Quels sont les avantages de l’intérim pour un employeur ?

Le recrutement d’intérimaire est une solution privilégiée de bon nombre d’employeurs pour faire face à un accroissement momentané d’activité ou remplacer provisoirement un salarié absent. En effet, l’embauche d’un travailleur temporaire procure des avantages indéniables. Gain de temps, souplesse et praticité, personnel compétent et immédiatement opérationnel… Tour d’horizon sur les nombreux atouts du contrat d’intérim.

Une économie de temps dans le processus de recrutement

Recruter un intérim fait gagner un temps précieux à l’employeur. En collaborant avec une entreprise de travail temporaire (ETT), il se décharge du processus d’embauche ainsi que des démarches administratives qui demandent un temps considérable. L’agence d’intérim s’en occupe à sa place. De la rédaction du contrat d’intérim au renouvellement de celui-ci, en passant par l’organisation des visites médicales, l’émission des fiches de paie et la remise de certificat de travail, l’agence d’intérim se charge de tout. L’entreprise utilisatrice peut ainsi se concentrer sur l’essentiel de son activité.

De plus, l’intervention d’une agence d’intérim permet de trouver rapidement le profil que l’entreprise recherche. En quelques jours, elle dispose d’une personne qualifiée et compétente.

Une solution pratique en cas d’imprévu

Le recrutement d’un intérim se présente comme une excellente solution pour parer aux situations urgentes. Un salarié s’absente de manière imprévue et ne peut reprendre son poste avant plusieurs semaines ? Un ouvrier se blesse et ne peut continuer à travailler pendant un certain temps ? L’entreprise a reçu une énorme commande et doit y répondre le plus tôt possible ? Faire appel à un intérimaire permet de remplacer dans les meilleurs délais le collaborateur absent ou de bénéficier d’un renfort pour faire face à l’augmentation de la charge de travail.

Un profil qualifié

Faire appel à une agence d’intérim, c’est l’assurance d’avoir à sa disposition un personnel qualifié et compétent pour le poste à pourvoir. En général, les intérimaires possèdent déjà des expériences professionnelles en ayant travaillé pour le compte de plusieurs entreprises. De plus, ils ont été déjà formés par l’entreprise temporaire de travail qui dispose d’un budget en la matière. De ce fait, le candidat proposé est directement opérationnel.

La souplesse du contrat

La conclusion d’un contrat d’intérim a pour visée de combler un manque de personnel pour faire face à une situation temporaire. Il peut s’agir de remplacer temporairement un salarié absent ou de pallier un accroissement soudain ou saisonnier de la charge de travail.

À caractère provisoire, le contrat d’intérim a la particularité de présenter une certaine souplesse. En effet, l’entreprise utilisatrice a la possibilité d’aménager le terme du contrat en rallongeant ou en raccourcissant la durée de la mission, sans rédiger un avenant. Ainsi, l’employeur peut avancer le terme de la mission de 1 jour pour 5 jours de travail effectif, à condition de ne pas le réduire de plus de 10 jours. Il peut aussi reporter cette période de 1 jour pour 5 jours de travail effectif sans dépasser la durée maximale de la mission.

Il est à noter que cette flexibilité s’applique seulement aux contrats à terme précis, c’est-à-dire ceux qui fixent une date d’échéance.

La minimisation de la masse salariale

Étant donné que l’intérimaire a pour employeur l’entreprise de travail temporaire, il ne compte pas dans l’effectif de l’entreprise utilisatrice. En conséquence, il n’est pas pris en considération dans la masse salariale. Ce décompte de l’effectif figure parmi l’un des grands avantages de l’intérim pour la société qui l’accueille. En effet, celle-ci se voit soumise à de nombreuses obligations à partir d’un certain nombre de salariés. Elle doit entre autres payer plusieurs taxes comme la taxe d’apprentissage, la taxe sur la formation continue ou encore la taxe sur l’investissement en construction qui sont calculées à partir de la masse salariale.

La réactivité de l’agence d’intérim

L’agence de travail temporaire se porte comme intermédiaire entre l’entreprise qui recherche un intérimaire et le candidat en quête d’emploi. Elle fait preuve de réactivité face aux demandes des entreprises. Disposant d’un vivier de candidats potentiels, elle est en mesure de trouver rapidement un candidat qui répond aux exigences des profils souhaités. Il est ainsi possible qu’un salarié en intérimaire se présente dés le lendemain de la demande de l’utilisatrice.

Forte de ses compétences en matière de recrutement grâce à son contact permanent avec le marché du travail, l’agence d’intérim est l’interlocutrice idéale pour dénicher des profils de qualité. Faire appel à ce prestataire évite à l’entreprise d’embaucher un salarié qui ne correspond pas au profil attendu. Et si tel est le cas ou si l’intérim s’absente de manière imprévue, l’agence peut procéder à son remplacement. À savoir que ce type de prestation ne fait pas l’objet d’une facturation.

Une solution financièrement avantageuse

Par rapport au CDD, le contrat d’intérim procure des avantages financiers considérables. Avec un CDD, l’entreprise est contrainte de verser un salaire, des indemnités de congés payés ainsi qu’une prime de précarité.

Sans oublier qu’elle est aussi tenue de supporter des cotisations patronales et salariales. Opter pour un contrat d’intérim lui permet de se dispenser de toutes ces charges. En effet, le paiement de ces dépenses revient à l’agence avec qui l’intérimaire a signé un contrat. Il appartient à cette dernière de lui verser sa rémunération et ses indemnités et de s’acquitter des cotisations sociales. L’entreprise utilisatrice se limite à payer les honoraires de l’entreprise de travail temporaire. Certes, la facture d’intérim englobe les coûts directs liés au salarié ainsi que la rémunération de l’agence. Cependant, le fait de déléguer le recrutement et de se décharger de la gestion administrative des contrats permet de réaliser des économies sur le coût global. D’autant plus que les dépenses d’intérim sont comptabilisées en tant que charges externes. Ce qui permet de réduire la valeur ajoutée et d’alléger la taxe professionnelle.

Par ailleurs, l’entreprise utilisatrice dispose d’un délai de 3 mois pour régler la facture d’intérim. Ce laps de temps lui permet d’avoir de la trésorerie qu’elle peut utiliser. Ce qui n’est pas faisable si elle recrute des salariés en CDD à qui elle doit payer un salaire tous les mois.

Enfin, le recours à l’intérim permet à l’employeur d’esquiver le paiement des différentes taxes liées à la masse salariale telles que la taxe d’apprentissage, l’investissement obligatoire dans la construction, la participation, l’intéressement…

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires