Comment améliorer la gestion de l’intérim pour une entreprise ?

Toute entreprise peut à tout moment recourir à des intérimaires. En effet, cette option se présente comme une bonne alternative pour répondre à un besoin ponctuel en ressources humaines. Néanmoins, la gestion du personnel intérimaire peut devenir un véritable casse-tête. Découvrez dans le présent article quelques conseils pour une gestion efficace de l’intérim.

comparez les logiciels de paie

comparer

Qu’est-ce qu’un intérimaire ?

Un intérimaire est un salarié soumis à un contrat de travail temporaire. Recruté et rémunéré par une entreprise de travail temporaire (ETT), il est mis à la disposition d’une entreprise utilisatrice de manière provisoire.

Diverses raisons peuvent inciter un employeur à engager un intérimaire. Le plus souvent, ce dernier est embauché en vue de remplacer un salarié absent, en attendant la prise de fonction d’un nouveau recru dans le cadre d’un contrat en CDI.

Le recrutement d’un intérim est aussi monnaie courante pour faire face à un accroissement soudain de l’activité de l’entreprise ou la réalisation d’une activité saisonnière.

À savoir qu’un intérimaire bénéficie des mêmes droits que les employés de l’entreprise. Autrement dit, il doit percevoir le même salaire que les salariés à qualification équivalente. Il a également droit aux primes et aux accessoires de salaires.

La règlementation n’impose aucune durée minimale pour un contrat de travail d’intérim, à l’exception d’une activité d’exportation qui doit durer au moins 6 mois. Ainsi, il peut s’étaler sur plus de 9 mois, renouvelable deux fois, à condition de ne pas dépasser la durée maximale autorisée qui est de 36 mois.

Comment optimiser la gestion de l’intérim ?

Définir les profils

Une bonne gestion des intérimaires passe avant tout par une définition claire et précise des besoins. Pour cela, il faut rédiger une fiche de poste, détaillant :

  • la durée de la mission ;
  • les horaires de travail ;
  • les tâches confiées ;
  • la rémunération ;
  • l’encadrement du travailleur temporaire.

Cette façon de procéder permet de déterminer le profil idéal en termes de formation, de compétences et d’expérience professionnelle.

Ceci fait, il reste à dresser les modalités du contrat de travail temporaire (CTT). Il convient d’y mentionner le motif de recours à l’intérim ainsi que sa rémunération.

Exprimer clairement les besoins

Pour disposer du meilleur talent et bénéficier d’un service de qualité, il est essentiel d’exprimer de façon claire et précise vos besoins en ressources humaines. De cette manière, l’agence d’intérim sera en mesure de vous proposer des profils qui répondent à vos attentes.

Omettre une information risque de vous faire perdre en temps et en argent. Pour éviter un tel désagrément, il convient de préciser à l’entreprise de travail temporaire (ETT) les critères que vous jugez importants comme :

  • le lieu de travail ;
  • le motif du recours à l’intérim ;
  • les dates de mission et les horaires de travail ;
  • le taux horaire ;
  • la qualification requise ;
  • les caractéristiques du poste ;
  • etc.

Collaborer avec la meilleure ETT

Pour réussir à bien gérer l’équipe d’intérimaires, il convient de se faire épauler par une bonne agence d’intérim. Pensez donc à bien choisir l’ETT avec laquelle vous allez collaborer. Prenez donc le temps de comparer les propositions des différentes agences et de peser les atouts et les limites de chacune afin d’identifier celle qui vous semble avantageuse. Ceci fait, fixez les tarifs applicables en mettant en place des accords-cadres.

Une fois la collaboration initiée, il est conseillé d’organiser régulièrement des réunions de suivi avec l’entreprise de travail temporaire. Le but est de définir ensemble les prestations à améliorer.

Former les parties prenantes aux meilleures pratiques

Du département RH au service finance et comptabilité, en passant par la direction des achats, le service marketing… Toutes les fonctions de l’entreprise auront un jour ou l’autre recours à un intérim. Il convient donc de former l’ensemble des collaborateurs aux règles et principes qui régissent le travail en intérimaire. Organiser un tel atelier permet d’éviter les potentiels conflits juridiques.

Partager des informations utiles avec l’agence d’intérim

Les articles L4141-1 à L4141-4 du Code du Travail imposent à tout employeur des obligations légales en matière d’information et de formation à la sécurité. De ce fait, l’entreprise d’accueil est tenue de fournir à l’agence toutes les informations utiles telles que son organigramme, les caractéristiques des postes ou encore les règles de sécurité auxquelles les intérimaires devront se soumettre. Il appartient ensuite à l’agence de faire découvrir l’entreprise à ces derniers.

Traiter le personnel de la même manière

Selon la législation, un intérimaire jouit des mêmes droits qu’un salarié titulaire. Sa rémunération doit donc être au moins égale à celle que touche un employé en CDI qui occupe le même poste et qui soit de qualification équivalente. Un manquement à cette obligation expose l’entreprise d’accueil à des sanctions pénales. Pour éviter un tel désagrément, il est conseillé de mettre en place un règlementaire de paie qui détaille l’ensemble des modalités de rémunération. Ce document sera à communiquer à l’agence d’intérim.

Suivre les relevés d’heures

Le travailleur est engagé envers l’ETT avec qui il a signé un contrat de mission. En tant qu’employeur, l’agence d’intérim mérite de connaître les heures effectuées par les intérimaires. L’entreprise d’accueil est donc tenue de lui faire parvenir les relevés d’heure de ces derniers afin qu’elle puisse établir les fiches de paie.

Faciliter le renouvellement des contrats

Il est possible que les dirigeants d’entreprise prolongent la durée des missions des intérimaires sans informer le département RH et l’agence d’intérim. Une telle situation expose l’entreprise d’accueil à des risques juridiques et peut occasionner des tensions avec l’entreprise de placement. Pour prévenir ce type de problème, il est important d’améliorer la communication entre les managers, le département RH et l’agence d’intérim.

Utiliser un logiciel spécialisé

Gérer les intérimaires n’est pas chose facile. À vrai dire, la gestion de l’intérim ne se limite pas seulement au recrutement et à la mise à terme du contrat. Elle implique de faire face à des situations plus complexes comme les absences maladie, les congés payés ou encore les congés de maternité.

Pour faciliter le pilotage du personnel intérimaire, il est conseillé d’utiliser un logiciel spécialisé. S’équiper d’un tel outil est surtout utile pour les entreprises qui collaborent régulièrement avec de nombreuses ETT. Il permet d’optimiser l’organisation des ressources humaines en centralisant les données issues des différentes agences. Au niveau recrutement, les services RH ont la possibilité de regrouper les profils proposés et de dénicher ceux qui répondent à leurs attentes.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires