Avocat : Tout savoir sur ce professionnel du droit

L’avocat est le garant du droit de la défense qui est un droit fondamentalement reconnu.

Autrement dit, il conseille et représente ses clients (particuliers ou personnes morales) devant les juridictions compétentes.

Il se charge également de défendre leur intérêt.

Ce métier vieux comme le monde est l’une des professions les plus sollicitées de nos jours, notamment pour les nombreux avantages qu’elle offre : rémunération, perspective d’évolution, prestige, etc.  Effectivement, bon nombre d’étudiants ambitionnent d’exercer en tant que professionnels du droit.

Cet article vous fait part de toutes les informations à connaître sur le métier d’avocat.

  • offre gratuite possible
  • offre payante à partir de 99€HT
voir l’offre

-15% avec le code

STATUT15

avis client

  • offre gratuite possible
  • offre payante à partir de 139€HT
voir l’offre

-15% avec le code

STAT15

avis client

  • offre gratuite possible
  • offre payante à partir de 129€HT
voir l’offre

-10% avec le code

STATUT10

avis client

  • prise de rendez-vous en ligne
  • offre payante à partir de 119€HT
voir l’offre

-10% avec le code

REDUC10

avis client

  • traitement express
  • offre payante à 199€HT
voir l’offre

20€ offert

avis client

Le métier d’avocat

Le statut libéral des avocats

La profession d’avocat est une profession libérale, c’est-à-dire que toutes ses activités professionnelles sont entreprises de manière indépendante, sans contrôle d’une hiérarchie comme les médecins. Néanmoins, un avocat peut aussi travailler pour le compte d’un patron sans pour autant être un salarié. Il paie alors ses charges sur ce qu’il gagne puis établit une facture sur son patron. Le plus souvent il s’agit de jeunes avocats qui débutent dans le métier et intègrent un cabinet.

Le travail d’avocat : de la documentation, et encore de la documentation

Le travail d’avocat consiste notamment à plaider de belles causes et à plaider pour différents profils. Beaucoup de personnes pensent qu’ils vont suivre un cursus de droit et devenir avocats comme dans les séries télévisées par la suite (travail au tribunal, enquête avec des détectives privées, procès…) Mais ce n’est guère le cas dans la pratique. En réalité, la majorité des travaux juridiques consiste à lire, à se documenter à l’aide des jurisprudences ou autres documents utiles à son information, à des partages occasionnels avec son adversaire et à la rédaction d’acte juridique.

La durée du temps de travail

Le métier d’avocat n’est pas un métier facile. Le travail peut dès lors aller au-delà des 24 heures par jour et plus de six jours par semaine voire même sept jour sur sept. De plus, les périodes extrêmes telles que la clôture d’une affaire, les audiences… augmentent les heures de travail si bien que les jours fériés et les jours de congé deviennent imprenables.

À noter : la réglementation de la profession d’avocat est notamment liée au métier en lui-même et non au statut libéral. Ainsi, la loi lui définit une réglementation spécifique avec une déontologie contrôlée par l’Ordre des avocats.

La formation

Les études de droit et les concours

La profession d’avocat est issue d’un parcours universitaire d’étude de droit. Pour ce faire, il faut être titulaire d’au moins un Master 1 ou de titres ou autres diplômes reconnus comme équivalents pour l’exercice de la profession. Cependant, il est utile de finir les 5 années d’étude de droit pour avoir son Master 2. L’avantage étant de renforcer les bagages intellectuels pour pouvoir attaquer sur le plan pratique lors des stages dans les cabinets d’avocats.

Ensuite, il est impératif d’intégrer le Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats ou CRFPA. Les instituts d’études judiciaires ou IEJ s’avèrent être un bon moyen pour les candidats de se préparer à cet examen extrêmement sélectif. Concrètement, le concours est un examen déguisé qui consiste en l’occurrence à plaidoyer sur un thème de votre choix. Si vous êtes reçu, la formation en tant qu’élève avocat peut désormais commencer.

Attention : le concours d’avocat ne peut être passé qu’à trois reprises.

Enfin, la formation professionnelle dure 18 mois qui se divisent en semestre dont les objectifs diffèrent, à savoir : six mois de cours magistraux, six mois de travail sur un projet pédagogique individuel (stage hors cabinet d’avocat), et enfin six mois de stage dans un cabinet d’avocat avec la rédaction d’un mémoire tout en sachant que vous allez y rester une fois le stage terminé. Après, l’élève avocat doit passer un examen final afin d’obtenir son certificat d’aptitude à la profession d’avocat ou CAPA. S’il est admis au test, il prêtera serment et s’inscrira à un barreau pour exercer la profession d’avocat.

La spécialisation de l’avocat

En effet, il existe un énorme panel de spécialités dans le métier d’avocat adopté par l’assemblée générale du Conseil national des barreaux. Toutefois, l’avocat doit d’abord obtenir une mention de spécialisation ou un certificat de spécialisation justifié au moins par quatre ans de pratique dans le domaine auquel il souhaite obtenir la spécialisation. En pratique, le nombre de mentions est limité à deux, mais par dérogation il peut être porté à trois. Parmi ces mentions, l’avocat peut choisir par exemple le droit pénal, le droit immobilier, le droit de la famille, le droit des personnes et de leur patrimoine, le droit des affaires, etc.

Pourquoi faire appel à un avocat ?

Nombreux sont les intérêts de recourir à ce spécialiste du droit. Et pour cause, il a de multiples rôles comme il a plusieurs compétences dans la résolution des situations conflictuelles. Ce qui explique l’intérêt de l’assistance d’un avocat. En bref, l’avocat intervient dans un grand nombre de situations conflictuelles. Pour cela, l’avocat :

Conseille et rédige des actes juridiques

En tant que professionnel du droit, l’avocat est en faveur de vous conseiller sur toutes les questions juridiques liées à votre litige. Fort de son expérience, il saura vous orienter et augmentera vos chances de sortir gagnant dans un litige. Par contre, en cas d’erreur de celui-ci, vous bénéficiez d’une garantie par une compagnie d’assurance. De ce fait, si vous demandez un conseil juridique à une personne non habilitée à le faire, vous n’aurez aucune possibilité de recours, car seul l’avocat est reconnu aux yeux de la loi comme étant le représentant légal des justiciables. Par ailleurs, il a le privilège de rédiger des actes juridiques (contrat d’entreprise, acte sous seing privé, etc.) Ainsi, un non-avocat exerçant cette fonction sera passible d’une amende de 4 500 euros plus une peine d’emprisonnement correctionnelle de 6 mois.

Résout à l’amiable des différends et accompagne les clients dans les procédures

Les procédures d’instance en justice sont souvent longues et très coûteuses. Heureusement, le règlement des conflits peut ne pas passer par un procès. Il peut être réglé amiablement tout en évitant les aléas d’un procès en faisant appel à un avocat. Effectivement, l’assistance de celui-ci permettra aux parties d’œuvrer conjointement et en bonne foi à la résolution amiable de leur différend. Or, si la procédure amiable n’aboutit pas, les parties sont libres de porter l’affaire en justice. Par sa maîtrise du droit et son expertise dans l’interprétation des lois, l’avocat peut réaliser des études et sauvegarder vos intérêts en s’appuyant sur des arguments juridiques, quelle que soit la complexité de votre dossier. En faisant appel à ce professionnel de droit, vous serez bien accompagné tout au long de la procédure et pendant le déroulement de l’audience dans les délais impartis sous peine de forclusion.

Représente son client

Un avocat représente une personne physique ou une personne morale. Il est le seul a pouvoir plaidoyer devant les juridictions. Il peut s’exprimer librement pour vous défendre, pour faire valoir la justice et la vérité tout en respectant les textes en vigueur et en restant fidèle à son serment.

Défend l’indéfendable

En matière pénale, prendre un avocat spécialisé est obligatoire. En effet, chaque individu a droit à une défense pleine et entière. Ceci vaut également pour les personnes inculpées de crime. Le juge, avant de prononcer une sentence, doit cependant entendre l’analyse et les arguments de l’avocat. Ceci n’est pas une mince affaire quand il s’agit de prendre la partie de l’auteur du carnage. Or, qu’importe la difficulté de son travail, par son seul atout qui est sa parole, il peut vous défendre devant la Cour d’assises.

Toutefois, il est également obligatoire de prendre un avocat dans d’autres cas par exemple si vous êtes assigné devant le tribunal de grande instance ou devant la Cour d’appel, pour négocier des contrats d’entreprise, en cas de divorce, en appel et en cassation, etc.

Comment trouver un avocat ?

Traditionnellement, on trouve un avocat dans les annuaires physiques. Mis à part ce moyen, il existe aussi d’autres alternatives en se bornant sur différentes idées des plus simples et rapides. Premièrement, vous pouvez trouver un avocat sur les annuaires et plateformes web. Toutefois, il faut faire attention, car certains sites comportent des informations peu fiables. Il est alors prudence de consulter les sources officielles établies par les instances représentatives de la profession comme le Conseil National des Barreaux avec leur site Avocat.fr.

Deuxièmement, dans le cas où vous ne disposez pas des moyens nécessaires pour prendre un avocat de votre choix, vous pouvez trouver un avocat gratuitement grâce à l’aide juridictionnelle ou dans les permanences juridiques (Mairie, TGI, maisons de justice et du droit, les barreaux, etc.) Un avocat peut vous prodiguer des conseils et vous assister gratuitement. Par contre, pour vous représenter en justice, vous devrez payer ses prestations des services.

Troisièmement, vous pouvez trouver un avocat par le seul fait du bouche-à-oreille. De plus, cela vous permet de tomber sur un avocat d’une forte notoriété.

Pour finir, en vous référant sur les tribunaux de grande instance du ressort de la Cour d’appel auxquels vous dépendez est aussi un des moyens les plus simples de trouver un avocat. Raison pour laquelle l’avocat ne peut représenter son client que devant les tribunaux de grande instance près duquel son barreau est constitué.

Bon à savoir : vous pouvez également trouver un avocat en vous référant à certains contrats d’assurance qui permettent d’obtenir un avocat gratuitement sans frais supplémentaires.

Comment choisir un avocat ?

Si vous voulez mettre les chances de votre côté lors d’un litige, vous devez prendre un avocat. Si le trouver peut être une chose facile, trouver un bon avocat peut être un peu compliqué. Se contenter d’aller voir l’avocat le plus proche de chez soi est donc une erreur. Même si le choix de votre avocat est libre et intuitu personae, vous allez lui confier votre affaire et même votre vie. Il est alors primordial de bien le choisir. Pour vous orienter, vous pouvez vous référer sur les critères qui suivent.

Avant toute chose, il est primordial de bien connaître l’affaire auquel vous êtes confronté pour pouvoir choisir un avocat spécialisé dans le domaine. Un avocat compétent et qui respecte les délais. Puisque vous payez des centaines d’euros par heure, il est normal que vous exigiez un travail bien fait et livré à temps.

Par la suite, vous disposez des conseils de l’ordre des avocats sur le site internet où vous avez accès à toutes les coordonnées des avocats sur un barreau déterminé que vous pouvez consulter. Vous devez le rencontrer physiquement, car le choix d’un avocat en ligne ne suffit pas. L’intérêt ici est d’établir une relation pour voir si oui ou non vous êtes prêt à lui confier votre dossier.

Enfin, la clarté des honoraires que l’avocat vous propose. Il convient dans ce cas d’exiger une convention d’honoraire qui stipule les conditions dans lesquelles il souhaite travailler avec vous et donc les conditions dans lesquelles il souhaite percevoir des honoraires fixes et de résultat en fonction de l’importance du litige. Une relation claire permettra d’établir dès le départ une relation durable dans le temps. Toutefois, les honoraires d’un avocat ne sont pas réglementés. Ils varient donc d’un professionnel à un autre.

Combien coûte un avocat ?

On entend souvent que le fait de consulter un avocat coûte très cher. Mais il est important de souligner quelques points qui justifient le prix.

Tout d’abord, sachez que le tarif d’une consultation d’un avocat est le même que pour un médecin, soit 50 et 150 € en moyenne. Toutefois, il existe des cabinets juridiques qui offrent des consultations juridiques gratuites comme les barreaux, les organismes d’utilités publiques, etc.

Dès lors, pour votre protection et en évitant toutes éventuelles représailles s’agissant les paiements, vous pouvez convenir avec votre avocat d’une convention d’honoraire. Concrètement, c’est un contrat signé des deux parties qui permet de fixer les modalités de rémunération de votre avocat. Elle permet une transparence et une clarté qui vous permettent de connaître à l’avance ce que vous devez à votre avocat. Ainsi, par les termes du contrat, vous pourrez conclure sur différentes modalités de fixation des honoraires.

Plus précisément, le salaire de votre avocat peut-être établi sur l’honoraire au temps passé ou sur son tarif horaire. Il est calculé au prorata du temps que vous avez passé avec votre avocat et aussi en fonction de la complexité de votre dossier. Le taux horaire moyen est fixé entre 100 à 300 €. Attention, le résultat après une procédure ne peut en aucun cas être un moyen de rémunérer l’avocat. Par ailleurs, le résultat peut être convenu comme une rémunération supplémentaire. Ensuite, la prestation de l’avocat peut aussi être calculée par un honoraire forfaitaire ou sur un coût fixe et global. Ce taux est défini avant le traitement de votre dossier.

Enfin, si vous êtes chef d’entreprise ou si vous avez besoin de faire appel régulièrement et périodiquement à un avocat, vous pouvez opter pour un abonnement mensuel ou annuel pour faire des économies. Les modalités de rémunérations seront ainsi fixées par accord des deux parties. Dans la pratique, cette modalité est essentiellement utilisée en matière de droit des sociétés, de droit fiscal et de droit social.

Pour conclure, le métier d’avocat est assez complexe, voire même compliqué. Pourtant, c’est un beau métier qui permet d’aider des personnes dans leur procédure. De plus, par son esprit aiguisé et ses connaissances des textes de loi, l’avocat est à même de défendre ses clients qu’importe l’affaire à laquelle ils sont confrontés. C’est ainsi dire que sans avocat, le droit de la défense serait mis en jeu et il ne saurait y avoir justice.

Bon à savoir : pour plus d’information sur le salaire d’un avocat, vous pouvez consulter le site Avocat.fr.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires