Est-ce que les heures supplémentaires peuvent être payées sous forme de primes ?

Les travailleurs dans les différentes sociétés et entreprises rencontrent certains problèmes liés aux conditions de travail. Les heures supplémentaires font partie de ces problèmes. C’est le fait de dépasser la durée normale de travail. Le paiement de ces heures se fait par une majoration sur leur salaire normal.

L’une des questions, qui vous préoccupe, est forcément liée aux conditions de paiement. Comment doit se faire le paiement de ces heures supplémentaires ? Peuvent-elles être payées sous forme de primes ?

L’employeur peut procéder par la méthode basée sur la majoration ou par repos compensateur, pour assurer la rémunération des heures supplémentaires. Le salarié peut bénéficier de ces deux méthodes sous certaines conditions.

Il n’est pas permis de donner la majoration des heures supplémentaires sous forme de prime. Certaines informations doivent se retrouver sur la fiche de paie, lorsque l’employé effectue des heures supplémentaires. La structure qui ne mentionne pas ces information peut être punie pour une dissimulation de travail.

comparez les logiciels de paie

comparer

Que signifie faire des heures supplémentaires au sein d’un lieu de travail ?

À temps complet, la durée légale de travail est de 35 heures. Les 35 heures représentent le nombre d’heures que le salarié doit normalement effectuer par semaine. Le fait d’être submergé par les tâches de type « urgent » peut obliger un employé à faire des heures supplémentaires.

C’est le temps travaillé au-delà de la période de travail. Ces types d’heure peuvent être demandés par l’employeur, dans le but de finir une tâche le plus rapidement possible.

Comment un employeur peut-il procéder, pour assurer la rémunération des heures supplémentaires ?

Dans le but d’assurer cette rémunération, l’employeur peut adapter plusieurs méthodes de paiement. Il y a la rémunération via majoration et aussi via le repos compensateur.

Comment se fait la rémunération par le procédé de majoration ?

Le paiement des heures supplémentaires, effectué dans une période de 7 jours, est fait à 25 %. Cela est valable pour les 8 premières heures supplémentaires. Cette forme de rémunération vous permet de payer les employés en espèces.

Dans le cas où votre employé arrive à dépasser ce nombre d’heures supplémentaires, la majoration est de 50 %. À partir de 9 heures supplémentaires effectuées dans une même semaine, l’employé bénéficie d’une majoration de 50 %. C’est une obligation de l’employeur envers l’employé.

Il y a des cas spéciaux, qui modifient le pourcentage de cette majoration. C’est le fait qu’un salarié effectue des heures supplémentaires qui dépassent 80 heures par mois. La durée normale d’heure à effectuer par mois est de 140 heures. Pour une durée totale supérieure à 220 heures de travail, le critère précédant entre en jeu.

Il est fortement conseillé de ne pas permettre à vos salariés de dépasser un tel nombre d’heures supplémentaires. Il ne faut pas s’aventurer à se retrouver dans l’obligation de payer autant de majoration.

Comment se fait la rémunération par la méthode repos compensateur ?

Ce moyen de rémunération n’est pas semblable à l’autre. C’est une méthode qui consiste à combler les heures supplémentaires par des temps de repos.

Voici quelques critères qui définissent cette méthode de rémunération :

  • L’employeur n’est pas obligé d’adapter ce procédé pour payer les employés ;
  • Il doit forcément utiliser ce mode de rémunération quand la période dépasse 220 heures. Cette période représente le nombre d’heures supplémentaire effectué par an ;
  • L’employé de votre structure aura obligatoirement 50% de ce type de repos sur les heures supplémentaires ;
  • Cela ne l’empêche pas de prendre son temps de congé annuel.

L’employeur doit respecter les critères de ce procédé de rémunération. Il doit donner le temps de repos aux salariés en question, pour combler les heures supplémentaires effectuées.

Serait-ce possible de permettre aux salariés de recevoir les deux modes de rémunération ?

Vous pouvez vous demander si la rémunération des heures supplémentaires doivent être uniquement sous forme de repos. L’employé qui reçoit ce mode de paiement se verra également payer ces heures supplémentaires de façon normale. Cela est faisable dans un cas bien défini par la loi.

Le salarié en question doit travailler au-delà des heures supplémentaires minimums par an. Il s’agit de 220 heures supplémentaires en 12 mois. Dans cette condition, votre salarié sort gagnant sur tous les plans. Il bénéficie des temps de repos. Il perçoit aussi la rémunération qui correspond aux heures supplémentaires qu’il a effectué.

L’employeur, qui fait face à une situation pareille, doit respecter les textes définis par la loi. Le cas échéant, il risque d’être puni conformément aux textes en vigueur.

Est-ce que vous pouvez payer des heures supplémentaires en prime ?

La réponse à votre préoccupation est formellement négative. Il n’est pas permis de donner la majoration des heures supplémentaires sous cette forme. Certaines structures continuent de le faire, malheureusement. Il y a aussi des sociétés qui ne mettent même pas les heures supplémentaires sur la fiche de paie. Vous ne devez, en aucun cas, faire comme ces structures.

Voici des informations qu’on doit retrouver sur la fiche de paie, lorsque l’employé effectue des heures supplémentaires :

  • Temps normal, réellement effectué par chaque employé ;
  • Frais associés à ce temps réglementaire ;
  • Nombre d’heures supplémentaire effectué ainsi que les frais payés ;
  • Pourcentage de majoration.

Les textes de la loi protègent-ils les intérêts de l’employeur ?

Il ne faut pas commettre l’erreur de penser que vous serez protégé par la loi en étant employeur. Un contrat bien établi et signé par l’employé et vous, ne représente aucun moyen de protection pour votre structure.

La structure qui ne mentionne pas les détails précédents sur les fiches de paie peut être punie par la loi. Elle risque d’être punie pour une dissimulation de travail. Il suffit seulement que l’employé vous mène devant un juge.

La loi ne reconnait pas ledit contrat, lorsque le salarié fait appel à la justice. Pour des situations litigieuses, ayant rapport aux heures supplémentaires, votre salarié serra souvent protéger par la justice. Votre structure sera obliger de payer des frais, à l’encontre de votre volonté.

Existe-t-il une limite pour le nombre d’heures supplémentaires par employé ?

Toute chose a ses limites, dit-on. C’est aussi valable pour le nombre d’heures supplémentaires.

La limite pour le nombres d’heures supplémentaires est décrite comme suit :

  • Elles ne doivent pas être supérieures à la durée décrite par la loi ;
  • Le nombre d’heures de travail normal doit être supérieur aux heures supplémentaires ;
  • Tout travail effectué, durant ces heures, ne doit pas être la source d’un problème de santé au salarié en question.

Dans le cas où cela induit un problème de santé, vous devez payer les frais de traitement.

Nos conseils d’expert sur la rémunération des heures supplémentaires

  • Les heures supplémentaires qui sont effectuées par les employés doivent être payées ;
  • La rémunération doit se faire en fonction des textes définis par la loi ;
  • Durée des heures supplémentaires effectuée par an ne doit pas être supérieure à la normale ;
  • Un pourcentage de majoration sera de 50% doit être attribuée, à partir de 9 heures supplémentaires effectuées dans une même semaine ;
  • Vous devez accorder des faveurs aux salariés qui travaillent extrêmement dur, en faisant des heures supplémentaires ;
  • L’employé a l’obligation de respecter tous les critères, qui doivent se trouver sur une bonne fiche de paie ;
  • Le paiement de ces heures supplémentaires ne doit jamais être effectué sous forme de prime ;
  • Évitez d’aller en justice contre vos salariés pour des problèmes liés aux heures supplémentaires.
comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires