Entreprise : Quels sont les avantages de recruter un alternant ?

L’alternance se présente comme une collaboration gagnant-gagnant pour l’étudiant et l’employeur. Mais alors, si pour le premier, elle permet de percevoir un salaire à la fin du mois qui pourra couvrir certains de ses besoins tout en acquérant de nouvelles compétences, qu’en est-il pour l’entreprise ? Faisons le point sur les avantages dont cette dernière peut bénéficier en recrutant un alternant.

comparez les logiciels de paie

comparer

Comprendre ce qu’est une alternance

Une alternance désigne un contrat de travail offrant aux étudiants la possibilité de poursuivre leurs études tout en étant salariés au sein d’une entreprise. Elle est donc considérée comme un mode de formation professionnelle qui allie à la fois les théories et les pratiques.

On distingue deux types de contrats d’alternance distincts :

  • Le contrat d’apprentissage : c’est une formation diplômante durant laquelle l’apprenti acquiert des compétences professionnelles et obtient par la suite un diplôme d’État ou un titre reconnu au RNCP ou Répertoire National des Certifications Professionnelles. Il s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 30 ans (ou jusqu’à 35 ans dans certains cas).
  • Le contrat de professionnalisation : il s’agit d’une formation qualifiante permettant à l’alternant de décrocher une qualification professionnelle reconnue. Il peut être à durée déterminée (minimale entre 6 et 12 mois) ou indéterminée. Il est valable pour les étudiants de 16 à 25 ans (26 ans et plus pour les demandeurs d’emploi).

Sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, un alternant est considéré comme un salarié à part entière dans une entreprise. Il doit ainsi accomplir, de manière optimale, toutes les tâches qui lui sont attribuées. Si cette condition est respectée, l’alternance se révèle bénéfique pour les deux parties.

Recruter un alternant : quels avantages pour l’entreprise ?

Le recrutement d’un alternant est une solution évidente pour développer l’activité d’une société sans pour autant fragiliser financièrement cette dernière. Parcourez les lignes suivantes pour découvrir les avantages que l’alternance offre à l’entreprise.

Un moyen de former un employé répondant aux besoins de l’entreprise

Les entreprises qui reçoivent des alternants sont tenues de nommer un tuteur (pour un contrat de professionnalisation) ou un maître d’apprentissage (pour un contrat d’apprentissage). Ce professionnel accueille, forme, et surveille l’étudiant tout au long de la durée prévue dans le contrat. C’est alors une occasion de transmettre les valeurs, les méthodes de travail et le savoir-faire de l’entreprise à l’alternant dans l’optique de l’embaucher en tant que salarié « classique » sous contrat CDI. Le futur employé sera ainsi en mesure de mener à bien les missions qui lui seront confiées, ce qui est indispensable pour le développement de la société.

Des coûts salariaux avantageux

Recruter un alternant permet aussi aux entreprises de couvrir leur besoin de main-d’œuvre, et ce, à moindre coût. En effet, ce contrat de travail implique des niveaux de rémunération minimale inférieurs à ceux des autres salariés.

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage par exemple, le salaire se situe entre 27 et 78 % du SMIC pour les apprentis moins de 26 ans. Cela peut accroitre à 100 % ou plus (selon la convention collective) pour les 26 ans et plus.

Quant à ceux qui sont sous contrat de professionnalisation, la rémunération est entre 65 % et 80 % du SMIC pour les moins de 26 ans. Pour les alternants ayant plus de 26 ans, elle correspond à 100 % du SMIC.

Un regard neuf et un dynamisme pour l’entreprise

L’alternance offre aux entreprises la possibilité d’impulser un nouveau dynamisme au sein de leurs équipes. Dans les faits, les jeunes alternants accordent un regard de l’extérieur au travail ainsi qu’au fonctionnement interne de la société. Ils partagent alors des nouveaux outils pédagogiques, des compétences fraîchement acquises, des outils et des méthodes qu’ils ont connues pendant leur formation. Tous ces éléments aident les dirigeants à optimiser les travaux au sein de leur établissement.

Un outil de recrutement éligible aux aides financières

Sous certaines conditions, un contrat d’alternance peut bénéficier des aides financières procurées par l’État. Elles concernent notamment les entreprises qui exercent dans le secteur industriel et commercial. Le titre et le montant varient en fonction du type de contrat (apprentissage ou professionnalisation), mais aussi de l’âge de l’alternant et de la taille de l’entreprise. On peut entre autres citer :

  • L’aide exceptionnelle,
  • L’aide unique,
  • L’aide à l’embauche d’une personne en situation de handicap,
  • L’aide à l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 30 ans et plus,
  • Une exonération totale ou partielle des cotisations sociales.

Comment procéder au recrutement d’un alternant ?

Maintenant que vous connaissez les nombreux avantages de l’alternance, vous souhaitez la mettre en place dans votre entreprise ? Sachez alors qu’avant de recruter un alternant ou un apprenti, il faut bien définir vos besoins. Plus précisément, déterminez la pénurie de compétences sur les métiers existants dans votre établissement. Ensuite, il convient de publier l’offre en précisant :

  • L’intitulé du poste,
  • Le descriptif de toutes les missions,
  • Le profil recherché (niveau d’étude, compétences, etc.),
  • La position hiérarchique de l’alternant dans l’entreprise,
  • Les conditions de rémunération,
  • Le lieu de travail,
  • Les coordonnées de l’entreprise.

Quand le candidat idéal est sélectionné, l’étape suivante consiste à accomplir quelques démarches administratives afin de formaliser et de valider le recrutement. Dans ce cas, en tant qu’employeur, vous êtes tenus de signer une déclaration d’embauche garantissant les équipements de travail, les qualifications du tuteur et l’organisation de l’alternance.

Puis, vous devez rédiger un contrat d’alternance sur la base des formulaires CERFA FA13 pour le contrat d’apprentissage et CERFA 12434 pour le contrat de professionnalisation.

Envoyez-le par la suite à l’OPCO ou Opérateur de compétences et patientez jusqu’à 20 jours (à compter de la date de réception du dossier) pour obtenir leur verdict. À titre informatif, l’OPCO constitue la seule autorité compétente pouvant enregistrer les contrats d’alternance et assurer le financement de la formation suivant les critères définis. Si cet organisme ne vous donne aucune réponse après le délai de 20 jours, cela veut dire que votre demande est refusée.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires