Choisir entre un comptable ou un expert-comptable : Les critères

Le comptable et l’expert-comptable sont des professionnels du chiffre. Tous les deux s’occupent de la gestion financière de l’entreprise et sont aptes à donner des conseils administratifs et comptables. Néanmoins, les métiers de comptable et d’expert-comptable ont des différences malgré un abus de langage. Afin de faciliter le choix de l’un ou l’autre, voyons lesquelles.

comparez les services d'experts comptables

comparer

Comptable ou expert comptable : les principales différences

Malgré une similitude dans les deux professions, on note quelques différences à de nombreux niveaux :

La formation et la qualification

Le métier de comptable est accessible avec un diplôme supérieur de comptabilité bac+2 à bac+5, ou bien par une VAE (validation ds acquis de l’expérience). À la différence d’un expert-comptable qui doit obtenir un Diplôme d’Expertise Comptable DEC avec un bac +8 (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion bac +5 suivi d’un stage de 3 ans au sein d’une entreprise puis la validation du Diplôme d’Expertise Comptable DEC) reconnu par l’État et l’administration fiscale plus un stage de 3 ans au sein d’un cabinet d’expertise comptable pour pouvoir exercer le métier d’expert-comptable.

Par ailleurs, l’expert-comptable doit s’inscrire au tableau de l’Ordre des experts-comptables avant de pouvoir exercer le métier d’expert-comptable au sein ou non d’un cabinet d’expertise comptable, et fait l’objet de contrôles de son activité professionnelle. En outre, les experts inscrits à l’Ordre des experts-comptables peuvent poursuivre leurs études dans un domaine spécial afin d’apporter de la valeur ajoutée à leurs clients.

Les responsabilités et l’étendue des missions

Tout d’abord, il faut savoir qu’un comptable exerce son métier en tant qu’employé de l’entreprise. Il peut également travailler dans le cadre d’une profession libérale. Dans tous les cas, il s’occupe des opérations comptables de son employeur (classement des dossiers, enregistrements comptables, gestion des comptes courants clients et fournisseurs, établissements de fiches de paie simples, déclarations sociales…), fait quelques déclarations fiscales, et peut éventuellement préparer un bilan.

Quant à l’expert-comptable, il exerce son métier uniquement en indépendant ou au sein de cabinets d’expertise comptable. Et au titre d’expert-comptable, il travaille donc avec plusieurs entreprises. L’expertise comptable peut effectuer tous les travaux confiés à un comptable. Mais grâce à son parcours professionnel et à son expertise, il s’occupe d’autres missions, notamment :

  • La vérification des comptes de l’entreprise ;
  • Le contrôle des déclarations fiscales ;
  • Une assistance en cas de contrôle fiscal des services des impôts ou des organismes sociaux depuis le cabinet ;
  • Donner des conseils juridique, fiscal, financier (banques, organismes de financement…) pour la création, l’organisation et les opérations de comptabilité et de gestion financière de l’entreprise.
  • Donner un conseil sur l’implantation de systèmes informatiques.

La couverture du risque en cas de contrôle fiscal

Afin de pratiquer la profession d’expert-comptable, en plus de devoir être inscrit au tableau de l’Ordre des experts-comptables, il doit souscrire une assurance responsabilité civile, avec l’option de rejoindre un cabinet. Cette assurance permet aux professionnels à inscrits à l’Ordre des experts-comptables de protéger leurs clients en cas d’erreur de leur part pouvant entrainer des pénalités juridiques ou financières. Dans les faits, c’est cette assurance fournie par leur cabinet qui prend en charge les pénalités et l’éventuel redressement judiciaire.

Ce qui n’est pas le cas d’un comptable. Ce professionnel n’a pas d’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile. De ce fait, en cas d’erreur de sa part, c’est l’entreprise qui supporte toutes les charges.

Le cout

Au vu de toutes ces différences (diplôme de comptabilité, d’expertise comptable, membre d’un cabinet pour une expertise comptable ou non, etc.), il est évident que le tarif d’un cabinet d’expertise en comptabilité est nettement plus élevé que celui d’un comptable. Mais plus que tout, ce sont les économies que l’entreprise peut bénéficier grâce aux conseils avisés de l’expert-comptable qui justifient cette différence de prix. En effet, le comptable contrairement à la profession d’expert-comptable n’a pas les compétences requises pour développer et optimiser tous les postes clés de l’entreprise.

En somme, un comptable peut couter moins cher, mais sur le papier uniquement. Car en réalité, il génère des couts indirects qui ont un grand impact sur la finance et l’avenir de l’entreprise, surtout en cas d’erreur. Faire appel à un expert-comptable, membre d’un cabinet ou non, est donc vivement recommandé bien que cela ne soit pas obligatoire.

Comptable ou expert-comptable : lequel choisir ?

On l’a dit plus haut, les services d’un cabinet d’expertise en comptabilité ne sont pas obligatoires. Toutefois, bon nombre d’entreprises ont appris à leurs dépens que ce professionnel est incontournable pour assurer la pérennité de l’entreprise. Le prix ne doit donc pas influencer le choix. Le tout est de bien mesurer ses décisions afin que certains avantages ne deviennent des inconvénients.

Pour minimiser le cout, l’entreprise peut suivre ces quelques conseils :

  • Ordonner ses pièces comptables et les classer par catégorie (factures, factures impayées, TVA…) ;
  • Faire parvenir les comptes à temps à l’expert-comptable ;
  • Entretenir une relation de confiance, de respect et d’honnêteté avec le professionnel du cabinet ;
  • Etc.
comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires