Legalplace ou Contract Factory : Quelle plateforme juridique choisir ?

LegalPlace et Contract Factory comptent aujourd’hui parmi les legaltechs qui ont gagné la confiance des entrepreneurs. Lancées respectivement en 2015 et en 2014, elles tiennent une place importante dans domaine de l’accompagnement des créateurs et chefs d’entreprise. Alors, une question se pose : laquelle de ces plateformes juridiques choisir pour son projet de création, une modification statutaire, etc. ? Cet article fait justement le point sur ces prestataires en ligne pour vous aider à faire un choix judicieux.

créez votre société

comparer

LegalPlace ou Contract Factory : des points communs à connaître

En tant que legaltechs, LegalPlace et Contract Factory présentent des similitudes. Elles proposent notamment une solution simple et rapide pour :

  • Choisir son statut juridique ;
  • Créer sa microentreprise, son EIRL, sa société (SAS, SASU, EURL, SARL et SCI) ou son association ;
  • Effectuer une déclaration relative aux bénéficiaires effectifs ;
  • Modifier ses statuts (transfert de siège social, changement de dirigeant ou augmentation de capital) ;
  • Rédiger des contrats professionnels (conditions générales de vente, accord de confidentialité, contrat de prestation de service, lettre de mise en demeure…) ;
  • Louer un bien immobilier (bail commercial, caution solidaire, contrat de location de parking…) ;
  • Embaucher des salariés (rédaction de contrat de travail et d’avenant) ;
  • Déposer ses comptes annuels ;
  • Fermer sa structure (dissolution, liquidation et radiation).

Passer par LegalPlace ou Contract Factory, c’est également la garantie de profiter des avantages suivants :

  • Gagner du temps dans l’accomplissement des démarches juridiques grâce à la dématérialisation ;
  • Se focaliser sur le développement de son entreprise ;
  • Réaliser des économies ;
  • Bénéficier d’un accompagnement sur mesure ;
  • Disposer de documents conformes (rédigés par des avocats) et personnalisés.

Les entrepreneurs apprécient aussi l’ergonomie et la facilité de navigation offertes par ces sites. En outre, ces plateformes proposent des guides qui portent sur de nombreux sujets, dont les procédures administratives et juridiques.

Les différences entre ces legaltechs

Il va sans dire que les offres développées par LegalPlace et Contract Factory ne sont pas les mêmes. Certains points les distinguent et peuvent ainsi jouer dans le choix de la plateforme juridique adaptée à ses besoins et ses attentes.

LegalPlace ou Contract Factory : des différences au niveau des services

Même si LegalPlace et Contract Factory fournissent des services similaires, des différences existent. Elles se situent notamment au niveau de l’étendue des prestations assurées.

LegalPlace : une offre plus variée…

Cette plateforme juridique se démarque effectivement par la grande variété de services qu’elle propose aux entrepreneurs. Dès lors, outre l’accompagnement à la création d’entreprise et éventuellement son immatriculation, LegalPlace aide aussi dans le cadre de :

  • Un changement de situation du dirigeant ;
  • Une modification de la dénomination sociale ;
  • Un changement d’objet social…

Ce prestataire juridique en ligne dispose également d’une offre dédiée à la gestion des salariés. Ainsi, il met à la disposition des dirigeants un outil sur mesure pour l’élection du comité social et économique (CSE) de la société. De même, il met en place des ateliers interactifs et pédagogiques à destination de cet organe. En plus, il peut prendre en charge la rédaction du règlement intérieur du CSE. Il en va de même pour la mise en place des accords d’entreprise, à savoir :

  • L’accord d’entreprise pour l’aménagement du temps de travail en forfait jour ;
  • Le plan de reprise d’activité (PRA) ;
  • Le document d’affichage obligatoire (documentation santé et sécurité sur mesure) ;
  • La charte de télétravail.

L’offre de LegalPlace inclut par ailleurs d’autres services d’accompagnement favorables à une gestion optimale de sa structure. Domiciliation, comptabilité, secrétariat téléphonique, tout est pensé pour faciliter autant que possible la vie des entrepreneurs au quotidien.

… Et plus développée

L’un des atouts de LegalPlace réside dans la grande diversité de documents contractuels et juridiques que comporte sa bibliothèque. En effet, selon les besoins, la plateforme met à la disposition des créateurs et chefs d’entreprise la pièce adaptée. Ainsi, parmi les documents proposés, il y a ceux inhérents au droit des sociétés. À l’instar des statuts, du pacte d’associés, de la convention de compte courant d’associé et de la clause de liquidité. D’autre part, son service de secrétariat téléphonique permet d’externaliser la gestion des appels entrants de l’entreprise. Quant à l’offre de domiciliation, elle permet de donner à sa structure une adresse prestigieuse à Paris. Pour ce qui est de LPCompta, cette solution économique et sans engagement permet de bénéficier de l’accompagnement d’un expert-comptable.

Contract Factory : des services limités, mais intéressants

Par rapport à LegalPlace, Contract Factory ne dispose pas d’une offre très large. Celle-ci se limite effectivement à un accompagnement à :

  • La création d’entreprise et d’association ;
  • La modification d’entreprise (modifications multiples, changement d’activité, de nom ou de sigle…) ;
  • La fermeture définitive de la société.

Néanmoins, ce prestataire en ligne fournit d’autres services intéressants dans le cadre de la modification d’entreprise :

  • La vente de parts sociales ;
  • La création ou la modification d’un établissement ;
  • Le transfert de fonds de commerce ou la mise en location-gérance ;
  • La cessation d’activité ou la mise en sommeil.

D’autant qu’il peut apporter son assistance dans un projet de création de :

  • Succursale ;
  • Société d’exercice libéral (SEL) comme une SELAS, une SELASU, une SELARL ou une SELEURL ;
  • Société civile comme une SCP ou une SCM.

En ce qui concerne l’étendue de sa bibliothèque de documents juridiques, elle se révèle restreinte.

Des tarifs différents

Concernant le coût des services d’accompagnement, il varie d’une prestation à l’autre et d’une plateforme à l’autre. Il dépend également de la formule choisie.

LegalPlace

D’une manière générale, pour profiter de l’expertise de LegalPlace, il convient de débourser à partir de :

  • 59 € pour créer/fermer une autoentreprise ou une EIRL ;
  • 69 € pour monter une société ;
  • 149 € pour modifier les statuts ou dissoudre une structure ;
  • 68 € par mois pour souscrire à LPCompta ;
  • 17 € par mois pour se domicilier ;
  • 10 € par mois pour déléguer la gestion de ses appels téléphoniques.

Concernant tout particulièrement la création d’entreprise, ce prestataire juridique en ligne donne le choix entre trois formules. À savoir l’offre Statuts seuls, le pack Création standard et la formule Création express.

Contract Factory

Pour Contract Factory, les tarifs se présentent comme suit :

  • 99 à 149 € pour monter une microentreprise ou une entreprise individuelle ;
  • 9 à 299 € pour constituer une société ;
  • Jusqu’à 199 € pour dissoudre/liquider une structure ;
  • Jusqu’à 149 € pour modifier une société.

Cette legaltech permet aussi de faire le choix entre trois formules pour la création d’entreprise. Pack En kit, Éco ou Tout Compris, c’est selon les exigences et le budget.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires