Pourquoi et comment changer d’expert-comptable ?

La réalisation d’une expertise comptable au sein d’une société est devenue courante pour éviter les erreurs de comptabilité et prendre les meilleures orientations en tant que dirigeant. Toutefois, il n’est pas obligatoire de recourir aux prestations d’un expert-comptable. Par ailleurs, il arrive que l’entreprise souhaite changer d’expert-comptable pour une raison ou une autre.

Découvrez ainsi les différentes raisons qui poussent les chefs d’entreprises à changer d’expert-comptable, et les procédures nécessaires relatives à ce changement.

comparez les services d'experts comptables

comparer

Les raisons de changer son expert-comptable

La décision de changer un expert-comptable résulte le plus souvent d’une insatisfaction globale. Bien que cet expert vous ait accompagné dans le démarrage et l’évolution de votre entreprise, certains facteurs peuvent vous motiver à solliciter les services d’un nouveau professionnel.

Manque de disponibilité de l’expert-comptable

Cela arrive bien souvent du fait que ce dernier peut librement travailler pour d’autres entreprises, ce qui lui donne peu de temps à consacrer à la tenue de votre comptabilité. S’ensuit alors la perte de confiance.

Conseils vains

D’une manière générale, l’entrepreneur voit la performance des activités de son entreprise à la période du bilan. Il saura à ce moment si les conseils de l’expert ont porté ses fruits ou bien si l’entreprise est en déroute. Dans ce dernier cas, il pourra juger utile de changer de prestataire.

Cout trop élevé

Dans un contexte financier limité, l’augmentation des honoraires se révèle difficile pour l’entreprise et peut lui pousser à changer de professionnel. Par ailleurs, une volonté de faire des économies ne serait pas à exclure.

Déménagement

Cela constitue également un facteur important qui ne relève pas obligatoirement de la décision de l’entreprise. Effectivement, elle peut être amenée à changer de local, et se déplacer d’une ville à une autre pour des contraintes financières ou foncières, d’où un changement de siège social.

Changement d’interlocuteur ou d’accompagnateur

Plus rarement, l’expert-comptable délègue le dossier à un autre collaborateur, ce qui suscite la méfiance de l’entreprise. La cause peut aussi provenir d’un manque de conseil et de réactivité de sa part.

Dans tous les cas, de nombreuses raisons motivent les sociétés à changer de service. Et pour ce faire, il s’avère essentiel de suivre quelques étapes.

Les étapes à suivre pour changer son professionnel

Avant de vous lancer dans les démarches, sachez que le changement d’expert-comptable implique la recherche d’un nouveau cabinet d’expertise. Ainsi, il est important de revoir la lettre de mission fixant les clauses du contrat entre le client et l’ancien cabinet comptable. Ce document prévoit notamment les conditions à respecter en cas de rupture d’activité du professionnel.

Les obligations à respecter

Le délai de résiliation stipulé dans la lettre de mission est généralement de 3 mois, c’est-à-dire qu’un préavis en matière de résiliation doit être parvenu au prestataire 3 mois avant la date de clôture. De ce fait, vous devez avertir votre actuel expert-comptable de la raison de votre départ en lui transmettant une lettre recommandée avec accusé de réception.

Dans le cas d’une rupture de contrat en cours d’année, vous êtes dans l’obligation de payer une indemnité financière, qui va généralement jusqu’à 25 % des émoluments dus. C’est pourquoi il est toujours conseillé de changer son professionnel en fin d’exercice.

Ensuite, il convient de solder tous les honoraires dus à votre prestataire, car celui-ci dispose d’un droit de rétention jusqu’à ce qu’il soit totalement payé. D’ailleurs, le non-règlement peut être à l’origine du refus de votre changement par le nouvel arrivant.

Ce n’est une fois ces obligations achevées que vous pouvez changer d’expert-comptable. À cet effet, il y aura une prise de contact entre les deux professionnels afin de reprendre votre dossier en main : tous les documents seront transmis au nouveau confrère. Une nouvelle lettre de mission sera dès lors établie et signée entre les deux parties, à savoir vous et le nouveau prestataire.

Par ailleurs, le code déontologique de l’ordre des experts-comptables permet d’instaurer un respect fraternel et professionnel entre les exerçants du métier tout au long de la procédure. L’article 161, alinéa 2, stipule notamment l’abstinence à toute parole blessante, à toute attitude malveillante, à tout écrit public ou privé, et à toute démarche ou manœuvre susceptible de nuire à la situation de leurs confrères. Ainsi, le changement d’un expert-comptable ne doit poser aucun problème.

Les documents à récupérer

Vous l’aurez compris, la transition d’exercice de la comptabilité entre les deux confrères nécessite le transfert du dossier de l’entreprise. Le prestataire sortant est convié de transmettre l’intégralité des documents au professionnel entrant, que ce soient papiers ou informatisés. Il s’agit notamment des états comptables de l’entreprise depuis le démarrage de la prestation de l’ancien expert. En revanche, si les 2 experts-comptables utilisent un logiciel de comptabilité différent, il faut que les fichiers soient compatibles.

Trouvez le bon expert-comptable

Les Sociétés À Responsabilité Limitée (SARL) et les Sociétés par Actions Simplifiée (SAS) soumises au régime de l’impôt sur les sociétés ne sont pas nécessairement tenues de faire appel à un expert, car la loi ne les oblige pas. Cependant, pour améliorer la productivité, il se révèle indispensable de recourir à ses prestations. En effet, grâce à ses parfaites connaissances dans les domaines comptable et juridique, celui-ci peut répondre activement aux besoins de l’entreprise. Vous pouvez ainsi lui attribuer des missions variées :

  • La comptabilité et la gestion de l’entreprise
  • Les obligations légales de l’entreprise
  • Droit du travail et gestion sociale
  • Droit fiscal
  • Suivi juridique et information de l’entreprise
  • Audit de l’entreprise

En plus des missions comptables, l’expert-comptable assure des missions d’assistance et de conseil comme une aide à la décision, conseil en matière juridique et fiscale, relation avec les organismes extérieurs, etc.

Trouver le bon expert-comptable c’est donc trouver le professionnel qui assure parfaitement ses missions, qui adhère à votre vision, et qui estime être à la hauteur de vos attentes. En fait, il n’y a pas réellement de mauvais expert-comptable, l’idéal est celui qui vous convient le mieux. Pour cela, vous aurez besoin de rencontrer plusieurs experts afin de discuter de vos projets et vos ambitions. Votre intuition d’entrepreneur vous penchera certainement sur le bon choix.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires