Quels sont les avantages de la cooptation pour une entreprise ?

Trouver des profils spéciaux via les canaux classiques d’embauche relève parfois d’un véritable parcours du combattant. C’est pourquoi il est conseillé de diversifier les moyens de diffusion des annonces d’emploi. Depuis les années 2010, la cooptation est plébiscitée par les entreprises pour embaucher des profils pénuriques. D’après les chiffres de l’Apec, 37 % des recrutements des cadres en France ont été réalisés grâce à cette méthode de recrutement.

Mais qu’est-ce que la cooptation et pourquoi a-t-il autant de succès auprès des recruteurs ? Quels sont les avantages qu’elle offre à une entreprise ? Éléments de réponses.

comparez les logiciels de paie

comparer

Rappel sur la cooptation et son fonctionnement

La cooptation est une méthode de recrutement qui consiste à demander aux employés de recommander un contact parmi leur réseau personnel (membre de la famille, ami…) ou professionnel (camarade de promotion, ancien collègue…) pour un poste libre au sein de l’entreprise. Cette technique de recrutement est à ne pas confondre avec le piston, car le candidat est évalué sur ses compétences professionnelles et ses qualités humaines. Ainsi, il n’est embauché que s’il répond au profil recherché et aux attentes des recruteurs. Au contraire, dans le cadre d’un piston, le candidat est immédiatement embauché, sans entretien ni évaluation de ses compétences techniques.

Lorsque le candidat est réellement engagé, le salarié qui l’a recommandé reçoit généralement une prime de cooptation. Cette prime peut être une somme d’argent dont le montant dépend de l’expérience de la nouvelle recrue et de la rareté du poste. Cela peut également être un avantage en nature tel qu’un voyage, un cadeau ou encore un chèque-cadeau.

Appelée également recrutement participatif ou parrainage, la cooptation implique trois parties : l’entreprise, le salarié qui recommande un candidat (le coopteur) et le profil recommandé (le coopté). Elle apporte de nombreux avantages pour chacune de ces parties.

Cooptation : quels sont les avantages pour l’entreprise ?

Transformer ses salariés en chasseurs de têtes est aujourd’hui une pratique courante dans de nombreuses entreprises, notamment les startups. Pour une entreprise, cette technique de recrutement offre plusieurs avantages.

Accélérer le processus de recrutement

Faire appel à des agences de recrutement augmente les chances de trouver des candidats de valeur, mais cela coûte cher en temps et en argent. En effet, l’entreprise face à de nombreux profils qu’il va falloir sélectionner. Avec la cooptation, elle accède directement à des CV correspondants à la culture de l’entreprise.

Ainsi, la cooptation réduit la charge de travail des recruteurs. Et pour cause, ils ne partent pas à la chasse des talents, ce sont ces derniers qui viennent à l’entreprise.

Trouver des profils recherchés et rares

Grâce à la cooptation, l’entreprise accède à des CV auxquels elle n’aurait pas eu accès avec les processus de recrutement habituels. De plus, elle enrichit ses données candidates. Ainsi, même si le coopté n’est pas retenu pour le poste, il pourrait correspondre à d’autres offres ultérieures.

Par ailleurs, cette technique de recrutement permet aussi de trouver des candidats motivés et valorisés. D’après des études, les candidats cooptés restent plus longtemps dans une entreprise. En effet, 47 % seraient toujours en poste après trois ans contre 14 % pour ceux qui ont été embauchés via un recrutement classique.

Limiter les frais liés au recrutement

En se faisant recommander des CV par les collaborateurs, le service des ressources humaines évite les annonces payantes sur les plateformes de recrutement et les canaux de communication (journaux, télévisions, radio…).

En outre, la cooptation réduit le nombre de CV à trier et les entretiens à organiser. Ce qui diminue le budget alloué au recrutement.

Augmenter le sentiment d’appartenance des salariés à l’entreprise

La cooptation permet d’impliquer les salariés dans le processus de recrutement et le développement de l’entreprise. De plus, ils se sentent valorisés, car si l’employeur fait appel à eux pour trouver des talents, cela veut dire qu’il a confiance en eux.

Véhiculer une bonne marque employeur

Qui de mieux que les salariés en poste pour être les ambassadeurs de l’entreprise ? Ils n’hésiteront pas à vanter les atouts de l’entreprise auprès de leur réseau : ambiance au travail, politique salariale, avantages sociaux, conditions de travail, valeurs de la société, etc. Après tout, s’ils recommandent des candidats, c’est parce qu’ils se sentent bien dans leur cadre de travail.

Ainsi, la cooptation améliore la réputation et l’image de l’entreprise. Grâce à une marque employeur positive, l’entreprise attirera les meilleurs talents et les fidélisera.

Les limites de la cooptation

La cooptation apporte de nombreux avantages à l’entreprise. Pour autant, cela ne veut pas dire que cette méthode de recrutement est infaillible. En effet, elle présente quelques inconvénients dont le principal est le manque de diversité des profils des collaborateurs. En effet, les salariés ont tendance à recommander des candidats ayant eu le même parcours qu’eux : âge, étude, expériences professionnelles, etc. Pourtant, ce manque de diversité constitue un frein pour la créativité et l’innovation de l’entreprise.

En outre, le recrutement participatif pourrait se transformer en piston ou en chasse à la prime si l’entreprise ne définit pas d’emblée les critères exigés pour le poste, les conditions d’attribution de la prime, etc.

Enfin, la cooptation nécessite la mise en place d’une procédure spécifique, laquelle peut être longue et complexe, car elle implique de nombreuses personnes. En outre, la prime de cooptation peut entraîner une augmentation des coûts liés au recrutement.

Comment réussir le recrutement par cooptation ?

La cooptation est une technique de cooptation qui permet à l’entreprise d’être compétitive dans la guerre des talents qu’on observe aujourd’hui dans certains secteurs d’activité et sur certains profils. Toutefois, il ne faut pas en abuser, autrement, elle pourrait être perçue comme du piston. Par ailleurs, il faudrait coupler la cooptation avec d’autres méthodes de recrutement pour encourager les candidatures spontanées et éviter le clonage des collaborateurs.

Ce n’est pas tout. Pour réduire les recommandations intéressées, il faudrait définir les termes et les modalités de la cooptation : qui peut coopter ? Qui peut être coopté ? Quelle est la procédure de cooptation ? Quel est le montant de la prime de cooptation ? Comment est-elle attribuée ?

La cooptation fait aujourd’hui partie intégrante du processus de recrutement. De nombreux recruteurs l’ont adopté pour bénéficier des nombreux avantages qu’elle apporte à l’entreprise.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires