Le prêt d’honneur : Aide à la création d’entreprise

Le prêt d’honneur est un outil de financement intéressant pour les créateurs d’entreprise. Même si son montant est limité, il permet de renforcer son apport et ainsi de compléter par un emprunt bancaire.

comparez les organismes de financement

comparer

Que signifie prêts d’honneur ?

Ce prêt est octroyé à la personne qui souhaite créer (ou reprendre) une entreprise. Aussi, le prêt d’honneur est accordé sur une durée de deux et cinq ans.

L’avantage majeur de ce prêt est avant tout son taux puisqu’il est nul (zéro %). De plus avec ce type de financement des créateurs d’entreprises (ou repreneurs), aucun intérêt ni garantie personnelle ou réelle n’est exigé.

On choisit souvent ce prêt, car il perte d’augmenter le montant des apports personnels du créateur ou repreneur d’activité afin de renforcer les fonds de l’entreprise. L’effet immédiat, dit de levier est très apprécié auprès d’un organisme prêteur ou d’un organisme financier ou bancaire pour solliciter ne parallèle un autre crédit.

Même s’il ne requiert aucune contrepartie particulière, les chefs d’entreprises doivent veiller à ce que leur trésorerie soit suffisante pour rembourser les échéances.

L’attribution du prêt permet ainsi aux créateurs d’entreprise (ou repreneurs ou encore aux demandeurs d’emploi) d’obtenir un montant entre 3 et 15 000 euros en sachant que la moyenne se situe autour de 7500 euros.

Ce financement des créateurs d’entreprises permet de financer n’importe quel type de projets, mais on remarque que les organismes de financement préfèrent se concentrer sur un aspect singulier ou un secteur d’activité précis. C’est ainsi qu’on peut retrouve ce genre de prêt dans des projets permettant la réinsertion économique de personnes en difficulté, dans des projets en faveur du milieu rural, des projets à potentiel technologique, à vocation écologique, etc.

Que financer avec ce prêt ?

Les objectifs du prêt sont divers, car ils sont tous en lien avec les besoins spécifiques lors d’une création d’entreprises. C’est pourquoi généralement, l’attribution du prêt est sollicitée pour des investissements de départ, des investissements de matériels et également pour le besoin en fonds de roulement, notamment parce qu’il ne réclame aucun intérêt ni garantie. Il ne faut pas oublier que c’est un levier dans le but d’obtenir un prêt professionnel plus conséquent.

À qui s’adresse ce prêt ?

Tous les porteurs d’un projet de création ou de reprise d’entreprise sont susceptibles d’y avoir le droit, mais également les dirigeants d’entreprise de moins de 3 ans. Ce prêt est octroyé à une personne (le porteur du projet) et non à une entité comme une entreprise, ce prêt d’honneur est accordé aux créateurs (ou aux demandeurs d’emploi) qui n’ont pas ou eu d’apports personnels pour monter leur projet.

Comment obtenir ce prêt ?

Il faut s’adresser à un réseau associatif de financement, le plus souvent appuyé par un comité d’experts, comme :

Pour obtenir un prêt d’honneur, la forme juridique du projet importe peu, car c’est généralement la situation personnelle du créateur d’entreprise ainsi que la nature de leur projet voire même le lieu d’implantation de l’entreprise qui constituent les principaux critères d’éligibilité, tout repose sur une bonne relation de confiance, car il faut seulement une déclaration sur l’honneur sans intérêt ou garantie et les professionnels de ce genre de plateforme vous auront aidé.

La première chose à faire est de s’adresser à l’une des structures d’aide à la création d’entreprises et/ou de télécharger la base du dossier de demande d’aide.

Une fois que la base du dossier ou la demande a été étudiée sérieusement, une convocation est alors envoyée pour que les chefs d’entreprises puissent présenter oralement leur projet devant un jury de spécialistes, un comité d’experts-chefs comptables composé souvent de banquiers et de dirigeants d’entreprise.

Ce sont ces personnes qui vont alors décider de l’octroi ou pas du prêt. Une fois que l’entrepreneur aura reçu son prêt, il s’engagera à accepter le suivi personnalisé mis en place par les différentes structures d’aides à la création ou à la reprise d’entreprise pour recevoir d’éventuels conseils et pour passer toutes les étapes de la mise en place de son projet. Un tuteur est souvent attribué tous les 3 mois durant la durée du remboursement du prêt.

Les fonds sont versés directement par l’une des structures sur le compte bancaire du créateur d’entreprise qui remboursera son prêt dans les conditions prévues par le contrat conclu avec l’organisme prêteur. Ainsi, avec une bonne relation de confiance, les professionnels de ce genre de plateforme vous auront aidé avec leur comité d’experts-chefs comptables et leur prêt qui ne réclame qu’une déclaration sur l’honneur sans intérêt ou garantie.

6 comments
  1. Laseur marie
    Laseur marie

    Bonjour
    Je vais créer mon entreprise de prestation de service de fabrication, transformation et distribution d’aliments pour animaux de la ferme.
    J’ai moins de 25 ans et je vais créer 2 emploi.
    Je viens vers vous concernant les prêts d’honneur pouvant être obtenus.

    Répondre
    • Mathieu
      Mathieu

      Bonjour,

      Vous pouvez obtenir des informations auprès des CCI mais aussi des réseaux d’accompagnement tels que France Initiative ou Réseau Entreprendre

      Répondre
  2. ahmamou
    ahmamou

    Je ai créer mon entreprise de prestation de service de transport (taxi) j’ai acheter ma licence de taxi et ma voiture
    Je viens vers vous concernant les prêts d’honneur pouvant être obtenus.

    Répondre
    • Mathieu
      Mathieu

      Bonjour,

      Avez vous interrogé les chambres de commerce (CCI) ou les réseaux d’accompagnement de type France Initiative ou réseau Entreprendre ?

      Répondre
  3. Mickaël Almeida
    Mickaël Almeida

    Je souhaite monter une Cordonnerie la banque pas me suivre mais il me demande un apport personnel de 20 % que je n’ai pas en totalité. Je suis Cordonnier depuis presque 20 ans

    Répondre
    • Mathieu
      Mathieu

      Bonjour,

      Je vous invite à vous rapprocher des organismes d’accompagnement tels que Réseau Entreprendre, France Initiative, l’ADIE, …

      Répondre
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires