Pourquoi les pros choisissent les néobanques ?

La néobanque Anytime vient de publier une étude sur ses clients professionnels. La banque en ligne aurait enregistré plus de 350 000 demandes d’ouverture de comptes depuis 2014 et doublerait son volume d’activité tous les ans. Voici donc quelques données intéressantes.

Comparez les banques pros

Répartition des clients professionnels en fonction de leur statut juridique

 

Repartition clients neobanque en fonction de la forme juridique

61 % des comptes pros sont ouverts par des sociétés commerciales de type SARL (22%), SAS (27%), SASU (8%) et SA (4%). Ce chiffre est plutôt intéressant quand on sait que la plupart des néobanques ne s’intéressent pas aux sociétés et se concentrent sur les autoentrepreneurs / microentrepreneurs. C’est notamment le cas de Boursorama, Monabanq ou encore N26.

Par ailleurs, la répartition par client nous apprend que 32 % des comptes sont ouverts par des entreprises individuelles de type freelance ou Profession libérale.

Les associations, quant à elles, ne représentent que 7 % des profils.

 

Répartition des clients pros des néobanques par secteur d’activité

 

repartition pros par secteur activite

 

Grâce à ce graphique, on remarque que de nombreux secteurs sont représentés, ce qui tend à prouver que tous les métiers peuvent avoir un intérêt à s’adresser à une néobanque.

On note tout de de même que les services sont sur-représentés (consulting, services aux entreprises, informatique, taxi / VTC, assurances, …). Les commerces et les entreprises du bâtiment représentent respectivement près de 11 % et 15 % des clients pros.

« Le système d’onboarding des banques traditionnelles est essentiellement basé sur une évaluation liée aux risques de crédit. Les entreprises dans la construction peinent à obtenir le soutien des banques. Anytime a construit son offre sur une approche des risques basée sur le débit. Nous ne prêtons pas d’argent, nous pouvons de ce fait accepter d’avoir pour clientes des entreprises issues de ce secteur d’activité », explique Damien Dupouy, co-fondateur de la FinTech Anytime.

 

Comment les professionnels utilisent-ils les néobanques ?

 

D’après l’étude, un professionnel dépose en moyenne un peu plus de 3500 € par mois sur compte du fait du règlement des ses factures clients.

Les règlements clients sont réalisés à 75 % par virement, 25 % par un terminal de paiement et seulement 1 % par chèque.

Lors de l’activation du compte, 60 % des pros déposent des fonds dans les 7 jours suivants son ouverture en effectuant directement un virement depuis un compte ouvert au nom de leur société dans une banque. (ce qui implique qu’ils sont une autre banque pour leur activité professionnelle).

 

Même si l’étude est particulièrement intéressante, elle est basée uniquement sur Anytime et il serait intéressant d’avoir un état des lieux plus global en intégrant les autres néobanques telles que Qonto, Ibanfirst, N26, …

Par ailleurs quelques questions restent en suspend :

  • Quelle est la part des clients pros ayant conservé un compte bancaire dans une banque traditionnelle ?
  • Combien de clients n’ont jamais déposé d’argents sur leur compte ?

Comparez les banques pros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

70 − = 63