Comptabilité d’entreprise : Quelles obligations ? Comment faire ?

Ça y est, tous les dossiers administratifs pour la création de votre entreprise sont remplis. Vous en êtes même déjà à la prospection pour trouver vos futurs clients potentiels. Plus que quelques pas ; et votre projet sera entièrement concrétisé : il est maintenant temps de penser à votre comptabilité. Pourquoi intégrer un pôle comptabilité à l’entreprise ? Quelles sont les différentes obligations comptables ? Comment organiser la comptabilité d’une entreprise ? Avoir un expert-comptable est-il obligatoire ? Faisons le point.

comparez les logiciels de compta

comparer

Qu’est-ce que la comptabilité d’entreprise ?

La comptabilité est ce qui reflète la santé financière d’une entreprise. C’est l’ensemble des processus visant à gérer et suivre toutes les transactions financières de la société (entrées et sorties d’argent). Une bonne comptabilité est la garante de l’image que véhicule une entreprise dans le monde du business.

À quoi sert la comptabilité ?

Grâce à un pôle comptable, l’entreprise reste transparente face aux autorités extérieures et aux partenaires. Le service en question assure l’établissement et le suivi minutieux des flux financiers. La comptabilité permet de fournir des comptes clairs et vérifiés : facture en ordre, paiement au bon moment, etc. Cet état de transparence crée un gage de confiance avec les collaborateurs, mieux, avec les partenaires et les clients. C’est un bon moyen pour garantir la pérennité de la coopération et ainsi le développement du chiffre d’affaires.

Entre autres, le service comptable permet :

  • D’analyser si l’entreprise gère efficacement son argent.
  • D’anticiper les soucis financiers.
  • De modifier le comportement entrepreneurial si les données comptables sont faibles.
  • De trouver des solutions pour booster le chiffre d’affaires de l’entreprise.
  • De mesurer l’évolution de l’entreprise et de son patrimoine.

Les obligations comptables

Les obligations comptables font partie des obligations légales lors de la création d’une entreprise. Ce sont la loi et le Code du Commerce qui les exigent. Leur respect garantit la mise en conformité de l’entreprise et lui évite toute éventuelle pénalité. Dans le cas d’un non-respect de ces règles, l’entreprise risque une amende de plusieurs milliers d’euros.

Les obligations comptables ne sont pas à prendre à la légère. Elles diffèrent selon :

  • Le statut de l’entreprise (Auto-entrepreneur, EIRL, SARL et EURL, SAS et SASU, SA, SCI et SNC).
  • La taille et la catégorie (PME, ETI, TPE, BIC, BNC).
  • Le secteur d’activité.
  • Le régime fiscal d’imposition.

Quelles sont les différentes obligations comptables d’une entreprise ?

Toute entreprise se doit de respecter les obligations comptables. Les autoentrepreneurs et les entreprises individuelles sont les seules qui peuvent s’en dispenser.

Les obligations comptables de base sont :

  • La gestion des différents documents comptables.
    • Les comptes annuels obligatoires comportent :
      • Le bilan comptable : les éléments passifs et actifs de l’entreprise.
      • Le compte de résultat : il résulte de la différence entre les charges et les produits de votre activité.
      • L’annexe comptable : ce sont les informations complémentaires qui permettent une meilleure compréhension du bilan comptable et du compte de résultat. L’annexe stipule aussi les informations nécessaires à la connaissance de l’entreprise.
  • La mise à jour des livres comptables :
    • Le livre journal ou journal comptable : c’est le dossier qui renferme tous les flux financiers journaliers de l’entreprise. Il faut préciser tous les détails de chaque transaction durant l’enregistrement.
    • Le grand livre : ce document reprend tout le contenu du livre journal, mais classe les informations selon le plan comptable de l’entreprise.
  • La réalisation d’un inventaire annuel : ce procédé permet d’analyser l’évolution financière de l’entreprise par rapport aux années précédentes.
  • L’archivage des pièces justificatives : qu’elles soient physiques ou digitales, les pièces justificatives doivent être conservées en guise de preuves en cas de demande. Factures, bons de commande, etc. Ce sont les éléments qui justifient les flux financiers. La loi exige la conservation de ces pièces pour une durée de 10 ans. Une fois ce délai passé, vous pouvez supprimer ces éléments de votre ordinateur ou les détruire dans une déchiqueteuse si ce sont des dossiers physiques.
  • La validation des comptes annuels : après validation des rapports annuels par l’assemblée générale de l’entreprise, ils doivent être déposés au greffe.

La comptabilité d’entreprise : le processus d’organisation

Pour une bonne organisation de la comptabilité de votre entreprise, voici les étapes :

  • Réalisez votre plan comptable : cet outil permet de rassembler toutes les informations de vos flux financiers et de les classer pour mieux vous y retrouver.
  • Ouvrez votre compte bancaire : pensez à bien préciser à votre agent qu’il s’agit d’un compte « entreprise ». C’est obligatoire pour les sociétés. Si vous êtes autoentrepreneur, le compte bancaire entreprise vous permettra de ne pas le confondre avec votre compte bancaire personnel.
  • Déterminez votre mode de paiement : virement bancaire, chèque ou paiement en ligne.
  • Pensez à gérer les dépenses de votre entreprise.
  • Contrôlez votre trésorerie : il faut gérer la trésorerie au mieux, car c’est le garant de l’existence de l’entreprise. Salaire des employés, dépenses journalières de l’entreprise, etc. Tout cela est grâce à la trésorerie. Sa mauvaise gestion peut conduire l’entreprise à la faillite.
  • Mettez à jour vos livres comptables : ces documents vous permettent d’obtenir un aperçu des chiffres de votre entreprise et prendre des décisions pour vos futures décisions d’affaires.

Un expert-comptable en entreprise : obligatoire ou non ?

De nombreux entrepreneurs décident de se charger eux-mêmes de la comptabilité de leur entreprise. Pourtant, il est primordial de disposer d’un expert-comptable pour assurer la gestion de tous les flux financiers de la société. Nous avons bien dit un expert-comptable et non pas une personne qui a fait quelques stages en comptabilité.

En général, ce spécialiste accompagne l’entrepreneur depuis le tout début de la création de l’entreprise. Il sera chargé de vous aider à définir votre statut juridique, décider l’immatriculation de votre société et sélectionner les meilleures solutions pour la gestion financière — et la gestion de votre entreprise en général. Connaissant mieux le domaine de la finance, l’expert-comptable saura vous indiquer exactement les informations concernant l’imposition de votre entreprise et les cotisations sociales de vos salariés. Vous saurez ainsi la valeur exacte des dépenses sociales et où va l’argent de la société.

En tout cas, il n’est pas obligatoire d’avoir un expert-comptable. Il est toutefois recommandé d’en faire appel à un de temps en temps pour vous mettre à jour. Sinon, comme alternative, il existe les logiciels de gestion comptables qui peuvent vous assister et vous accompagner juridiquement. Ces outils sont tout à fait légaux.

2 comments
  1. Klotz
    Klotz

    Bonjour,

    Je cherche un organisme pouvant mettre ma société en sommeil

    Salutations Générales

    Jacques KLotz

    Répondre
    • Mathieu
      Mathieu

      Bonjour,

      Vous pouvez faire appel à un expert-comptable, un avocat ou encore une legaltech (Legalstart, captain contrats, contract factory, legalvision, …)

      Répondre
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires