Avoir recours à un expert comptable pour sa société : est-ce obligatoire ?

Le rôle de l’expert-comptable au sein de l’entreprise n’est plus à démontrer. En plus de remplir les missions formelles (à savoir la réalisation des écritures comptables et du compte rendu annuel), ce professionnel du chiffre est d’une aide précieuse pour les chefs d’entreprise qui ont bien souvent peu de connaissances en la matière. Toutefois, bon nombre d’entre eux — désireux de faire quelques économies — se demandent s’il est possible de se passer de ses services. Tout de suite les réponses.

comparez les services d'experts comptables

comparer

Aucune loi n’oblige à faire appel à un expert-comptable

Afin de ne pas imposer de contraintes inutilement lourdes aux petites entreprises et aux sociétés nouvellement créées, ni la loi ni aucun règlement n’exige de faire appel à un expert-comptable. Aussi, qu’ils soient micro-entrepreneurs ou à la tête d’une EIRL, les entrepreneurs individuels sont libres de tenir eux-mêmes leur comptabilité à condition, bien entendu, qu’ils disposent de suffisamment de compétences pour accomplir cette tâche. Le cas échéant, ces derniers peuvent toujours déléguer cette tâche à une compétence interne, en l’occurrence des employés habiles avec les chiffres.

Toutefois, les entreprises individuelles qui adhèrent à un centre de gestion agréé, à savoir les entreprises individuelles soumises aux BIC (bénéfices industriels et commerciaux) et aux BNC (bénéfices non commerciaux), ont l’obligation de faire appel à un expert-comptable. En effet, le recours à ce professionnel (inscrit au tableau de l’ordre des experts-comptables, précisons-le) leur permet de bénéficier d’importants avantages fiscaux, car l’intervention d’un expert membre d’un cabinet d’expertise comptable leur permet d’avoir le montant exact de leur impôt sur les sociétés et/ou de l’impôt sur le revenu.

Mais ne pas recourir à un expert-comptable comporte des risques

Le risque de commettre des erreurs

En effet, gérer la tenue de la comptabilité d’une entreprise et tous les aspects administratifs, fiscaux et juridiques qui en découlent n’est pas une mince affaire. Nous irons même jusqu’à dire qu’il s’agit d’une tâche très complexe. Tellement complexe qu’il est fortement recommandé de recourir aux services d’un cabinet d’expertise comptable, par le biais d’une lettre de mission, pour contrôler les informations avant d’établir les déclarations de TVA, les comptes annuels et d’une manière générale, les frais pour le greffe du tribunal, tous les documents comptables de l’entreprise.

Le risque de ne pas être informé des nouvelles lois en vigueur

Et par conséquent, le risque de ne pas les respecter. En effet, il faut savoir que la loi évolue constamment et que le fait de ne pas être au courant des dernières obligations comptables, fiscales ou bien sociales peut coûter très cher. Il est donc primordial de mettre à jour ses connaissances pour éviter les pénalités et lorsque le temps manque (ce qui est souvent le cas), le mieux est de s’en remettre aux mains d’un professionnel qui effectuera une veille juridique et économique permanente et vous informera en temps réel.

Le risque de subir un contrôle inopiné du fisc

L’expert-comptable accompagne les entreprises lorsque ces dernières se font contrôler par les services de l’État. Parfaitement au fait des procédures, il les aide à répondre correctement aux demandes qui leur sont formulées et réduit ainsi les risques de contrôle inopiné de l’administration fiscale.

Le risque de ne pas déceler certains risques comptables

En plus de remplir le rôle de contrôleur externe et d’accompagnateur, l’expert-comptable a également pour mission de conseiller son client. Il attire son attention sur les risques comptables concernant son cœur de métier, par exemple les prévisions de trésorerie ou les retards de paiement de certains clients. Par ailleurs, l’expert-comptable membre d’un cabinet d’expertise (centre de gestion) apporte des conseils judicieux lorsqu’une opportunité se présente : c’est d’ailleurs à lui qu’il faut faire appel lorsque l’on élabore un Business Plan.

Enfin, il ne faut pas oublier que la gestion de la comptabilité d’une entreprise est une tâche particulièrement chronophage et que la sous-traiter permet de libérer du temps… pour pouvoir se consacrer au développement de son cœur de métier.

Sollicitez un expert-comptable… mais pas n’importe lequel

Comme nous venons de le mentionner précédemment, vous devez choisir un expert-comptable inscrit au tableau de l’Ordre des experts-comptables.

Par ailleurs, il convient de tenir compte des critères suivants lorsque vous faites appel à ce professionnel :

  • le secteur d’activité : pour rentabiliser le coût et avoir l’esprit tranquille, il est conseillé de faire appel à un expert-comptable membre de l’ordre des experts spécialisé dans un domaine précis plutôt qu’à un généraliste ;
  • la taille de l’entreprise : les besoins et le budget n’étant pas les mêmes pour une TPE, une PME, une ETI ou une grande entreprise, il convient de choisir son expert-comptable qui a l’habitude de travailler avec des clients ayant un profil similaire au vôtre ;
  • les qualités humaines : un bon expert-comptable n’est pas seulement digne de confiance. Il est avant tout disponible et empathique.

Il est aussi désormais possible de solliciter l’intervention d’un expert comptable en ligne et donc de tenir une comptabilité en ligne. Un comptable en ligne peut aussi être associé à un cabinet d’expertise et donc il est inscrit à l’ordre des experts de la comptabilité en ligne. Faire appel au service d’un expert comptable en ligne permet aux chefs d’entreprise de bénéficier de plusieurs avantages :

  • une tenue de la comptabilité facilitée,
  • un logiciel d’expertise comptable en ligne et en temps réel,
  • une sécurité accrue des données,
  • une offre qui s’adapte en fonction des besoins,
  • une résiliation simple,
  • une relation simplifiée avec le comptable en ligne.
comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires