Qu’est ce que la finance décentralisée (DEFI)

Avez-vous déjà entendu parler de la finance décentralisée ? C’est un concept révolutionnaire qui rebat les cartes de la finance. Avec l’arrivée des cryptomonnaies, il est considéré comme le support de la nouvelle économie numérique. Cependant, ce système financier reste encore peu connu du grand public. Voici alors tout ce qu’il faut savoir sur la finance décentralisée.

comparez les logiciels de compta

comparer

Définition de la finance décentralisée (DeFi)

La finance décentralisée ou DeFi (Decentralized Finance) est une infrastructure financière numérique qui regroupe un ensemble d’applications décentralisées reposant sur les technologies blockchain. L’idée est de créer un écosystème de services financiers de pair-à-pair, c’est-à-dire que les transactions s’effectuent directement entre deux personnes sans passer par un organe de contrôle centralisé. En supprimant les intermédiaires, elle est accessible à tous et permet aux utilisateurs de garder le contrôle total sur leurs actifs.

Comment fonctionne la DeFi ?

La finance décentralisée se sert des contrats intelligents et des cryptomonnaies pour fournir des services financiers sans l’intervention des intermédiaires comme les garants. L’utilisateur peut profiter des mêmes prestations que celles proposées par les banques classiques, mais de manière plus rapide, instantanée, immuable et transparente. Il a ainsi la possibilité de :

  • prêter ses actifs et de gagner des intérêts en temps réel ;
  • obtenir un emprunt sans remplir de la paperasse ;
  • épargner des cryptomonnaies et percevoir des intérêts ;
  • négocier des cryptoactifs de pair-à-pair ou acheter ou vendre des actions sans courtier ;
  • trader des produits dérivés considérés comme des actifs tels que des actions ou des contrats à terme.

Les transactions s’effectuent via des logiciels appelés DApps dont la plupart fonctionnent sur le réseau Ethereum. Parmi les applications décentralisées les plus utilisées, on peut citer :

  • les pièces de monnaie (Ether, Solana, Polkadot) ;
  • les portefeuilles numériques (MetaMask, Coinbase) ;
  • les stablecoins ;
  • les plateformes de staking, de yield farming, de prêts et d’emprunts.

À savoir que ces applications sont souvent open source. Autrement dit, les utilisateurs ont la possibilité de les inspecter et de les innover. Ils peuvent donc mélanger et combiner des protocoles pour créer leurs propres DApps.

Qu’est ce qu’un smart contract ?

La plupart des applications impliquées dans la finance décentralisée utilisent un smart contract ou contrat intelligent. Il s’agit d’un code informatique dans lequel sont prescrits les termes de la relation entre les deux parties. C’est en quelque sorte l’équivalent numérique du contrat papier. 

Le contrat intelligent a la capacité d’exécuter les conditions prédéfinies et d’automatiser les échanges de valeur. Les transferts d’actifs sont alors enregistrés dans une base de données publique et ne peuvent être modifiés ou supprimés. Tout le monde peut vérifier la bonne exécution du contrat sur le blockchain et identifier le propriétaire de l’actif.

L’utilisation du contrat intelligent réduit les risques d’impayés, souvent rencontrés dans le cadre d’un contrat traditionnel. Dans le cas où un emprunteur ne remplit pas ses obligations, le prêteur peut simplement récupérer ses fonds.

Quels sont les principaux avantages de la DeFi ?

La finance décentralisée présente de multiples atouts. En voici quelques-uns.

L’accessibilité

L’avantage principal de la DeFi, c’est son accessibilité. Cette infrastructure réduit considérablement les inégalités financières en étant ouverte à tous, sans discrimination, ni restriction. Elle permet notamment aux personnes à faible revenu, jusqu’ici exclues du système bancaire traditionnel, de bénéficier d’un large éventail de services financiers, dont le prêt. 

Des transactions instantanées et sécurisées

Grâce aux contrats intelligents, les transactions sont effectuées de manière instantanée. Pour demander un prêt, par exemple, l’emprunteur n’a plus besoin de faire la queue à la banque, de remplir des paperasses et d’attendre des semaines pour obtenir une réponse. Au lieu de cela, il n’a qu’à s’installer confortablement sur son canapé et entamer tout le processus depuis son smartphone.

La transparence

La transparence est le mot d’ordre de la DeFi. Agissant de manière neutre, ce système vise à apporter une visibilité accrue sur toutes les opérations et transactions. En effet, l’utilisateur a accès à un grand livre public où sont enregistrées les informations des activités effectuées sur le réseau blockchain. Ce dernier fonctionne en se basant sur des principes cryptographiques qui permettent de prévenir les pratiques commerciales déloyales et les escroqueries financières. D’autant plus qu’un contrat peut à tout moment subir des audits de contrôle.

La possibilité d’économiser

Basée sur la transparence, la finance décentralisée rassure les utilisateurs. Ces derniers se sentent alors plus en confiance pour épargner. D’autant plus que le taux d’intérêt en DeFi est bien plus élevé que celui proposé par les banques classiques. Les épargnants peuvent donc stocker leurs fonds ou faire des placements de produits. Ils génèreront ainsi des revenus. 

Pour gagner de l’argent avec la finance décentralisée, un particulier ou une entreprise peut aussi prêter ses tokens et percevoir en retour des intérêts.

Quels sont les inconvénients de la DEFI ?

Malgré ses points positifs, la finance décentralisée comporte aussi son lot d’inconvénients. Si ce système financier apporte des solutions aux limites de la finance traditionnelle, il est aussi vecteur de nouveaux risques.

La volatilité des cryptoactifs

La valeur des cryptoactifs est parfois sujette à de fortes variations. S’ajoute à cela la fluctuation des frais de transaction sur certaines plateformes DeFi. En conséquence, les opérations risquent de coûter cher, minimisant ainsi le profit final. Certes, certaines blockchains tentent de mettre en place des mécanismes de fonctionnement pour garantir leur stabilité économique face à la volatilité des cryptoactifs. Mais ces solutions ne sont pas toujours suffisantes pour protéger l’écosystème contre les fortes fluctuations.  

Le risque d’insécurité

La sécurité est un point sensible au sein des plateformes de finance décentralisée. Bien que la blockchain soit considérée comme une technologie très sécurisée, beaucoup de choses sont encore à améliorer. En effet, un smart contract ou une DApps n’est pas à l’abri d’une éventuelle panne ou de bugs. Sans compter le potentiel risque de piratage auquel s’expose une plateforme DeFi.

Le risque règlementaire

L’absence de règlementation demeure l’une des principales faiblesses de la DeFi. Jusqu’à ce jour, le législateur ne s’est pas prononcé sur le cadre légal qui s’applique dans le secteur de la finance décentralisée. Or, les futures lois relatives à la DeFi risqueraient d’impacter considérablement l’évolution de l’ensemble de l’écosystème. 

Le rug pull

Les arnaques sont présentes sur les plateformes de DeFi. Il n’est pas rare d’y trouver des projets qui semblent à première vue alléchants, mais qui ne sont que purement des escroqueries. Pour ne pas se faire plumer, il convient de se faire guider si l’on est débutant.

Quel avenir pour la finance décentralisée ?

La DeFi joue un rôle essentiel dans l’avenir de la finance. Les cryptomonnaies et les contrats intelligents constituent des éléments incontournables du futur du secteur financier. Mais ils ne seront pas les seuls. Toujours en perpétuel développement, la finance décentralisée attirerait d’autres innovations dans le domaine financier.

Les spécialistes prédisent entre autres l’avènement de l’usine financière. Comme l’automatisation de la blockchain simplifie et accélère considérablement les transactions financières, elle permet aux utilisateurs de participer à la sécurisation du système. Par ailleurs, ces derniers vont exiger plus fréquemment des informations sur la performance de leurs actifs étant donné que les données sont produites instantanément. En outre, la DeFi tend à normaliser le libre-service en automatisant progressivement les requêtes budgétaires et la création de rapport de finance. Les applications, quant à elles, sont plus à même d’analyser le type d’information dont un usager a besoin et de le fournir de manière proactive et en temps réel.

À part cela, le secteur financier classique va profondément muter. En percevant la DeFi comme une menace, les organisations financières traditionnelles chercheront à offrir de nouvelles valeurs pour continuer à exister. Cela, en fournissant un service client ainsi que des informations de qualité.  

Comment investir dans la finance décentralisée ?

Pour investir dans la finance décentralisée, la première chose à faire est d’acheter un jeton. L’acquisition d’une crypto de monnaie permet d’accéder à l’univers de la DeFi. 

À savoir qu’il existe plusieurs manières de gagner de l’argent avec la finance décentralisée. Parmi elles, on peut citer :

  • l’investissement dans les actifs (trading) ;
  • le farming ;
  • le staking.

L’investissement dans les actifs 

Le trading consiste à négocier des actifs pour les détenir à court ou à long terme. La plupart des traders investissent en achetant des produits dérivés à bas prix pour ensuite les revendre à prix élevé lorsqu’une opportunité se présente. 

Le farming

Vous cherchez un moyen de disposer d’un revenu passif ? L’agriculture de rendement, également appelé « yield farming », se présente comme une solution intéressante pour gagner de l’argent avec un minimum d’effort. C’est un concept qui consiste à investir des jetons dans un pool de liquidités ou à les placer dans un échange décentralisé pour générer des intérêts.

Le staking

Le staking repose sur le fait d’immobiliser des cryptomonnaies dans des contrats intelligents afin de participer à la validation et à la sécurisation des transactions qui s’effectuent sur un blockchain. Son fonctionnement est similaire au minage étant donné que l’utilisateur est récompensé sur sa contribution à la sécurisation du réseau. C’est une alternative intéressante si l’on souhaite garder une crypto sur un moyen ou long terme. Au lieu de laisser des jetons dans un portefeuille, l’utilisateur perçoit périodiquement des intérêts qui se cumulent.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires