restreindre à un modèle économique fixe, la startup s’avère être la solution à privilégier. En effet, le principal avantage de la startup est que celle-ci a vocation à pouvoir s’adapter en permanence aux réactions du marché face au développement du produit ou du service proposé par la startup. Cette capacité à s’adapter en permanence permet notamment de conquérir plus rapidement des parts du marché et ainsi donner toutes les chances à l’entreprise d’avoir une croissance exponentielle dès les premières années d’activité.

En ce qui concerne les entrepreneurs qui préfèrent privilégier la sécurité et la stabilité pour le développement économique de l’entreprise, la création d’une entreprise classique avec un business model établi sera plus adaptée. Dans cette situation, l’entrepreneur n’aura qu’à suivre sa ligne de conduite et passer directement à l’exécution des différentes actions mises en place pour le développement économique de l’entreprise. Une part d’imprévu sera toujours comprise dans le business model d’une entreprise traditionnelle, mais celle-ci sera bien moindre par rapport au schéma d’évolution d’une startup .

Le projet à l’origine de la création d’entreprise

Les startups sont bien connues pour être une forme d’entreprise privilégiée afin de développer un projet innovant. Ainsi, les startups misent bien souvent sur leur croissance exponentielle grâce à la commercialisation d’une innovation dans les nouvelles technologies ou bien encore d’un service innovant à forte valeur ajoutée. Ce qui distingue une startup d’une entreprise traditionnelle par rapport au projet à développer est donc l’aspect innovateur et le potentiel pour devenir rapidement une entreprise florissante.

Une entreprise traditionnelle quant à elle va pouvoir développer tout type de projet, que ce soit un produit ou un service innovant ou non. En effet, l’innovation n’est pas la seule source de réussite pour une entreprise. De nombreux secteurs d’activité présentent encore une forte demande et permettent ainsi chaque année à plusieurs entreprises de gagner des parts de marché sur un marché économique local, national ou international.

Le mode de financement

Le mode de financement d’une entreprise fait également partie des éléments qui diffèrent entre une entreprise classique et une startup.

Pour une entreprise traditionnelle — et ce quel que soit son statut juridique — les principaux modes de financement sont :

  • l’apport personnel du gérant de l’entreprise ;
  • les apports personnels des éventuels associés ;
  • le prêt bancaire ;
  • le chiffre d’affaires généré par les ventes.

Dans le cadre d’une startup, le développement d’un projet innovant nécessite bien souvent la mobilisation de capitaux bien plus conséquents que dans le cadre de la création d’une entreprise classique. Dès lors, pour obtenir les capitaux nécessaires au développement d’un projet innovant d’une startup les principaux modes de financement privilégiés sont :

Par conséquent, une startup sera plus adaptée pour un projet d’entreprise qui nécessite la mobilisation d’un capital élevé pour financer les différentes phases de recherche et développement, d’industrialisation du produit, de commercialisation du produit, etc.

Le type de marché à conquérir

Toute entreprise présente un certain nombre d’objectifs concernant les parts de marché à conquérir. Dès lors, une entreprise peut avoir la vocation de s’implanter au niveau local, au niveau régional, au niveau national ou bien encore à l’international.

Dans la majorité des cas, les startups ont vocation à se développer a minima au niveau national et à l’international. En effet, la définition propre d’une startup était une entreprise dite « jeune pousse » celle-ci présente un fort potentiel à se développer de manière exponentielle sur le marché économique. Par conséquent, pour séduire les investisseurs et mener à bien ce projet innovant il est bien souvent essentiel dès la création de la startup d’envisager de s’implanter au niveau national, mais également à l’international.

Une entreprise classique peut quant à elle souhaitait uniquement se développer au niveau local ou régional. En outre, rien n’empêche lors de la création d’une entreprise traditionnelle de mener des actions pour gagner des parts de marché au niveau national et international.

En résumé, concernant ce critère il sera bien souvent essentiel de se concentrer sur les objectifs et l’ambition affichés clairement par le gérant de l’entreprise pour choisir entre la création d’une startup ou d’une entreprise traditionnelle.

Une clientèle élargie ou une clientèle locale ?

Tout comme pour les objectifs de développement au niveau national ou international, une startup aura pour vocation de séduire une large cible de clients. En effet, l’objectif pour une startup reste de devenir une entreprise à très forte valeur ajoutée en misant sur l’innovation et l’adaptation permanente de son business model. Cela sous-entend donc que la startup souhaite également séduire par son offre de produits ou de services plusieurs milliers voir plusieurs millions de clients.

Une entreprise traditionnelle quant à elle pourra se contenter de se développer économiquement en ciblant une clientèle locale, régionale ou nationale sans rechercher pour autant à gagner d’éventuels clients à l’international. Cela dépendra donc en grande partie du projet initial de l’entrepreneur et de ses objectifs de développement.

Rentabilité et chiffre d’affaires

Ce sujet peut être quelquefois fâcheux au moment de la création d’une startup ou d’une entreprise classique, mais doit pourtant être impérativement évoqué au moment de choisir le business model pour son entreprise.

Dans le cadre d’une entreprise classique, les prévisionnels du chiffre d’affaires sur les premiers mois et les premières années sont généralement établis en considération des études de marché et du business model fixé en amont. L’objectif in fine est d’atteindre une rentabilité de l’entreprise au plus tard à la 2e ou à la 3e année d’activité. Ainsi, la création d’une entreprise traditionnelle aura pour principal objectif d’être rapidement rentable en suivant la ligne directrice d’un business model préalablement établi.

Pour une startup, la rentabilité et le chiffre d’affaires sont bien évidemment des considérations qui monopolisent les principaux objectifs à atteindre. Cependant, les données chiffrées concernant le temps et le chiffre d’affaires à réaliser sont bien plus floues que dans le cadre d’une entreprise classique. En effet, l’objectif est bien souvent résumé à augmenter toujours plus le chiffre d’affaires de l’entreprise en un temps record. Par conséquent, il n’y a généralement pas de demi-mesure concernant le développement économique d’une startup. Soit la startup se développe et conquiert de nombreuses parts de marché dans les années qui suivent sa création, soit la startup n’arrive pas à trouver un business model lui permettant d’atteindre ses objectifs. Dans ce cas, cette dernière hypothèse amènera bien souvent un chiffre d’affaires trop faible pour que la startup puisse continuer à exister en tant que telle.

Par conséquent, créer et gérer une entreprise traditionnelle représente un choix de raison pour un entrepreneur qui souhaite miser sur la pérennité de son entreprise.

Pour les entrepreneurs ambitieux qui ne souhaitent pas se donner de limites quant au développement de leur entreprise, la création d’une startup s’avère répondre à tous les projets ambitieux et de grande envergure.

La question à se poser

En résumé, pour tout entrepreneur qui hésite entre la création d’une startup ou d’une entreprise classique, il peut être opportun au final de se poser cette question : est-ce que je souhaite développer un projet de grande envergure avec les risques qu’il comprend ou est-ce que je préfère miser sur la pérennité d’une entreprise avec une ligne de conduite préétablie et stable ?

Même si toute création d’entreprise amène son lot d’imprévus et d’incertitudes concernant leur pérennité, il faut quand même souligner que les startups présentent un taux d’échec relativement important. Cependant, la plupart des entrepreneurs échouant lors de la création d’une startup n’hésitent pas à remettre le pied à l’étrier afin de tester un autre projet innovant en créant une autre startup. Par conséquent, le choix entre une startup et une entreprise traditionnelle dépendra en grande partie de l’énergie, de la motivation et de l’ambition que présente l’entrepreneur à l’origine de ce projet.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires