Challenge de cooptation : Quelles sont les étapes pour le mettre en place ?

D’après une étude, on compte actuellement plus de 89 % d’entreprises qui optent pour la cooptation afin de recruter leurs nouveaux talents. Offrant un bon nombre d’avantages, cette méthode est considérée comme un meilleur allié des responsables des ressources humaines. Mais alors, comment se passe-t-elle réellement ? Et comment bien impliquer ses collaborateurs dans un challenge de cooptation ? Éléments de réponse !

comparez les logiciels de paie

comparer

Qu’est-ce qu’une cooptation ? En quoi consiste-t-elle ?

La cooptation s’agit tout simplement d’une méthode de recrutement. Elle consiste à faire appel au réseau personnel ou professionnel des collaborateurs d’une entreprise pour trouver des meilleurs profils dans le but d’étoffer son équipe. En d’autres termes, cette méthode vise à recruter des nouveaux talents pour une société en se basant sur les recommandations de ses employés actifs. On parle alors ici d’une cooptation interne.

Par ailleurs, faute d’implication des salariés ou des ressources sur leurs réseaux, la cooptation interne peut s’avérer inefficace. Dans ce cas de figure, l’entreprise a la possibilité d’opter pour une cooptation externe. Cette dernière consiste à collaborer avec des coopteurs spécialisés qui vont publier les offres disponibles sur des plateformes ou sur les réseaux sociaux. Ils vont ensuite sélectionner les candidats et recommander ceux qui correspondent le mieux au profil recherché.

Dans tous les cas, la cooptation se présente comme un parrainage, un recrutement participatif ou encore un recrutement par recommandation. La cooptation interne reste toutefois fortement conseillée.

Adopter la méthode de cooptation interne : quels avantages ?

Le recrutement par cooptation interne se révèle bénéfique pour tous les acteurs concernés, ceci, sur quasiment tous les plans.

Pour l’entreprise

Ce mode de recrutement permet à une entreprise d’économiser du temps et de l’argent. En effet, la durée moyenne pour trouver un candidat est de 29 jours si elle est estimée à 39 jours pour un recrutement classique. De plus, les recruteurs peuvent se passer des campagnes de recrutement payantes lors de la recherche des nouveaux collaborateurs grâce à cette méthode.

Aussi, la cooptation donne accès à la « zone grise », c’est-à-dire qu’elle offre la possibilité de trouver des candidats qui ne sont pas en recherche d’emploi, mais qui restent ouverts aux éventuelles opportunités. La société peut ainsi s’attendre à des profils qualifiés. D’autant plus que ses employés connaissent les valeurs et les compétences des candidats qu’ils proposent.

En outre, la cooptation interne se présente également comme un moyen efficace pour véhiculer une bonne marque employeur. Quand un salarié recommande l’entreprise dans laquelle il travaille, il s’y plait. Il démontre donc son dévouement.

Pour le coopteur

En s’impliquant réellement dans le programme de cooptation mis en place par son entreprise, le coopteur est considéré comme un ambassadeur de cette dernière. Ainsi, il développe un sentiment d’appartenance, mais aussi de fierté d’avoir participé à la croissance de la société.

Par ailleurs, il offre des opportunités à une personne de son réseau familial, amical ou professionnel. Ce qui peut lui procurer une grande satisfaction.

Enfin, le coopteur perçoit une prime ou autre gratification de la part de ses employeurs en guise de récompense pour ses efforts et son engagement.

Pour le coopté

Le candidat futur recruté ou le coopté bénéficie d’un meilleur accès à l’emploi. Dans les faits, il peut devancer les autres candidats en étant informé du poste avant que celui-ci ne devienne une offre d’emploi.

Aussi, grâce au coopteur, le coopté connait préalablement l’entreprise de l’intérieur. De ce fait, il dispose déjà d’un petit aperçu des tâches à accomplir ainsi que les attentes de l’employeur. Il se sent donc impliqué avant même de commencer le processus de recrutement.

Mettre en place un challenge de cooptation : les étapes clés !

Vous avez un poste à pourvoir dans votre entreprise ? Convaincu des avantages procurés par la cooptation, vous souhaitez recruter vos futurs talents en « challengeant » vos collaborateurs ? Découvrez alors de ce pas les étapes importantes pour mettre en place votre projet.

Définir les enjeux de la cooptation et les expliquer aux collaborateurs

Vos collaborateurs sont les acteurs majeurs du challenge de cooptation. Ainsi, il s’avère crucial qu’ils comprennent parfaitement les objectifs du programme. De ce fait, la première étape que vous devez accomplir consiste à élaborer un plan d’action structuré. Puis, expliquez à vos salariés pourquoi vous avez lancé cette stratégie de recrutement. Veillez également à bien préciser vos attentes et vos besoins afin qu’ils puissent sélectionner les profils à vous recommander.

Établir les règles

Sur ce point, vous devez définir toutes les conditions générales sous lesquelles est soumis votre processus de recrutement participatif, ceci, en vous basant sur les valeurs de votre entreprise. Quels sont les postes concernés ? Qui peut et qui ne peut pas être recommandé ? Lorsqu’un de vos collaborateurs veut remonter une candidature, à qui doit-il s’adresser ? Quelles sont les récompenses obtenues si le candidat est embauché ? Le challenge dure-t-il combien de temps ? Etc.

Communiquer régulièrement

Vous l’aurez compris, la communication joue un rôle important dans la mise en place d’un challenge de cooptation. C’est d’ailleurs à travers elle que vos collaborateurs peuvent connaître les informations relatives à votre programme. C’est de plus un moyen qui vous permettra de les inciter à y participer. Ainsi, mobilisez tous vos outils de communication (tableau d’affichage, e-mail, notification, etc.) pour toucher chacun de vos employés.

Animer le challenge

Pour réussir votre stratégie de recrutement, pensez à bien l’animer. En effet, même si vos salariés prouvent un réel engagement au sein de votre société, ils n’ont pas pour missions principales de coopter. L’animation vous sera alors d’une grande aide pour les motiver. D’autant plus que le programme s’agit ici d’un challenge. Dans ce cas, vous pouvez par exemple attribuer des points à un collaborateur à chaque étape franchie.

Récompenser les collaborateurs coopteurs

Puisque la cooptation ne figure pas parmi les missions de vos employés, prévoyez quelques gratifications pour honorer les efforts et l’implication de ceux qui prennent part à votre programme. Vous devez donc comprendre leurs motivations pour trouver la récompense adaptée. Généralement, les entreprises optent pour la prime de cooptation. Certaines offrent aussi d’autres cadeaux comme les bons d’achat, les chèques vacances, les voyages, les chèques culture, les smartphones, etc.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires