Pépinière d’entreprise : Comment y établir son siège social ? Avantages et inconvénients

Structures qui présentent de nombreux avantages certains aux jeunes entreprises ou aux entrepreneurs en herbe, ils existent de nombreuses pépinières d’entreprise sur le territoire français et connaissent l’adhésion de plusieurs opérateurs économiques. Mais force est de constater que ce mécanisme présente des inconvénients ainsi que certaines limites pour établir son siège social.

comparez


les sites de edomiciliation

Qu’est-ce qu’une pépinière d’entreprises ?

Le rôle des pépinières d’entreprise est d’encourager l’initiative privée en offrant un appui logistique, des conseils, un soutien technique, des aides financières ainsi qu’une foule d’autres services de base, aux petites entreprises ou aux entrepreneurs qui se sont depuis peu enregistrés au Répertoire des Métiers, à des couts réellement compétitifs et pour une période de temps limité à cinq ans.

Il s’agit de l’une des principales solutions en guise de sociétés de domiciliation d’entreprise qui est utilisée en France.

Les pépinières fournissent un accompagnement personnalisé et des services logistiques mutualisés à leurs adhérents qui consistent en des conseils, des formations, des salles de réunion, de bureaux, des services d’accueil et bien d’autres.

On distingue généralement, les pépinières sectorielles et les pépinières généralistes. En outre, la plupart des pépinières d’entreprise ont une compétence au sein du Greffe du tribunal local.

À qui s’adressent les pépinières d’entreprise ?

Il n’existe pas de secteurs spécifiques qui sont appropriés pour les pépinières d’entreprise. Utiliser le domicile du dirigeant comme domiciliation du siège social de la nouvelle entreprise récemment déclarée au Centre de Formalités des Entreprises est possible, il faut juste procéder à une vérification du bail ou du règlement de copropriété, mais ces jeunes entreprises peuvent tout aussi bien se fier aux pépinières d’entreprise.

Sont donc concernés :

  • Les projets en gestation et qui sont dans leur phase d’amorce ou de conception, ou encore à la recherche de financements.
  • Les jeunes entrepreneurs fraichement immatriculés ou qui sont en phase de précréation (période préalable à l’immatriculation).

Il s’agit donc d’une solution transitoire afin que la jeune entreprise puisse acquérir les fondements nécessaires pour basculer vers un mode d’exploitation totalement autonome. Dès lors, le créateur d’entreprise devra procéder à un transfert de siège et faire enregistrer son nouveau siège social ; et cette nouvelle localisation doit être déclarée au Centre de Formalités des Entreprises et/ou Greffe du Tribunal compétent et être agréée au préfet du département local.

Quels sont les avantages des pépinières d’entreprise ?

Le premier avantage des pépinières d’entreprise est que le propriétaire des locaux fournit des ressources matérielles et logistiques à des couts très préférentiels. En outre ces établissements bénéficient déjà souvent d’un syndic de copropriété qui s’occupe de tout ce qui touche à la domiciliation du siège et du règlement de copropriété correspondant. Ce qui est justement possible puisqu’il s’agit d’offres mutualisées, c’est-à-dire que les ressources sont utilisées par plusieurs entreprises présentes. Ces ressources consistent généralement en des locaux, des salles de réunion, du matériel de bureautique, des services de base comme la réception des clients et le standard téléphonique, la gestion des stocks entre autres, qui sont partagés.

Le partage de locaux et de ressources induit un autre avantage qui est le partage d’expérience et de compétences. Les pépinières pour entreprises peuvent donc être assimilés à un vaste espace du donner et du recevoir. Ce partage d’expérience est enrichi par l’établissement d’un réseau professionnel que le créateur d’entreprise tisse avec les autres pensionnaires de la pépinière. Ceux-ci se poursuivent généralement au-delà de la période en pépinière, lorsque les différentes entités ont pris leurs envols respectifs. En d’autres mots, il s’agit d’interactions professionnelles qui vous permettront d’intégrer plus rapidement le tissu économique dans lequel vous gravitez.

Le deuxième avantage important de ces pépinières est qu’elles procurent à leurs adhérents, des soutiens professionnels ainsi que des conseils personnalisés. Ceux-ci vont généralement de la formation, à l’assistance dans l’exécution de tâches et procédures administratives, ainsi que dans la recherche et l’obtention de concours ou aides diverses. Les services sont prestés par des professionnels aguerris.

Enfin, la pépinière d’entreprise est une solution en guise de sociétés de domiciliation d’entreprise qui permet un exercice plus professionnel de l’activité sans que l’on soit obligé d’engager des sommes importantes qui sont généralement nécessaires, en termes d’installation et de recrutement de personnel. Elles permettent une évolution graduelle et contrôlée de l’entreprise en fonction de celle des ressources qu’elle acquière de façon progressive.

En définitive, les pépinières permettent de bénéficier d’une assistance de choix sur plusieurs aspects de l’entreprise tout en profitant d’un réseau professionnel essentiel à son développement. De plus, en cas de transfert de siège, les formalités sont simplifiées d’autant que ces établissements sont agréés par le préfet du département, ce qui permet au gérant de se passer de certaines tâches et de les hiérarchiser au propriétaire des locaux ou au syndic de copropriété.

Qu’en est-il des inconvénients et limites des pépinières d’entreprises ?

Fort malheureusement, le paysage idyllique qui est décrit dans les lignes précédentes présente des inconvénients qui bien que moins importants, ne doivent en aucun cas être négligés. Ceux-ci sont complétés par des limites.

De prime abord, puisque les ressources logistiques et matérielles sont mutualisées, il existe de forts risques d’indisponibilités lors de moments où vos besoins sont plus accrus. Il n’est pas rare de constater des goulots d’étranglement au sein des pépinières d’entreprise.

En outre, les ressources sont choisies pour satisfaire le plus grand nombre. Il est courant que vos besoins spécifiques en termes d’image, de matériel ou d’horaires de travail ne soient pas comblés dans la mesure de vos attentes. Vous êtes généralement obligés de vous plier à loi de la majorité.

Enfin, tous les secteurs d’activités ne sont pas compatibles avec les pépinières. Il s’agit entre autres des magasins de détail, des entreprises de négoce et des entreprises industrielles, des activités de restauration ou de gestion hôtelière. Ces pépinières sont plus appropriées pour les entreprises de services de faible niveau de clientèle.

Comment adhérer à une pépinière pour entreprise ?

Les étapes à suivre sont les suivantes :

  1. Choix de ou des pépinières à démarcher
  2. Constitution d’un dossier de candidature qu’il faut adresser à la pépinière
  3. Validation du comité d’agrément qui est composé d’experts de la création d’entreprise, ainsi que de chefs d’entreprise.
comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires