La commission de mouvement

La commission de mouvement fait partie des frais bancaires qui s’appliquent aux professionnels. Nombreux sont ainsi ceux qui souhaiteraient les réduire ou même ne pas avoir à les régler. Cela est effectivement possible. Décryptage.

COMPAREZ


les banques pros

À quoi correspond la commission de mouvement ?

Les établissements bancaires réalisent leurs bénéfices avec les frais bancaires comme la commission de mouvement. Cette dernière se calcule en effet sur la valeur des transactions (frais de retrait, virement, dépôt de chèque, etc.) effectuées sur le compte professionnel débiteur ou créditeur. Toutefois, quelques opérations ne sont pas concernées comme les suivantes :

  • Mouvements créditeurs
  • Virements internes entre comptes de même banque
  • Remboursements de crédit
  • Autres frais bancaires

En outre, la commission de mouvement s’applique sur une période prédéfinie, soit trimestriellement soit mensuellement.

Comment les banques calculent-elles la commission de mouvement ?

Ce frais bancaire se calcule à partir d’un taux fixé par la banque. Il est mentionné dans les conditions de vente et varie de 0,06 % à 2 % selon les établissements. À l’échéance de la période prédéfinie, le taux s’applique alors sur le montant total des opérations au débit accomplies sur le compte.

Dans certains établissements bancaires existe toutefois un montant minimum à régler concernant la commission de mouvement. Concrètement, il peut aller de 5 à 15 €. Ainsi, si le montant actuel des transactions après application du taux est inférieur à cette somme minimale définie dans le contrat, vous serez facturé de cette dernière.

Pour illustrer ces propos, voici un exemple : la commission de mouvement de votre banque est de 0,06 % avec un montant minimum de 15 €. Vos opérations au crédit durant la période prédéfinie s’élèvent à 180 €. La commission de mouvement se calcule donc comme suit : 180 * 0,06 % = 10,8 €. Dans la mesure où cette somme est inférieure au montant minimum, votre compte sera débité de 15 €.

À noter que la commission de mouvement est indépendante du solde du compte.

Payer moins cher ses commissions de mouvements : comment faire ?

Une entreprise qui effectue régulièrement des opérations bancaires peut vite voir le cout de ses commissions bancaires monter en flèche. Des banques comme la Banque Postale, le Crédit Agricole et la Société Générale en sont conscientes. C’est pourquoi elles incluent ce frais bancaire dans leurs offres de services groupés.

Par ailleurs, comme avec tous les frais bancaires, vous avez la possibilité de négocier votre taux de commission de mouvement. Dès lors, dans l’éventualité où votre entreprise réaliserait souvent des virements vers et depuis l’étranger, il peut s’avérer intéressant pour vous d’opter pour une banque proposant la gratuité pour ce type d’opérations.

Ne pas payer de frais de commission, une possibilité avec les néobanques

En effet, les frais de commission de mouvement s’appliquent uniquement auprès des banques traditionnelles. Les néobanques ont totalement supprimé ce frais de leurs offres destinées aux professionnels.

La gratuité de la commission de mouvement n’est d’ailleurs pas le seul avantage bancaire sur lequel vous pouvez faire des économies avec une néobanque. Il y a également le cout réduit du forfait mensuel et des autres frais bancaires, un suivi des transactions en temps réel, une application intuitive pour une gestion autonome du compte pro, etc.

COMPAREZ


les banques pros

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires