Création d’entreprise : Comment choisir sa banque ?

Dépendamment de son statut juridique, une entreprise a l’obligation légale d’ouvrir un compte professionnel auprès d’un établissement bancaire. Ce compte permet de garantir la transparence de l’entreprise et de différence le patrimoine professionnel des biens personnels du dirigeant et des sociétés.

Mais si ouvrir un compte est obligatoire pour certaines formes sociales (SASU, EURL, SAS, SARL, SA…), vers quelle banque se tourner ? Comment être sûr que l’établissement que vous avez choisi répond à vos besoins actuels et futurs ? Découvrez dans cet article comment choisir sa banque à la création de son entreprise.

comparez les banques pros

comparer

Choisir sa banque professionnelle : les différentes options

Avec la numérisation, les entreprises ont aujourd’hui le choix sur l’établissement bancaire auprès duquel elles souhaitent ouvrir un compte professionnel. En effet, depuis quelques années, de nouveaux acteurs sont venus gonfler le rang des banques traditionnelles pour élargir le choix des entrepreneurs : les banques nouvelle génération.

Les banques traditionnelles

Société Générale, Crédit Mutuel, Banque Postale, BNP Paribas… tous les grands groupes bancaires proposent un compte professionnel assorti de services bancaires dédiés aux entrepreneurs.

Ces acteurs traditionnels misent sur la diversité de leurs offres (moyens de paiement, assurance, crédits, placements boursiers, etc.), leur expertise dans le domaine bancaire ainsi que la proximité (les agences physiques réparties aux quatre coins de l’hexagone permettent d’échanger physiquement avec des conseillers clients spécialement formés) pour séduire les clients. Et cela marche. En effet, de nombreuses entreprises, notamment les grandes structures préfèrent confier la gestion de leurs comptes bancaires aux banques traditionnelles.

Malheureusement, leurs prix exorbitants sont un frein pour de nombreuses entreprises en création, spécialement les PME, les microentreprises… De plus, les banques traditionnelles ne proposent pas d’offres spécifiques à ces statuts juridiques. Pour ces structures, les banques 2.0 constituent une alternative de choix.

Les banques nouvelle génération

Les banques nouvelle génération en débarqué en France il y a une dizaine d’années et ont bouleversé l’univers bancaire avec leur accessibilité, leurs services en ligne et leurs prix défiant toute concurrence. On distingue deux types de banques 2.0 : les banques en ligne et les néobanques.

Les banques en ligne

Ce sont des banques filiales de grands groupes. Comme leurs maisons mères, elles proposent les mêmes produits bancaires, mais à des prix plus accessibles. de plus, toutes les démarches se font en ligne : ouverture et clôture de compte, consultation du solde, blocage et déblocage des cartes, etc.

À ce jour, seules quelques banques en ligne proposent un compte professionnel : Boursorama Banque, Monabanq, Axa Banque, Hello bank…

Les banques mobiles ou néobanques

Les néobanques sont des établissements de crédit. À ce titre, elles ne disposent pas du droit de fournir certains produits bancaires tels que le découvert, les crédits, les assurances… Par contre, elles proposent tous les autres services à des prix jusqu’à 4 fois moins cher que dans les banques traditionnelles.

Pour les entreprises en formation qui n’ont pas de gros besoins bancaires (par exemple les microentreprises, les entreprises individuelles, les professions libérales…), les néobanques représentent un choix de qualité. De plus, comme toutes les transactions se font en ligne, cela permet de gagner du temps et de pouvoir se consacrer au lancement de ses activités.

Shine, Qonto, Anytime, N26, Manager.One, Revolut… sont des néobanques professionnelles qui proposent des services complets aux entrepreneurs.

Les critères pour choisir sa banque d’entreprise

Comment choisir votre banque professionnelle ? Vous devez considérer plusieurs critères.

Les services proposés

Banques traditionnelles et banques nouvelle génération proposent dans la forme des services bancaires similaires, c’est-à-dire :

  • Des moyens de paiement et d’encaissement : cartes, virement, prélèvement, etc.
  • Des virements nationaux et internationaux.
  • La consultation du solde en ligne.
  • L’accès à des conseillers clients physiques ou virtuels.
  • Etc.

Certaines banques proposent des services optionnels comme les assurances, les crédits…

Le service client

Pouvoir contacter sa banque à tout moment et dans un moindre délai est essentiel pour son entreprise. Effectivement, il est essentiel que vous puissiez entrer rapidement en contact avec un conseiller dès lors qu’un problème survient afin de ne pas pénaliser vos activités. Il est également primordial que la banque puisse régler le problème dans les meilleurs délais.

Avant de choisir votre banque, vérifiez sur quels supports vous pouvez contacter votre banque (téléphone, mail, chatbot, courrier…). Vérifiez également la disponibilité du service client (les heures et les jours où les conseillers sont accessibles).

La qualité de service

Pour cela, n’hésitez pas à lire les avis laissés par les clients sur le site de la banque ainsi que les sondages réalisés par les sites spécialisés pour évaluer la qualité de service. La qualité de service s’évalue selon deux critères.

  • D’une part, le service client doit être réactif et joignable sur un large créneau horaire.
  • D’autre part, le site internet ainsi que l’application mobile doivent être ergonomiques et faciles à utiliser.

La proximité

Dans le cas d’une banque traditionnelle, assurez-vous qu’elle possède une agence près de chez vous. Cela facilite notamment les encaissements de chèques et les dépôts d’espèces.

Le tarif

Le coût de votre compte bancaire est un critère à ne pas négliger. Au-delà du prix de l’abonnement, vérifiez également :

  • Les frais de tenue de compte.
  • Les commissions de mouvement pour les virements nationaux et internationaux.
  • Les commissions multilatérales d’interchange.
  • Les commissions de découvert.
  • Les frais de carte.
  • Les frais d’incident bancaire.
  • Etc.

Ces frais peuvent doubler, voire tripler le coût de votre compte bancaire pro.

Par ailleurs, vérifiez également les services inclus dans l’abonnement, sans oublier les éventuels frais cachés. Cela vous évitera d’avoir la mauvaise surprise de payer plus à la fin du mois.

L’IBAN

On ne fait pas toujours attention à ce détail, mais l’IBAN a son importance dans le choix de votre banque.

Dans l’idéal, choisissez un IBAN français. Et pour cause, cela vous permet de simplifier vos démarches administratives, fiscales et comptables. Ainsi, vos opérations transfrontalières ainsi que la gestion de vos flux financiers entrants et sortants sont grandement facilitées.

En fin de compte, choisir sa banque ne doit pas se faire à la légère. En effet, il est important de faire le bon choix dès le début pour éviter de changer d’établissement en cours de vie sociale. Non seulement cela engendre des frais, mais cela prend également du temps. Demandez-vous alors quels sont vos besoins, non seulement actuels, mais aussi futurs. Demandez-vous également quel budget vous êtes prêt à allouer à votre compte bancaire ? Enfin, demandez-vous quelles sont vos attentes (qu’est-ce que vous attendez de votre banque, quels sont les services incontournables pour lancer et développer votre activité ?). En répondant à ces questions basiques, mais fondamentales vous saurez quelle banque choisir pour votre entreprise en création.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires