SASU : Avantages et inconvénients

Pour entreprendre seul, la société par actions simplifiée unipersonnelle est un statut juridique qui a particulièrement la cote. En effet, selon les dernières statistiques de l’INSEE, 37 % des sociétés créées en 2019 en France sont des SASU. Cet engouement s’explique notamment par les nombreux atouts de cette forme juridique : liberté statutaire, fiscalité intéressante, régime social avantageux pour le président… Bien évidemment, cette variante unipersonnelle de la SAS présente également quelques limites qu’il convient de connaître. Ainsi, avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale avec ce statut, il faut laisser place à la réflexion en considérant les avantages et inconvénients de la SASU.

  • offre gratuite possible
  • offre payante à partir de 99€HT
voir l’offre

-15% avec le code

STATUT15

avis client

  • offre gratuite possible
  • offre payante à partir de 139€HT
voir l’offre

-15% avec le code

STAT15

avis client

  • offre gratuite possible
  • offre payante à partir de 129€HT
voir l’offre

-10% avec le code

STATUT10

avis client

  • prise de rendez-vous en ligne
  • offre payante à partir de 119€HT
voir l’offre

-10% avec le code

REDUC10

avis client

  • traitement express
  • offre payante à 199€HT
voir l’offre

20€ offert

avis client

Pourquoi entreprendre en SASU ? Les avantages

Si la société par actions simplifiées unipersonnelle séduit depuis toujours d’innombrables entrepreneurs, c’est qu’elle offre de multiples avantages. Et ce, tant sur le plan fonctionnel et financier qu’au niveau social et fiscal.

Flexibilité de fonctionnement

Pouvant être une personne physique ou une personne morale, l’associé unique de la SASU dispose d’une certaine liberté quant à la rédaction des statuts de la structure. Effectivement, il bénéficie d’une grande souplesse en ce qui concerne la définition des règles d’organisation et de fonctionnement de l’entreprise. Il dispose également du pouvoir décisionnel au sein de cette dernière. Ainsi, il prend les décisions de façon unilatérale. De quoi simplifier énormément le fonctionnement de la société puisqu’il n’y a pas à convoquer d’assemblée générale ni à respecter des conditions de quorum et de majorité.

En outre, l’associé unique de la SASU peut assurer le poste de président. Toutefois, il peut aussi nommer une tierce personne à cette fonction pour réduire ses responsabilités de gestionnaire. Dans la même optique, il a parfaitement bien la possibilité de désigner des directeurs généraux pour aider le président. En tout cas, il appartient à l’associé unique de déterminer l’étendue des pouvoirs de ces dirigeants d’entreprise ainsi que les modalités de révocation et de nomination de ceux-ci.

Investir librement avec une SASU

Une SASU permet à un entrepreneur d’investir comme il le souhaite. L’associé unique a en effet le choix entre :

  • Un capital minimum à 1 € ou un montant plus élevé
  • Un capital fixe ou un capital variable
  • Une libération totale du capital social à la constitution ou une libération partielle (50 % à la création et le reste dans les 5 premières années d’exercice)
  • L’impôt sur les sociétés (IS) et l’impôt sur le revenu (IR) concernant l’imposition des bénéfices

Une responsabilité limitée de l’associé unique

La société par actions simplifiées unipersonnelle est une personne morale qui dispose d’un patrimoine distinct de celui de l’associé unique. Dès lors, la responsabilité de ce dernier est limitée uniquement au montant de ses apports en capital. Cela lui permet de protéger son patrimoine personnel des créanciers de la société pour le paiement des dettes sociales.

Passage en SAS : une démarche plus aisée

Signe évident du développement de l’activité, le passage de la SASU en SAS se révèle plus simple et moins onéreux. En effet, l’entrée d’un ou de plusieurs associés au capital — par une cession d’actions ou une augmentation de capital (levée de fonds) — ne demande pas autant de formalités si l’on compare avec la transformation d’une EURL en SAS.

Une affiliation au régime général de la sécurité sociale

Même s’il est coûteux, le régime social du président de SASU s’avère plus protecteur. Ce dirigeant d’entreprise relève effectivement du régime général de la sécurité sociale. Il a donc le statut d’assimilé salarié et peut bénéficier d’une assurance maladie, une assurance vieillesse et des allocations familiales. Cependant, il ne bénéficie pas d’une assurance chômage.

Le maintien de l’ARE

Avec la SASU, il est tout à fait possible de continuer de toucher ses allocations d’aide au retour à l’emploi (ARE). Et ce, tout en percevant des dividendes (associé unique) ou une rémunération (président). D’ailleurs, si le président n’est pas du tout rémunéré, l’intégralité de ses cotisations chômage est maintenue.

Les inconvénients du statut juridique SASU

Malgré ses nombreux points forts, la SASU n’est malheureusement pas exempte d’inconvénients. Les détails.

SASU : des formalités de constitution contraignantes et coûteuses

Il va sans dire que monter une SASU n’est pas une opération de tout repos. De fait, cela implique l’accomplissement de différentes démarches lourdes :

  • Rédaction des statuts
  • Dépôt de capital
  • Publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales
  • Transmission d’un dossier de demande d’immatriculation au greffe du tribunal de commerce.

L’aide d’un conseiller, d’un avocat, d’un notaire ou d’un expert-comptable s’avère parfois nécessaire pour une personnalisation plus importante. Ce qui suppose des coûts supplémentaires importants.

Autres inconvénients de ce statut juridique

Une SASU, c’est aussi :

  • Une imposition des bénéfices à l’IR limitée à 5 exercices sociaux
  • La nomination obligatoire d’un commissaire aux comptes si dépassement de deux des trois seuls suivants :
    • Total de bilan de plus de 1 million d’euros
    • Chiffre d’affaires HT supérieur à 2 millions d’euros
    • Effectif d’au moins 20 salariés
  • Des charges sociales plus importantes
  • Une dissolution soumise à un formalisme complexe
comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires