Louer un terminal de paiement : Comment faire ?

Le Terminal de Paiement Électronique (TPE) constitue aujourd’hui devenu un équipement incontournable pour les commerçants et certaines entreprises. Il permet en effet d’effectuer rapidement les paiements physiques via une carte bancaire. Si certains professionnels choisissent alors d’acheter ce matériel, d’autres décident de louer. D’ailleurs, si vous optez pour la location d’un TPE, sachez que certains pièges sont à éviter lors de votre démarche. Découvrez justement dans les lignes qui suivent nos conseils pour ne rien rater de votre décision.

comparez les logiciels TPE mobiles

comparer

Louer un TPE : trouver le bon prestataire

Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut effectivement louer votre TPE auprès d’un prestataire fiable. Deux options se présentent alors à vous pour votre démarche.

Louer un TPE auprès d’une banque

Comme il est question de carte bancaire, les banques sont les premières à qui l’on pense pour la location d’un TPE. La mission sera dans ce cas assurée par la banque elle-même ou bien celle-ci sous-traitera la location par un de ses partenaires. La durée du contrat est établie selon des formules précises. En optant pour la banque, le contrat de location inclura la maintenance et la passerelle monétique. Le prix de la location d’un TPE auprès d’une banque dépendra de votre domaine d’activité.

Location d’un TPE auprès d’un prestataire spécialisé

Il existe des prestataires spécialisés dans la location de TPE : ce sont les mainteneurs monétiques. Notez que leur prestation n’est aucunement reliée avec les banques. Du point de vue des avantages, il semblerait que passer par les mainteneurs monétiques soit la meilleure option. En effet, ces prestataires proposent des services plus flexibles comparés aux institutions bancaires. En plus, ils garantissent le bon fonctionnement du TPE et s’engagent à le remplacer en cas de dommage. Le prestataire vous offre également une formation destinée à l’apprentissage de l’utilisation de cet équipement.

Choisir le type de location adapté

Tous les professionnels n’ont évidemment pas les mêmes besoins. Pour cette raison, le TPE que vous souhaitez louer doit répondre à vos exigences et aux spécificités de votre activité.

Les locations suivant une formule bien précise

Le type de location dépendra entièrement du prestataire choisi pour la location. Si vous optez pour la banque, vous serez soumis à un contrat établi au préalable. Effectivement, la majorité des banques proposent des locations TPE sur une durée de 2 à 4 ans ou plus. Le petit hic en passant par la banque, c’est que la résiliation n’est possible qu’à la fin du contrat de location.

Les locations TPE sur mesure

Les prestataires spécialisés proposent des formules de location TPE selon vos besoins. Les services sont plus souples, car il est possible de procéder à une location ponctuelle ou saisonnière. Vous pouvez donc bénéficier d’une location journalière, hebdomadaire, mensuelle ou annuelle si vous vous tournez vers ces interlocuteurs pour votre démarche.

Prix de la location d’un TPE : un élément important à prendre en compte

Il va sans dire que vous devez privilégier un équipement qui rentre dans votre budget, mais sans pour autant négliger la qualité du service. Sachez alors que les tarifs d’une location de TPE sont très variables et dépendent de plusieurs critères.

Le modèle de l’appareil

Un TPE mobile coûte plus cher qu’un TPE fixe. Ce dernier convient d’ailleurs parfaitement si vous avez une caisse. C’est donc surtout le modèle idéal pour les enseignes de commerce. Quant au TPE mobile, il est généralement destiné aux entreprises ou aux particuliers qui souhaitent faciliter leur gestion comptable.

Le moyen de communication

Le moyen de communication représente le canal utilisé par le TPE pour accéder au serveur et réussir ainsi la transaction. Généralement, pour bien fonctionner, cet équipement doit avoir accès à internet. Le dispositif peut donc fonctionner avec un protocole IP, un réseau 3G ou GPRS. Les TPE fixes fonctionnent quant à eux avec un réseau RTC. Néanmoins, le choix de cette option est aujourd’hui rare.

Afin que l’appareil fonctionne correctement, il est alors important de souscrire à une passerelle monétique.

Le choix du prestataire

D’une part, en collaborant avec une banque, vous vous engagez à louer un TPE pendant au moins une durée de 2 ans. Le tarif de la location se calcule ainsi principalement selon le nombre de transactions effectuées.

D’autre part, en travaillant avec un distributeur spécialisé, il n’y a pas de durée de location précise. Les frais pour faire fonctionner la passerelle monétique sont à votre charge. Il faut aussi compter les frais de dossier de souscription. Comme le prestataire se charge de s’assurer que tous les paramètres du TPE soient réglés afin que le fonctionnement de l’appareil soit optimal, il faudra également compter les frais de paramétrage.

Location d’un TPE : les points de vigilance

Bien sûr, vous devez prêter une attention particulière à certains points lors de votre démarche.

La durée d’engagement

Notez que plus vous opterez pour une longue durée de location, plus le tarif de prestation baissera. En général, les contrats auprès des différents prestataires durent en moyenne 1 ou 2 ans. Veillez toutefois à ne pas succomber aux contrats présentant des durées vraiment importantes, juste dans l’idée de profiter d’un tarif minime. Dans ces cas, il pourrait arriver que vous n’ayez plus besoin du TPE alors que votre contrat n’est pas encore arrivé à échéance.

Le renouvellement du contrat de location

Souvent, les prestataires omettent le renouvellement automatique du contrat de location lorsque celui-ci arrive à son terme. De ce fait, vous serez redirigé automatiquement à vous abonner au même contrat, avec une période équivalente à celle lors de la première souscription, sans votre accord explicite.

À la fin de votre contrat de location, il est donc recommandé de faire une lettre de demande de résiliation si vous souhaitez changer de prestataire ou tout simplement ne plus utiliser de TPE pour vos activités. Pensez donc à bien lire votre contrat dans le cas où il y aurait des parties tacites de ce type, ce qui pourrait vous mener vers de mauvaises surprises.

Les divers frais

En louant un TPE, il peut arriver que vous ayez à payer des frais en sus du tarif de location de l’appareil. Il peut par exemple s’agir des frais de données pour le fonctionnement du réseau 3G pour un TPE mobile. Si vous avez opté pour un TPE fixe, vous n’aurez en aucun cas besoin de payer ces frais. Pensez également à vérifier que votre prestataire se charge bien des frais de la passerelle monétique. Par ailleurs, comme le tarif de location d’un TPE dépend de plusieurs paramètres, il est recommandé de faire la comparaison entre les divers prestataires pour connaître lequel propose la solution la plus rentable.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires