Recrutement d’un apprenti : Quels sont les avantages pour un employeur ?

Désirez-vous élargir votre entreprise et recruter un apprenti en formation en alternance ? En optant pour ce choix, vous lui donnez l’occasion de s’immerger dans le monde professionnel. Toutefois, les avantages de cette initiative ne touchent pas exclusivement l’alternant. En tant que recruteur, vous aurez également droit aux atouts que ce type de contrat assure. Ce guide vous aide à prendre connaissance des avantages d’un recrutement d’apprenti pour l’employeur.

Pour faire face au développement de votre activité, vous envisagez de recruter un apprenti en alternance. En optant pour ce type de contrat, vous donnez l’occasion à un étudiant en formation de s’immerger dans le monde professionnel. Toutefois, les avantages de l’alternance ne concernent pas uniquement l’alternant. En tant qu’employeur, vous aurez également droit aux atouts que ce type de contrat offre. Ce guide vous aide à prendre connaissance des avantages d’un recrutement d’apprenti pour l’employeur.

comparez les logiciels de paie

comparer

Rappel sur le contrat d’apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail à durée limitée (CDL) ou à durée indéterminée (CDI). Ce type de contrat permet à l’apprenti de bénéficier d’une formation théorique dans un CFA (centre de formation des apprentis) et d’une pratique professionnelle dans une entreprise.

Qui est concerné par ce type de contrat ?

Le contrat d’apprentissage est un accord qui met en relation un apprenti et une entreprise. Il concerne les jeunes âgés de 16 à 29 ans qui suivent une formation dans un centre de formation des apprentis.

Quant aux employeurs, toutes entreprises du secteur privé sont en droit d’établir des contrats d’apprentissage. De même, il est aussi applicable dans les associations, les entreprises de travail temporaire et la fonction publique.

Ce qu’il faut savoir sur l’embauche d’un apprenti

Le contrat d’apprentissage s’étend sur une durée de 6 mois à 3 ans. Si l’étudiant en formation présente des handicaps, la période est extensible jusqu’à 4 ans.

Étant salarié de l’entreprise à part entière, l’alternant perçoit une rémunération. Le montant du salaire brut varie en fonction de l’âge de l’apprenti, de l’année d’exécution du contrat, ainsi que de la valeur du SMIC.

Année d’exécution du contrat  16 à 17 ans 18 à 20 ans 21 à 26 ans 26 ans et plus
1re année 27 % du SMIC 43 % du SMIC 53 % du SMIC 100 % du SMIC
2e année 39 % du SMIC 51 % du SMIC 61 % du SMIC 100 % du SMIC
3e année 55 % du SMIC 67 % du SMIC 78 % du SMIC 100 % du SMIC

Par ailleurs, son titre de salarié permet à l’alternant de bénéficier des droits qui lui sont dus : des congés payés, une couverture des frais médicaux, le versement de prime conventionnelle, etc. Par ailleurs, l’alternant a droit à un congé supplémentaire de 5 jours ouvrables dans le mois qui précède ses examens. Ces jours sont ajoutés aux congés payés et sont rémunérés.

Toutefois, il est à noter qu’un employé en contrat d’apprentissage est exempté des :

  • Cotisations salariales dans la limite d’une rémunération équivalant à 79 % du SMIC
  •  CSG et CRDS (contribution sociale généralisée et contribution au remboursement de la dette sociale)
  • Impôts sur le revenu.

Les aides à l’embauche pour un contrat d’apprentissage : le plus grand avantage pour les entreprises

Les entreprises qui proposent des contrats d’apprentissage bénéficient de nombreuses aides de l’État. Assurément, la perception de cette aide nécessite de répondre à certaines conditions qui diffèrent d’un dispositif à un autre.

L’aide exceptionnelle

Cette aide est perçue par les employeurs ayant signé un contrat d’apprentissage avant le 31 décembre 2022. Pour la première année, la valeur maximale de cette subvention est de 5 000 € si l’alternant est mineur. Dans le cas où il est majeur, le montant versé est de 8 000 €. Cependant, le certificat ou le diplôme visé ne doit pas excéder le niveau Bac +5.

Pour les entreprises comptant moins de 250 salariés, cette somme est attribuée si le contrat est signé entre juillet 2022 et décembre 2022. Dans le cas des entreprises comptant 250 salariés ou plus, le contrat doit être conclu jusqu’au 31 décembre 2022.

L’aide unique

Cette subvention est versée pour une signature de contrat d’apprentissage à compter du 1er janvier 2023. Les montants maximums de l’aide valent respectivement 4 125 €, 2 000 € puis 1 200 € pour la première, la deuxième et la troisième année d’exécution du contrat.

Cette aide n’est versée qu’aux entreprises dont l’effectif des salariés est inférieur à 250.

Pour profiter de ces subventions, l’entreprise doit transmettre le contrat d’apprentissage à son opérateur de compétences (OPCO). De même, elle est tenue de soumettre une déclaration sociale nominative (DSN). Spécifiquement pour l’aide unique, l’employeur doit également informer la présence ou nom de l’apprenti sur la plateforme SYLAé. Si les conditions d’éligibilité aux aides sont remplies, la somme correspondante sera alors versée par l’agence de services et de paiement.

Les autres avantages du recrutement d’un apprenti en alternance

Outre les aides financières, le recrutement d’un apprenti procure pareillement aux entreprises plusieurs autres avantages.

Une optimisation des couts des recrutements

Comme il a été indiqué plutôt, un apprenti ne touche la totalité du SMIC que s’il atteint les 26 ans. Ajoutés aux aides perçues grâce au contrat d’apprentissage, les couts du recrutement se retrouvent optimisés. De ce fait, l’employeur bénéficie d’une économie tout en répondant aux besoins de son entreprise.

Une réduction générale des cotisations patronales et des avantages fiscaux

L’embauche d’un apprenti permet aussi à l’employeur de profiter d’une réduction générale de cotisations patronales. En terme plus simple, l’employeur se retrouve exonéré partiellement ou totalement des cotisations sociales (maladie, maternité, invalidité, vieillesse…). De plus, l’entreprise bénéficie des déductions fiscales de la taxe d’apprentissage.

Une embauche adaptée aux besoins de l’entreprise

Le parcours des formations d’apprentissage est mis en place de manière à répondre aux besoins de l’entreprise. De même, en formant l’apprenti dès le début selon les politiques de l’entreprise, l’entreprise forge spécifiquement l’apprenti à ses méthodes de travail.

Une contribution au développement

En recrutant un apprenti, l’entreprise participe directement au développement en augmentant le nombre de personnes actives. En outre, elle participe également à l’insertion professionnelle des jeunes. Grâce aux expériences que l’alternant gagnera, celui-ci aura moins de mal à trouver un emploi.

Un premier pas pour une relation salarié-employeur de confiance

À la fin de la formation en alternance, l’entreprise a le droit d’embaucher l’apprenti dans le cadre d’un contrat de travail, s’il le souhaite. Se côtoyant depuis une longue durée, les deux parties sont en connaissance de leurs obligations. L’alternant est débarrassé du stress et de la formation pour un nouveau travail. L’entreprise quant à elle se retrouve rassurée en engageant un salarié qui connaît ses valeurs et son fonctionnement.