Comment obtenir un prêt d’honneur ?

Un prêt d’honneur est un crédit à taux zéro, un prêt sans caution ni garantie. Par rapport à un crédit classique, cette aide financière est octroyée non à l’entreprise, mais à la personne de l’entrepreneur qui s’engage à le rembourser dans un délai bien défini. Mais qui accepte également un suivi personnalisé par un expert pendant la durée de l’échéance du prêt. Dans le cadre professionnel, il permet notamment de financer un projet de création, de reprise ou de développement d’activité. Attribué par différents réseaux, il fait actuellement partie des solutions de financement pro les plus populaires auprès des entrepreneurs. La question se pose alors : comment obtenir un prêt d’honneur ? Les réponses dans cet article.

Identifier un organisme qui accorde un prêt d’honneur

Il va sans dire que la première démarche pour obtenir un prêt d’honneur est de trouver un organisme prêteur. Pour cela, il convient de s’adresser à une structure d’aide à l’entreprise. Vous pouvez ainsi vous informer auprès des collectivités territoriales (en particulier les conseils généraux et les conseils régionaux). En effet, ces dernières disposent en général d’une liste des organismes susceptibles de vous octroyer ce prêt à taux zéro. D’ailleurs, elles financent partiellement ou entièrement ces structures.

Pour vous aider donc dans votre démarche, voici une liste non exhaustive de réseaux qui accordent des prêts d’honneur aux créateurs, repreneurs et chefs d’entreprise.

Initiative France

Initiative France est un réseau associatif de financement des porteurs de projet de création et de reprise d’entreprise. Présent sur tout le territoire français via ses plateformes locales, il propose des prêts d’honneur sans intérêts ni garanties. Le montant de ce crédit pro varie en tout cas en fonction de la plateforme, du projet et des besoins en fonds propres. Mais, d’une manière générale, il se situe entre 2 000 et 50 000 euros. Quant à la moyenne nationale des prêts octroyés aux TPE, elle s’élevait à 9 200 euros en 2015 et à 9 700 euros en 2017.

Réseau Entreprendre

Intervenant en France et à l’international, le Réseau Entreprendre s’adresse aux PME et ETI en création, en reprise et en croissance. Ce réseau privé est d’ailleurs un acteur majeur du monde entrepreneurial depuis 1986. Dans cette optique, il octroie des prêts d’honneur aux entrepreneurs qui ont en besoin. En ce qui concerne le montant de ces aides financières, cet organisme accorde des sommes plus importantes. De fait, celles-ci vont de 15 000 à 50 000 euros, voire 100 000 euros pour les projets innovants. Quoi qu’il en soit, il a attribué des prêts d’un montant de 30 000 euros en moyenne en 2017.

ADIE (Association pour le droit à l’initiative économique)

Créée en 1989, l’ADIE est un réseau associatif actif sur tout le territoire français, métropolitain et outre-mer. Cette structure propose surtout des prêts d’honneur aux entrepreneurs modestes qui ont des projets de création. Mais encore, elle privilégie les projets qui visent une réinsertion économique des personnes en difficulté. À l’instar des chômeurs qui souhaitent monter leur propre entreprise et des microentrepreneurs au RSA (revenu de solidarité active). Pour ce qui est du montant de ces crédits à la personne à taux zéro, il est variable. En tout cas, il peut aller jusqu’à 10 000 euros.

France Active

Pionnier de la finance solidaire, France Active est un réseau qui octroie des prêts d’honneur aux entrepreneurs qui portent des projets de :

  • Création d’entreprise
  • Reprise d’entreprise
  • Premier développement (structure de moins de 5 ans)

Il destine d’ailleurs ses crédits sans intérêts et sans caution personnelle aux petites entreprises. Mais aussi aux entreprises de l’économie solidaire et sociale. Concernant le montant du financement professionnel consenti, il va de 3 000 à 30 000 euros selon le cout global du projet.

Outre ces grands réseaux, d’autres organismes publics accordent également des prêts d’honneur aux entrepreneurs. Plus précisément, aux créateurs, repreneurs d’entreprise ainsi que les jeunes pousses qui n’ont pas plus de 3 ans d’existence. Il en est ainsi de Pôle Emploi, BPI France et OSEO. Bien sûr, le montant du crédit attribué dépend avant tout des réels besoins financiers du projet.

Vérifier les conditions générales d’octroi du prêt d’honneur

Bien évidemment, pour pouvoir obtenir un prêt d’honneur, il importe d’abord de répondre aux conditions posées par l’organisme prêteur.

Les conditions relatives au porteur du projet

En principe, tout entrepreneur peut être candidat à ce type de financement professionnel. Et ce, peu importe son âge, sa nationalité, son parcours professionnel et son niveau de formation. Cependant, au-delà de l’aspect financier, le porteur de projet doit également avoir un réel besoin d’accompagnement. Une demande qu’il doit lui-même solliciter. En effet, l’obtention d’un prêt d’honneur donne généralement droit à un accompagnement et un suivi personnalisé. Qui plus est, ces derniers sont déterminants pour la viabilité d’un projet.

Les conditions inhérentes au projet

Pour se voir octroyer un prêt d’honneur, le projet porté par l’entrepreneur doit répondre à certains critères. Ceux-ci diffèrent d’ailleurs suivant l’organisme prêteur. Dans tous les cas, voici quelques éléments à prendre en compte si vous voulez recevoir cette solution de financement :

  • Nature du projet (réinsertion économique des personnes en difficulté, création d’entreprise en milieu rural, projets à contenu technologique, etc.)
  • Type de structure bénéficiaire (PME, TPE, ETI…)
  • Nécessité de financement
  • Besoins en accompagnement
  • Création d’emplois

Quoi qu’il en soit, il est vivement conseillé de se renseigner sur les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier d’un prêt d’honneur. Cela, une fois que vous avez identifié l’organisme prêteur de votre choix.

Monter un dossier de demande de financement en béton

Si vous répondez aux critères d’éligibilité à un prêt d’honneur, il ne vous reste plus qu’à constituer un dossier de demande de financement et de le transmettre à l’organisme prêteur. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est alors primordial de présenter un dossier solide et cohérent. Retenez également que chaque dossier est soumis à des conditions et formalités spécifiques qui dépendent et du projet et de la structure à qui vous empruntez de l’argent. Veillez ainsi à les respecter pour assurer la réussite de votre requête. En outre, votre dossier doit refléter votre motivation.

Bon à savoir

Une demande de prêt d’honneur demande de la patience. De fait, le délai d’examen du dossier par le comité d’agrément prend plusieurs mois.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

65 − 58 =