Comment calculer le retour sur investissement ?

Une entreprise, quel que soit son domaine de compétence, aura toujours le souci de sa rentabilité, c’est-à-dire sa capacité à réaliser du profit. Pour y arriver, l’entreprise se sert de certains indicateurs afin de s’auto-évaluer. L’un d’eux est le retour sur investissement RSI ou le ROI.

Le retour sur investissement est un indicateur clé de performance qui nous permet de déterminer la rentabilité d’un projet. Le ROI permet ainsi de mesurer et de comparer les investissements, tenant compte de l’argent qui a été investi et les gains. 

Ces résultats orientent donc les décisions de l’investisseur par rapport au maintien d’une activité ou non, et au choix d’une activité plutôt qu’une autre. Évaluer le rendement d’une activité avec le RSI se fait à l’aide d’une formule simple que tout le monde pourrait appliquer.

comparez les logiciels de compta

comparer

Pour quelles raisons mesurer le retour sur investissement?

Le rôle d’un investissement est de produire des bénéfices à court, moyen, voire sur le long terme. Ces bénéfices s’évaluent dans le temps et pour des raisons spécifiques.

Évaluer les performances d’un projet

Mesurer le retour sur investissement a pour objectif principal d’évaluer les performances de l’entreprise. Il s’agit d’un ratio qui est très simple à réaliser.

Ceci, pour :

  • apprécier l’argent qui a été mobilisé dans un investissement de l’entreprise ;
  • établir un rapport avec les bénéfices réalisés au cours d’une période donnée pour le même projet.

Le résultat nous permettra alors de déterminer si l’entreprise est rentable ou non. Et ainsi de réorienter la stratégie.

Déterminer quel est le meilleur investissement

Il arrive que l’entreprise réalise des investissements sur plusieurs activités. Celle-ci peut effectuer, à travers le principe du retour sur investissement, une évaluation.

Cela permettra :

  • d’apprécier le rendement de ces investissements ;
  • de les comparer ;, 
  • d’évaluer les écarts ;
  • d’identifier celle qui est plus rentable ;
  • en fin de compte, de faire les meilleurs placements en termes de rentabilité.

Une évaluation peut être réalisée au sein des différents services d’une entité. Des objectifs leur sont assignés. Il peut s’agir des départements marketing, logistiques, etc. La réalisation de leurs projets fera aussi l’objet d’une appréciation et déterminera lequel des projets proposés est le plus rentable. C’est ainsi qu’on pourra avoir de bonnes raisons pour le maintenir.

Le ROI : un outil d’aide à la décision

Le retour sur investissement peut apparaître comme un outil d’aide à la décision. Les résultats à la suite des évaluations orienteront les managers sur le choix des décisions à prendre. Plusieurs choix sont apposés au manager, alors il est clair que ceux-ci seront effectués dans le même sens que les résultats obtenus.

Les résultats obtenus à l’issue de l’évaluation du retour sur investissement permettront également d’orienter la stratégie de l’entité. La hiérarchie pourra décider d’investir davantage ou se retirer d’une activité.

Obtenir un résultat positif après évaluation du retour sur investissement est aussi un outil d’aide à la décision pour les partenaires qui peuvent décider de sortir de l’affaire ou pas. Alors, par quels moyens est-il possible de procéder à la mesure du retour sur investissement?

Les préalables au calcul du retour sur investissement

Il existe de nombreux préalables avant d’effectuer le calcul du retour sur investissement proprement dit. Il faut prendre en compte les objectifs assignés est ce qu’il faudra faire en premier pour comprendre quel sera votre retour sur investissement. Il est important de connaître ce que vous attendez de la réalisation d’une activité en des termes quantitatifs et qualitatifs. 

Les éléments qualitatifs et quantitatifs sont en principe des KPI intermédiaires qui viennent se greffer au KPI global qui n’est nul autre que le RSI. À travers un tableau de bord, ces objectifs individuels, collectés en données, permettront au KPI global de pouvoir évaluer aisément la réalisation des objectifs de l’entité. 

C’est ainsi qu’on détermine sa rentabilité.

Déterminer le retour sur investissement aidera à évaluer :

  • votre stratégie ; 
  • l’efficacité de vos outils ;
  • l’évaluation doit être faite à l’Euro près ; 
  • une diminution des risques de choix des mauvais outils. 

Pour mieux calculer le ROI, ces objectifs doivent être spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et circonscrits dans le temps.

Principe de calcul du retour sur investissement.

Le retour sur investissement s’exprime en pourcentage. La marge acceptable se situe entre 15 et 20 %. En dessous de cette marge, il faudra revoir votre stratégie. Pour réaliser le calcul, il faudra d’abord identifier les centres de d’abord identifier tous les centres de coûts : que ce soit les coûts de production ou d’exploitation.

On déduira donc ces coûts des recettes, moins le montant utilisé pour l’investissement, le tout divisé par des coûts d’investissement × 100. La formule est la suivante ROI= (Recette – Coûts d’investissement) / Coûts D’investissement, le tout multiplié par 100.

Si pour un projet, les coûts de réalisation s’élèvent à 15 000 euros et les gains après réalisation à 20 000 euros, quel est son retour sur investissement ?

On aura alors : ROI : (25 000-15 000/15000) × 100.

Avantage de la formule de calcul du RSI

Cette formule est avantageuse parce qu’elle est facile à réaliser. Nul besoin d’être un expert-comptable pour effectuer cette opération. Il s’agit également d’une formule notoire, car elle est faite pour tout manager, qu’il soit débutant ou sénior.

Elle est aussi adaptée à n’importe quelle taille d’une entreprise. Pour un traitement optimisé des données importantes, il est nécessaire de se doter de logiciels numériques.

Les limites de l’indicateur de mesure du retour sur investissement

La méthode de calcul du retour sur investissement, aussi simple qu’elle soit, a pour désavantage de ne pas pouvoir prendre en compte tous les coûts relatifs à l’activité. Il s’agit plus précisément des coûts indirects qui sont difficilement mesurables.

Il faut donc faire recours à la comptabilité analytique afin de pouvoir affecter efficacement les centres de coûts.

Cette mesure présente d’autres difficultés qu’il est important d’identifier. C’est le cas pour l’identification des différentes recettes et le problème de prise en compte de l’inflation.

Les difficultés à identifier toutes les recettes

D’autres éléments comme les recettes peuvent être compliquées à recenser. Comme exemple, on peut citer des campagnes publicitaires à l’issue desquelles il n’est pas aisé de déterminer le réel chiffre d’affaires généré.

Le défaut de prise en compte de l’inflation

La simplicité du calcul du retour sur investissement est en fait un leurre qui lui est très préjudiciable. Le calcul du bénéfice réalisé revêt un certain niveau de difficulté si on prend en compte les effets de l’inflation. Et cette inflation peut complètement impacter les chiffres liés au retour sur investissement.

La focalisation des sur le côté financier de l’investissement

Le retour sur investissement est plus centré sur les aspects financiers que les aspects abstraits. Beaucoup d’aspects immatériels sont négligés dans de nombreuses entreprises.

Pourtant, en dehors de la rentabilité financière, plusieurs autres aspects doivent être intégrés, tous en ayant une incidence sur les résultats attendus. Il sera donc primordial de les ajouter dans les stratégies des entreprises.

 Il s’agit en l’occurrence de : 

  • la fidélisation des clients ; 
  • la motivation des collaborateurs ;
  • l’amélioration de l’image de marque de l’entreprise.

Mesurer le retour sur investissement RSI ou ROI semble être une opération facile en apparence. Dans la réalité, ce calcul est bien plus difficile qu’on ne le pense. De plus, il s’agit d’un indicateur qui n’est pas totalement fiable et nécessite de se référer à d’autres critères pour plus d’optimisation.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires