Comment faire un business plan pertinent d’une startup ?

Créer une startup demande bien souvent un important investissement autant personnel que financier. Pour convaincre d’éventuels collaborateurs, investisseurs ou bien encore porteurs de projet ; il est essentiel de pouvoir s’appuyer sur un document permettant de synthétiser le projet de startup dans son ensemble. Pour cela, la rédaction d’un business plan est une étape indispensable et incontournable au moment de créer votre startup. Même si au premier abord la rédaction d’un business plan paraît être une étape peu exaltante dans le processus de création de la startup, avec une bonne méthodologie la création d’un business plan vous permettra d’avoir à disposition toutes les informations dont vous avez besoin pour développer votre entreprise.

Mais qu’est-ce qu’un business plan ? Pourquoi le business plan est-il si important pour une startup ? Comment rédiger le business plan de sa startup ? Pour ne pas faire face à la si redoutée page blanche, nous vous présentons les différentes rubriques qui seront attendues dans ce document ainsi que la méthodologie pour réaliser un business plan pertinent par rapport à votre projet.

comparez les banques pros

comparer

À quoi sert un business plan ?

Afin que vous puissiez trouver toute l’énergie nécessaire pour réaliser votre business plan, il est tout d’abord essentiel de rappeler son utilité.

Tout d’abord, qu’est-ce que signifie « business plan » ? Le terme « business plan » correspond à un plan d’affaires si on le traduit littéralement en français. En effet, le business plan a pour principal objectif de synthétiser dans un seul document le projet de création d’une entreprise telle qu’une startup. Présentée ainsi, la tâche peut s’avérer conséquente lorsqu’il s’agit d’aborder aussi bien les thèmes juridiques et financiers en passant bien évidemment par la stratégie marketing et commerciale.

Contrairement à certains documents que vous serez amené à produire ou à faire produire, le business plan a pour principale fonction de présenter votre projet à un ou plusieurs lecteurs extérieurs à la startup. Par conséquent, vous l’aurez compris la rédaction d’un business plan est indispensable pour :

De plus, une fois réalisé votre business plan permettra également d’avoir un document synthétisant tout votre projet de startup. Ce travail en amont vous permettra de garder la ligne directrice de votre projet tout en ayant les informations essentielles du développement de votre startup à portée de main.

Les éléments essentiels à retrouver dans un business plan

Même si en soi il n’y a aucune règle de fond ou de forme qui est imposée lors de la création d’un business plan, d’autres entrepreneurs s’étant attelés à la tâche ont pu avant vous tester différentes méthodologies et plans qui ont su faire leurs preuves. Par conséquent, au moment de créer votre business plan il est conseillé de respecter une certaine logique avec la présentation de différents éléments qui sont bien souvent jugés indispensables comme :

  • une présentation rapide et concise de votre projet (executive summary) ;
  • une présentation rapide du ou des porteurs du projet de la startup ;
  • une étude de marché ;
  • le business model ;
  • la stratégie marketing ;
  • les prévisionnels de trésorerie sur les premiers mois d’activité et les premières années d’activité (compte de résultat prévisionnel, bilan prévisionnel, bilan de trésorerie) ;
  • le calcul du seuil de rentabilité ;
  • le plan de financement;
  • le choix de la structure juridique applicable à la startup.

L’executive summary : la première impression compte

L’executive summary est une présentation claire et concise de votre projet de startup. Sans entrer dans tous les détails financiers, juridiques et commerciaux, l’executive summary doit néanmoins être suffisamment descriptif pour que les lecteurs qui commencent la lecture de votre business plan comprennent dès cette étape quel est votre projet.

Cette présentation est généralement incluse dès le début de votre business plan ou juste après le sommaire. Il s’agit donc du premier contenu écrit qui sera soumis à l’appréciation de vos lecteurs, que ce soient vos investisseurs ou d’autres personnes intéressées par votre projet. Il est donc essentiel de soigner la rédaction de cette partie en choisissant des mots clairs et pertinents.

Veuillez prêter une attention toute particulière à ne pas choisir de vocabulaire trop technique qui n’est pas forcément compris de tous. L’idée ici est que tous les profils de lecteurs puissent adhérer à votre projet en comprenant en quelques minutes l’opportunité qui se présente à eux de soutenir une startup prometteuse.

Se présenter pour donner une dimension humaine à la startup

En règle générale, dans ce business plan il n’est pas question de faire l’éloge de votre parcours d’études et de toutes vos compétences en tant que porteur d’un projet de création de startup. Il est néanmoins nécessaire de présenter succinctement les raisons pour lesquelles vous éprouvez une telle motivation de créer votre startup.

De plus, vous pouvez également présenter vos compétences et expertises qui représentent une vraie plus-value pour le développement de la startup. Il en va de même pour tous vos éventuels collaborateurs qui prennent part à la création et au développement de la startup. Cette partie ne doit pas être conséquente, mais représente un enjeu certain pour convaincre vos lecteurs que :

  • vous avez une réelle motivation à faire prospérer votre startup ce qui vous permettra de ne pas lâcher prise dès la première difficulté ;
  • vous et éventuellement votre équipe possédaient toutes les compétences et les qualités pour mener à bien votre projet de startup et vous positionnez sur le marché en réussissant à vous faire une place au milieu de vos concurrents directs ou indirects.

Si vous êtes plusieurs à travailler sur le projet de création de la startup, n’hésitez pas à mettre en avant votre complémentarité et votre esprit d’équipe.

L’étude de marché : un préalable pour estimer la faisabilité du projet de startup

L’étude de marché représente une étude qui a pour objectif de cibler et d’analyser le marché économique dans lequel sera amenée à évoluer la startup. En étudiant le marché dans lequel seront proposés à la vente les produits ou les prestations de services de la startup, il sera possible de connaître plus en détail la demande déjà présente ou supposée auprès d’une clientèle cible ainsi que la présence des concurrents directs ou indirects déjà présents sur le marché.

L’étude de marché est une étape indispensable à réaliser avant la création d’une startup afin d’avoir une vision plus nette de la place que pourrait occuper la startup dans ce marché économique. De plus, la réalisation d’une étude de marché permettra aux personnes souhaitant éventuellement prendre part à votre projet de startup de s’assurer que vous avez correctement estimé les probabilités de réussite de votre entreprise.

En outre, il serait faux de croire qu’en présentant un projet innovant avec votre startup vous n’aurez pas à faire face à une concurrence directe ou indirecte. En effet, même s’il ne s’agit pas du même produit ou de la même prestation de services, plusieurs autres entreprises peuvent proposer des solutions similaires répondant à un même problème. De plus, il n’est pas à exclure que d’autres porteurs de projets soient également en train de développer leur startup qui s’implante dans le même domaine d’activité que votre projet. Dès lors, l’erreur serait de se baser uniquement sur les entreprises ayant déjà une certaine ampleur et une certaine visibilité. Par conséquent, suite à votre étude de marché vous pourrez établir un plan d’action pour faire face à une éventuelle concurrence inattendue qui nécessite de réajuster votre projet de startup.

Le business model ou comment convaincre de la rentabilité de la startup

Au-delà de l’aspect progressif que peut représenter votre projet face à un problème posé, il est également essentiel de créer son projet de startup sur un modèle économique rentable. Par conséquent, le business model choisi pour le début d’activité de la startup doit être à la fois cohérent avec des perspectives d’évolution économique, mais aussi prometteur quant à la rentabilité espérée de l’entreprise.

Votre business model doit donc présenter les produits et/ou services que va proposer la startup ainsi que l’estimation de ses ventes dans les prochains mois. Pour résumer, il convient de détailler comment l’entreprise compte rentabiliser rapidement ses investissements et dégager des bénéfices. À noter que dans le cas particulier de la startup, le business model peut être en permanence réadapté afin de trouver le meilleur schéma possible pour l’entreprise. À l’étape de la création de la startup, le business model devra donc être cohérent avec un début d’activité et pourra par la suite présenter des objectifs plus ambitieux au fur et à mesure de la croissance de l’entreprise.

La stratégie marketing envisagée pour maximiser les ventes

Qui dit profits, dit ventes. Ainsi, la stratégie marketing que vous souhaitez adopter pour booster les ventes de vos produits ou de vos services trouve sa place dans votre business plan. Dans cette partie, vous pouvez y détailler votre plan d’action concernant le placement de votre offre sur le marché avec notamment :

  • las actions marketing envisagées pour augmenter la visibilité de la startup auprès de la clientèle cible après une segmentation du marché par exemple ;
  • les prix de vente établis pour assurer une rentabilité rapide de l’entreprise ;
  • les modes de distribution proposés qui conviennent à la nature du produit et à l’attente des clients ;

Pour éviter de perdre votre lecteur avec des données chiffrées ou des termes marketing trop spécifiques, vous pouvez également insérer dans cette partie de votre business plan des tableaux et des graphismes qui faciliteront la compréhension de votre stratégie marketing.

Les prévisionnels concernant les finances de la startup

Lorsque vient le moment de proposer des prévisionnels concernant notamment le chiffre d’affaires estimé dans les prochains mois, il est généralement porté une attention toute particulière aux chiffres que vous allez présenter.

En effet, au-delà d’aider à développer une entreprise ayant un projet innovant, les investisseurs souhaitent avant tout savoir s’ils peuvent réaliser un bon investissement. Que ce soit les banquiers, les investisseurs privés (ex. : business angels) ou bien encore le jury d’un concours pour la création d’entreprises, ces derniers vont tous s’attarder sur les prévisionnels de votre projet qui jusqu’à présent les intéresse.

Par conséquent, pour présenter un projet de financement et de rentabilité de votre startup qui semble bien construit il est opportun d’insérer dans votre business plan :

  • un plan de financement à l’étape de création de la startup ;
  • un plan de financement sur 3 ans ;
  • l’échéancier des remboursements d’un crédit si un crédit bancaire a été octroyé à la startup ;
  • un résumé des investissements avec une présentation du prix d’achat et de la durée d’amortissement applicable sur la comptabilité de l’entreprise ;
  • la trésorerie constituée sur la première année d’activité qui permettra si besoin de faire face à des imprévus amenant des dépenses ;
  • le seuil de rentabilité pour savoir le chiffre d’affaires minimum que la startup doit réaliser afin de rentrer dans ses frais et dégager des bénéfices ;
  • le compte de résultat prévisionnel sur les 3 premières années d’activité de la startup afin d’estimer les bénéfices que peut réaliser la startup durant les premières années d’activité.

Concernant le plan de financement, il s’agit de présenter les capitaux que vous allez réussir à obtenir pour lancer la production et la commercialisation de vos produits ou services. De plus, au-delà des chiffres avancés il sera bien évidemment nécessaire d’expliquer comment vous allez obtenir ses capitaux. Il peut s’agir de capitaux propres des startuppers, de prêts bancaires, de capitaux versés par des investisseurs, d’aides financières à la création d’entreprises, etc. Le plan de financement à 3 ans permet d’estimer la pérennité de la startup dans la durée.

Dans tous les cas, à ce stade vous devez présenter les financements dont vous êtes sûr de recevoir les capitaux. Les possibles investisseurs doivent pouvoir se fier sur des données concrètes pour faire un choix éclairé concernant leur possible investissement financier dans votre startup.

Le statut juridique choisi pour la startup

Le statut juridique choisi pour créer une startup doit être détaillé dans le business plan avec les raisons de ce choix.

En effet, selon le statut juridique choisi une startup pourra plus ou moins facilement céder des parts sociales, intégrer un nouvel associé, être cotée en bourse, etc.

Par conséquent, il est essentiel de présenter de manière concise le statut juridique qui sera appliqué à la startup avec les principales règles qui devront être respectées comme :

  • le montant demandé pour le capital social ;
  • le nombre d’associés possible ;
  • les modalités de cession des parts sociales ;
  • les modalités de prises de décision au sein des associés ;
  • la responsabilité financière de chaque associé ;

Comment rédiger un business plan efficace pour une startup ?

Dans un business plan, la forme peut être tout aussi importante que le fond. Un document de plusieurs pages avec peu de paragraphes et sans aucune illustration peut vite lasser le lecteur qui n’accordera plus la même attention aux données présentées.

C’est pour cela qu’il est conseillé :

  • de proposer un sommaire avec une ligne directrice cohérente ;
  • de numéroter chaque page ;
  • de soigner les titres pour résumer clairement les informations qui vont être détaillées dans chaque partie ;
  • d’utiliser des tableaux et des graphiques pour illustrer des données chiffrées ou des concepts marketing ou économiques complexes ;
  • de proposer dans des annexes ou dans un dossier séparé du business plan tous les documents permettant d’attester de la véracité des données présentées ;
  • de proposer une présentation animée sur un PowerPoint par exemple lors d’une présentation de son projet de startup en présentiel devant des investisseurs ou un jury de concours de création d’entreprise.

Vous pouvez retrouver des modèles de business plan en ligne. L’idéal n’est pas de reprendre à l’identique les structures proposées, mais de s’approprier pleinement la rédaction de son business plan afin de se différencier des autres projets de startup. Des professionnels dans l’accompagnement des jeunes entrepreneurs peuvent également dispenser de précieux conseils.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires