Comment créer une boutique en ligne ?

Posséder une boutique en ligne permet de gagner de l’argent 7 jours sur 7 et 24 heures et 24. En effet, il permet d’être visible partout dans le monde et à tout moment. En outre, les frais que vous aurez à payer sont moindres que si vous teniez un magasin physique. Vous êtes décidé à créer votre propre boutique en ligne ? On vous dit comment faire.

comparez les outils de création de sites

comparer

Se poser les bonnes questions

Tout projet qui en vaut la peine ne laisse pas place à l’improvisation. La création d’une boutique en ligne ou d’un site marchand ne fait pas exception à cette règle. Ainsi avant de vous lancer, vous devez vous poser les bonnes questions.

Avez-vous un investissement de départ ?

La première à vous poser est le montant de votre investissement de départ. Si vous n’avez pas d’économies, vous pouvez opter pour des plateformes gratuites de création de boutique en ligne.

Veuillez noter cependant que cela vous demandera une sacrée dose de motivation, d’huile de coude et de temps. Si vous souhaitez vous consacrer pleinement à votre activité de vente, il peut être préférable de faire appel aux services d’une agence spécialisée.

Votre temps fait effectivement partie de votre investissement. Dans une éventualité où vous dépensez une certaine somme pour créer votre boutique en ligne, mais que vous n’avez pas le temps de les faire fructifier autant vous abstenir.

Avoir un stock ou non ?

Là, la réponse dépend de votre business model. Vous avez notamment le choix entre :

  • Devenir détaillant (acheter en gros et revendre en petite quantité).
  • Vendre en gros.
  • Faire dans le dropshipping (vendre des produits sans les acheter).

Quel type de site pour vendre en ligne ?

Selon la clientèle visée (BtoB ou BtoC), votre budget et le temps dont vous disposez, vous avez plusieurs façons d’imposer votre marché sur le Net. Votre préférence peut se porter sur :

  • Une boutique en ligne accessible à tous et permet aux internautes d’acheter et payer en ligne…
  • Un site vitrine pour présenter les produits sans toutefois offrir la possibilité d’acheter en ligne.
  • Un extranet ou un site sécurisé pour vos clients. Avec cette option, vous pouvez présenter le catalogue de vos produits et prendre des commandes.

Une fois ces questions répondues, vous pouvez passer aux étapes de création de boutiques en ligne.

Choisir le statut juridique de votre entreprise et l’immatriculer

Créer une boutique en ligne revient effectivement à créer une entreprise. Cela signifie que vous devez passer par les étapes de création de cette dernière :

  • Définir le statut juridique de votre entreprise.
  • L’enregistrer auprès des services compétents comme l’INSEE.

Comme vous le savez, il existe plusieurs formes juridiques. Cependant, le statut d’Entreprise Individuelle à Responsabilité limitée ou d’autoentrepreneur convient idéalement au type d’activité que vous envisagez.

Rédiger le business plan

C’est une étape inévitable pour analyser chaque étape de votre projet de création de sites de vente en ligne. De plus, rédiger un business plan vous aidera dans la gestion de votre activité.

Réfléchir à une solution de e-commerce

Pour cette étape de création de votre site de vente en ligne, deux possibilités se présentent à vous :

  • Un CMS propriétaire comme Prestashop ou Magento.
  • Une solution par abonnement comme Wizishop ou Shopify.

Le CMS open source

Cette solution est utilisée par la plupart des sites e-commerces les plus connus. L’avantage du CMS, c’est qu’il fait de vous le propriétaire de votre site de vente en ligne. Un paramètre intéressant, si vous comptez revendre votre activité plus tard.

Par contre, le coût du CMS open source est plutôt élevé. Même si vous trouvez ce type de solution à titre gratuit, notez que vous devrez payer pour ajouter des fonctionnalités et adopter un design spécifique. À cela s’ajoutent les frais pour les compétences techniques d’un développeur pour corriger les éventuels bugs.

La solution par abonnement

Avec une solution par abonnement, pas besoin d’avoir des compétences techniques et un budget conséquent. En cas de bug, il vous suffit de contacter le service après-vente qui se chargera de le résoudre.

Le second avantage est que vous connaissez à l’avance le coût de votre boutique en ligne. Néanmoins, il s’agit d’un abonnement et certaines plateformes, en plus de celui-ci, prennent une commission de 2 % sur le chiffre d’affaires.

Chercher les fournisseurs

Comme vous vendez en ligne, vous devez trouver un fournisseur qui saura vous livrer les marchandises en temps et en heure.

Faites des recherches sur les grossistes les plus fiables. Ensuite, renseignez-vous sur leurs conditions de livraison, etc.

Trouver un livreur ou un transporteur

Sur ce plan, vous avez aussi le choix : La Poste ou un transporteur privé. Dans tous les cas, prenez le temps de rencontrer la société de livraison pour négocier un contrat avantageux pour vous.

Donner un nom à son site et acheter le nom de domaine

Le nom de votre site est plus qu’important pour votre boutique en ligne. Entre autres, il doit être :

  • Facile à retenir pour votre cible.
  • Disponible et déposé au nom de votre entreprise.

Assurez la performance de votre boutique en ligne en optant pour un hébergeur fiable. Vous pouvez acheter un nom de domaine de site par le biais d’un bureau d’enregistrement. Sur place, vous pourrez également vérifier la disponibilité de votre nom de domaine. Une fois que c’est fait, vous pouvez lancer la création de votre boutique en ligne avec la solution de votre choix.

Se déclarer à la CNIL

En ouvrant un site de e-commerce, vous recueillerez des informations personnelles sur vos clients et prospects (nom, adresse, etc.). Ce fait vous oblige à faire une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

Rédiger les mentions légales et conditions générales de vente

Enfin, votre boutique en ligne doit avoir des pages obligatoires comme :

  • Les mentions légales (forme juridique, adresse de l’entreprise, coordonnées, numéro de déclaration obtenu auprès de la CNIL, etc.).
  • Les conditions générales de vente (prix en euros TTC, frais et délais de livraison, modalités de paiement, droit de rétractation, etc.)

Une fois ces étapes réalisées, il ne vous reste plus qu’à faire de la publicité pour votre site e-commerce et mettre vos produits en valeur.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires