Pourquoi et comment faire appel à des intérimaires ?

Faire appel à des intérimaires s’avère être une solution efficace pour recruter vite et bien. Cette option est souvent plébiscitée par les entreprises pour combler un manque dans les effectifs ou pour pallier un pic d’activité. Cependant, cette méthode de recrutement est strictement encadrée par la loi. Découvrez dans cet article les raisons valables pour recourir à un contrat d’intérimaire. De même, voyez comment embaucher un intérim.

comparez les logiciels de paie

comparer

Les motifs pour recourir à un intérimaire

Le recrutement d’intérimaire ne se prête pas à tous les cas de figure. L’article L1251-1 du Code du travail stipule que le recours à un intérimaire ne peut avoir pour objectif de « pourvoir durablement un poste lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise utilisatrice. » L’employeur ne peut embaucher un intérim que dans l’une des situations prévues par la loi que l’on peut regrouper en trois catégories.

Le remplacement d’un salarié absent

Recruter un intérimaire est souvent utile pour pallier l’absence d’un salarié. Il peut s’agir :

  • d’une absence provisoire (congé maladie, congé de maternité, etc) ;
  • d’une transition entre le départ d’un salarié démissionnaire et la prise de fonction de son remplaçant ;
  • l’attente entre le départ d’un salarié et la suppression définitive de son poste.

Le surcroît temporaire d’activité

Une entreprise peut aussi faire appel à des intérimaires pour répondre à un besoin ponctuel en ressources humaines. D’ailleurs, l’embauche d’un intérim est monnaie courante lors :

  • d’une augmentation soudaine, mais temporaire de l’activité de l’entreprise ;
  • de la réalisation d’une tâche à caractère saisonnier ou qui ne relève pas de l’activité habituelle de l’entreprise ;
  • d’une activité en lien avec une commande exceptionnelle à l’exportation.

L’insertion et la réinsertion professionnelle

Embaucher des intérimaires entre dans le cadre de la démarche RSE d’une entreprise. Ce type de contrat permet en effet d’accueillir des salariés en détresse sociale ou bien professionnelle. Il peut s’agir de personnes actives en situation de handicap, en difficulté sociale, en chômage de longue durée, etc. Un contrat de mission intérimaire offre à ces profils l’opportunité d’intégrer le monde du travail, de se former et d’acquérir des compétences sur un poste. Dans ce contexte, l’intérimaire est considéré comme salarié de l’entreprise et touche une rémunération au moins égale au SMIC.

À noter qu’il est interdit d’embaucher un intérimaire pour remplacer un employé gréviste. Il en est de même si l’entreprise doit pallier une hausse d’activité temporaire alors qu’elle a effectué un licenciement économique dans les 6 mois précédents.

6 bonnes raisons de recruter un intérimaire

Le recrutement en intérim procure de nombreux avantages à l’employeur. Voici un aperçu des atouts de cette forme de contrat de travail.

Le décompte de l’effectif

L’intérimaire n’est pas compté dans l’effectif de l’entreprise. C’est plutôt l’agence de travail temporaire qui le propose qui est considérée comme son employeur. Cet aspect permet à l’entreprise utilisatrice de se dispenser des obligations que la loi impose à partir d’un certain effectif.

Limitation de la masse salariale

Puisque l’intérimaire n’est pas pris en compte dans l’effectif de l’entreprise, sa rémunération n’est pas incluse dans la masse salariale. Pourtant, cette dernière sert de base pour calculer diverses taxes comme la taxe d’apprentissage ou la taxe à l’effort construction.

L’avantage de trésorerie

Contrairement à la rémunération des salariés en CDI ou en CDD qui doit être versée mensuellement, la facture d’intérim se paye dans un délai de 3 mois. Grâce à ce délai, l’entreprise dispose d’une trésorerie qu’elle pourra utiliser durant ce laps de temps.

La simplification du processus de recrutement

Engager un intérimaire simplifie considérablement le processus de recrutement de l’entreprise. En effet, plusieurs étapes sont à suivre pour recruter du personnel en bonne et due forme. De la rédaction de l’offre d’emploi à l’élaboration des documents en passant par la sélection des CV et les entretiens avec les candidats, ce processus demande du temps et des moyens.

L’entreprise peut se décharger de ces tâches chronophages en engageant un intérim. Elle peut en effet confier le recrutement de ce dernier à une agence de travail temporaire qui s’occupera de toutes les démarches. 

Des profils déjà qualifiés

Passer par une agence d’intérim donne l’assurance à l’employeur de disposer d’un personnel qualifié et opérationnel. En effet, l’agence de travail temporaire dispose déjà d’une banque de candidatures potentielles. Cela permet de trouver dans les meilleurs délais le talent qui sera capable de répondre aux besoins et aux attentes de la société. Il en ressort ainsi un gain de temps que l’entreprise peut consacrer à des projets plus importants.

Une souplesse contractuelle

Le contrat d’intérimaire a pour objectif de combler temporairement un manque de personnel. De ce fait, ce système doit faire preuve d’une certaine souplesse. C’est pour cette raison qu’il est possible d’aménager le terme du contrat, notamment en prolongeant ou en raccourcissant sa durée. L’entreprise utilisatrice peut ainsi décider de reporter ou d’avancer de 1 jour pour 5 jours travaillés l’échéance de la mission, sans pour autant excéder 10 jours. Cela sans avoir à établir un avenant au contrat. 

Par ailleurs, elle peut rompre le contrat, à condition que :

  • la rupture ne désavantage pas l’intérimaire ;
  • ce dernier est reclassé dans une autre entreprise située dans la même localisation géographique et offrant la même rémunération.

Comment faire appel à des intérimaires ?

Définir la mission

Le recrutement d’un intérimaire doit répondre à un besoin précis. En effet, ce travailleur temporaire ne peut être embauché que pour effectuer une mission bien déterminée. Ainsi, avant de faire appel à un tel professionnel, il convient de lister les besoins de l’entreprise. Ceux-ci doivent correspondre aux cas de recours à l’intérim acceptés par la loi en vigueur, sous peine de voir le contrat requalifié en CDI.

Sélectionner une agence de travail temporaire

Afin de trouver le profil adapté aux attentes de l’entreprise, il est essentiel de bien choisir son agence d’intérim. Pour ce faire, l’employeur doit être attentif à la réactivité et à la rigueur du prestataire à qui il envisage de confier la recherche du salarié intérimaire. Il doit ainsi être en mesure de comprendre les besoins de son client et d’y répondre parfaitement.

Signer un contrat de mise à disposition

En choisissant d’embaucher des intérimaires, l’entreprise utilisatrice est amenée à signer un contrat de mise à disposition avec l’agence de travail temporaire. Cette dernière lancera ensuite la procédure d’embauche. Une fois le salarié intérimaire trouvé, elle conclut avec lui un contrat de mission et effectuera toutes les démarches administratives inhérentes au recrutement. L’agence d’intérimaire s’occupera donc de la déclaration à l’embauche, l’établissement du bulletin de paie, la visite médicale préalable à l’embauche, etc.

De son côté, l’entreprise utilisatrice est tenue de faciliter l’intégration de l’intérimaire sur son lieu de travail. Elle doit également assurer la sécurité de ce dernier sur son lieu de travail en le formant aux règles de sécurité et en lui fournissant tous les équipements de protection individuelle nécessaires.

La durée maximale d’un contrat d’intérim

À savoir que la durée maximale d’un contrat de mission intérimaire est limitée à 18 mois, renouvellement inclus. Mais dans certains cas exceptionnels, il est possible de la prolonger à 24 mois. Tel est le cas pour une mission effectuée à l’étranger ou pour la survenance d’une commande exceptionnelle à l’exportation.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires