Guide complet sur le recrutement participatif

Ces dernières années, de plus en plus d’entreprises proposent à leurs collaborateurs de s’impliquer dans le processus d’embauche de nouveaux salariés. Cette pratique se nomme le « recrutement participatif » ou par cooptation. Elle offre plus de garanties sur la qualité des nouvelles recrues qu’un recrutement traditionnel. Pourtant, son mode de fonctionnement reste encore méconnu. Quelles sont les particularités du recrutement participatif ? Pourquoi les entreprises choisissent-elles cette méthode d’embauche ? Comment mettre en place une campagne de recrutement par cooptation à succès ? Trouvez dans ce guide toutes les réponses à vos questions.

comparez les logiciels de paie

comparer

Le recrutement participatif : de quoi parle-t-on ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, faisons un rappel sur les deux principaux modes d’embauche de cette technique de recrutement : le recrutement externe et le recrutement interne.

Dans le premier cas, celui qui est habituellement utilisé par les entreprises, le recrutement des candidats ne fait pas appel à l’entourage de l’entreprise ou de son personnel. Le recrutement externe se réalise par l’envoi d’une offre d’emploi dans divers canaux médiatiques tels que les journaux, la radio, la télévision, pôle emploi, les réseaux sociaux et le web. Bien qu’il permette de trouver rapidement des profils de candidats très diversifiés, ce processus coute relativement cher à une société.

Quant au recrutement interne, la recherche de candidats se fait au sein de l’entreprise ou par le biais de l’entourage de son personnel. C’est un moyen d’embauche de plus en plus apprécié par les entreprises actuelles, notamment les startups, du fait qu’elle soit moins onéreuse et ne nécessite pas un temps d’intégration des nouveaux talents. Le recrutement interne peut alors se faire par entretien individuel, via les réseaux sociaux de l’entreprise ou encore sous la forme d’une cooptation.

Pouvant à la fois entrer dans le cadre d’un recrutement en externe ou en interne, le recrutement participatif ou collaboratif est une nouvelle méthode d’embauche incluant plusieurs employés de l’entreprise dans le processus de recrutement. Que ce soit un manager ou une équipe entière, ces derniers viennent en aide au recruteur de l’entreprise (la direction des ressources humaines) dans toutes les étapes de recrutement : l’élaboration de la fiche de poste, la recherche du candidat, les entretiens et le choix des candidats.

Pourquoi opter pour un recrutement participatif ?

Le recrutement participatif ou collaboratif ou encore recrutement par cooptation offre de nombreux avantages lors d’une campagne de recherche de nouveaux collaborateurs. Ils portent sur plusieurs aspects, à la fois pour l’entreprise qui recrute, pour les salariés et pour les candidats.

Pour l’entreprise

Le recrutement par cooptation ou collaboratif revêt plusieurs atouts pour une entreprise. Il permet notamment de :

  • Recruter les meilleurs talents répondant aux critères de l’entreprise
  • Diversifier les profils
  • Perfectionner le processus d’embauche et réduire les couts
  • Accélérer les prises de décisions sur les candidats
  • Limiter les probables erreurs de recrutement
  • Améliorer globalement la culture d’entreprise.

Pour les employés

Du côté des salariés, le recrutement par cooptation offre de nombreux avantages professionnels et personnels tels qu’une participation au management d’entreprise en termes de ressources humaines, une augmentation des compétences professionnelles, une amélioration de la motivation, la responsabilisation vis-à-vis des nouveaux collaborateurs et un accès à une prime de cooptation.

Pour le candidat

Le candidat ou le futur collaborateur de l’entreprise n’est pas en reste dans le recrutement par cooptation. Effectivement, il pourra avoir un aperçu de ses activités au sein de l’entreprise dès le premier entretien, établir un lien avec son futur manager et ses collègues avant sa prise de poste, profiter d’une intégration facilitée au sein de son équipe et de l’entreprise.

Dans tous les cas, un recrutement par cooptation profite à tous les aspects de l’entreprise, que ce soit en termes de gestion, sur la culture d’entreprise et l’esprit startup, ou sur le plan humain.

Quelles sont les limites du recrutement participatif ?

Il va sans dire que le recrutement par cooptation se doit d’être plus mis en valeur dans la recherche de futurs candidats ou d’un futur collaborateur. Toutefois, il faut savoir que cette approche connait quelques limites.

Le premier est l’existence d’une résistance passive venant des collaborateurs. Il faut reconnaitre que la plupart des employés d’une entreprise sont réticents à l’idée de prendre part au processus d’embauche de nouveaux collaborateurs. Cela est dû à la pression sur les épaules du coopteur en cas de mauvais choix.. Cela peut aussi être la peur de voir ses limites professionnelles être exposées aux yeux de son supérieur hiérarchique ou face aux autres collaborateurs.

L’autre inconvénient du recrutement par cooptation réside dans son impact dans les relations internes entre collaborateurs. En effet, l’implication de la participation des salariés au processus de recrutement est fortement déconseillée lorsqu’une tension se ressent dans les relations à l’intérieur d’une équipe ou lors des situations de crise. Pour ne pas entraver la recherche de profils adéquats à un poste, il est préférable de laisser uniquement les responsables des ressources humaines s’occuper de cette mission.

Enfin, la prime de cooptation offerte au coopteur si le coopté est effectivement engagé peut inciter certains collaborateurs à proposer plusieurs profils.

Comment réussir un recrutement participatif ?

Avant de mettre en place un processus de management par cooptation lors de vos recrutements, il faut convenir les spécificités de cette méthode aux besoins de votre entreprise. Il faudra pour cela bien expliquer à tous les salariés prenant part à la campagne le concept du processus de fonctionnement, les objectifs et les résultats attendus à l’issue du recrutement.

Pour recruter le candidat idéal avec succès, l’entreprise devra :

  • Mettre en place une structure de travail commune aux acteurs du recrutement par cooptation (responsables des ressources humaines, manager et collaborateurs)
  • Former les salariés concernés à la gestion d’entretien d’embauche
  • Créer une expérience d’entretien d’embauche collaborative et diversifiée
  • Impliquer tous les employés concernés lors de la prise de décision sur chaque candidat
  • Responsabiliser l’équipe de cooptation lors de la phase d’intégration des nouveaux salariés.

Quoi qu’il en soit, l’entreprise doit également utiliser une autre stratégie d’embauche autre que la cooptation telle que sur les réseaux sociaux professionnels, les sites internet dédiés aux offres d’emplois, le site web de l’entreprise ou via les candidatures spontanées.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires