Quelles banques en ligne ou néobanques proposent des cryptomonnaies ?

Depuis quelques années, la cryptomonnaie ou monnaie virtuelle est sur toutes les lèvres. Beaucoup n’hésitent d’ailleurs pas à la considérée comme un placement sûr et rentable. Bitcoin, Ethereum, Litecoin, EOS,… il existe aujourd’hui de nombreuses cryptodevises en circulation. L’envolée de leurs cours attire de plus en plus d’épargnants. mais où trouve-t-on ces monnaies virtuelles ? Est-ce que les néobanques et les banques en ligne en proposent ? Si oui, qui sont ces banques 2.0 qui mettent à la disposition de leuirs clients ce type de monnaie utilisant un système pair-à-pair ? Petit tour d’horizon sur ces banques en ligne qui proposent des cryptomonnaies.

comparez les banques en ligne

comparer

Revolut

Revolut est une néobanque créée en 2015 à Londres. Cette société britannique de la Fintech est la seule néobanque qui a adopté les cryptomonnaies fin 2017. En effet, en décembre 2017, elle propose à ses clients 3 types de cryptodevises. Il s’agit du Bitcoin (BTC), de l’Ethereum (ETH) et du Litecoin (LTC). En mai 2018, elle autorise ses clients à stocker deux autres monnaies virtuelles : le Ripple (XRP) et le Bitcoin Cash (BCH). La carte bancaire rattachée au compte bancaire Revolut est la carte MasterCard.

Par ailleurs, Revolut dispose de plus de 29 devises que le client peut changer en cryptomonnaies. Pour chaque transaction, elle prélève 1,5 % du montant. À noter que les applications mobiles utilisées sont l’iOS et l’Android. Dans sa stratégie marketing, elle applique la politique de cashback. Plus concrètement, elle offre 0,1 % de cashback en Europe et 1 % en dehors de l’Europe sur tous les paiements par carte.

Le principal avantage de Revolut est qu’elle offre une bonne expérience utilisateur sur les applications mobiles iOS et Android.

Coinbase

Coinbase est une société américaine créée en 2012, basée à Londres au Royaume-Uni. Toutefois, elle n’est pas ce que l’on peut appeler une néobanque classique, mais une plateforme d’échange (Coinbase et Coinbase Pro) de monnaies virtuelles comme le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (ETH), l’Ox (ZRX), l’USD Coin (USDC), le Basic Attention Token (BAT), le Zcash (ZEC), le Dash (DASH), le Decentraland (MANA), etc. Par ailleurs, elle émet une carte bancaire Visa rattachée au compte Coinbase pour les utilisateurs.

Les opérations d’achat ou de vente se déroulent sur les deux plateformes, mais les commissions sur Coinbase Pro sont moins importantes que celles sur Coinbase. Plus précisément, des commissions de 0,2 % en zone euro et 3 % hors zone euro s’appliquent lors d’un achat en carte. Et pour tout achat de cryptomonnaie, les frais s’élèvent à 2,49 %.

En outre, la plateforme a lancé l’application Coinbase Card pour l’utilisation de la carte bancaire de Coinbase. Mais encore, elle n’utilise pas de système de cashback. Quoi qu’il en soit, elle est appréciée pour le large choix de cryptomonnaies proposées.

Wirex

Lancée en 2016, Wirex est une néobanque de crypto britannique, c’est-à-dire une néobanque dédiée à la cryptomonnaie. Elle permet de stocker, d’acheter et d’échanger différentes cryptodevises telles que Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH), Litecoin (LTC), Ripple (XRP), Waves (WAVES), Dai (DAI), Stellar Lumens (XLM), Wirex Token (WXT), etc. Lors de l’achat d’une monnaie virtuelle, elle perçoit 1 % de commissions uniquement si l’opération se fait avec une autre carte bancaire. D’ailleurs, elle met à disposition une carte Visa pour chaque compte bancaire.

Quant au cashback, il varie en fonction du nombre de Wirex Tokens (WXT), cryptomonnaie de Wirex, possédé par le client. Ainsi :

  • 0 à 49 999 WXT = 0,5 %
  • Inférieur à 100 000 WXT = 0,75 %
  • Inférieur 500 000 WXT = 1 %
  • Supérieur à 500 000 WXT = 1,5 %

Avec Wirex, vous pouvez librement fixer votre prix de vente ou votre prix d’achat de cryptomonnaies sans devoir suivre les ordres au marché.

Crypto.com

Crypto.com est une entreprise basée à Hong Kong, créée en 2016 sous le nom Monaco Technologies GmbH. Cette néobanque met à disposition des clients plus de 50 cryptomonnaies dont Binance Coin (BNB), Paxos (PAX) et MCO (cryptomonnaie de Crypto.com).

Les devises disponibles à l’échange sont le dollar américain, le dollar hongkongais, le dollar australien, le dollar singapourien, l’euro, le livre sterling et le yen. Pour l’instant, elle ne prend aucune commission sur les achats de cryptomonnaies. La carte bancaire proposée par l’établissement en ligne est la carte Visa.

La politique de cashback mise en place par Crypto.com dépend du MCO détenu par le client. Ci-après les différents niveaux de cashback selon le nombre de MCO :

  • Inférieur à 50 MCO = 1 %
  • 50 à 499 MCO = 2 %
  • 500 à 4 999 MCO = 3 %
  • 5 000 à 49 999 MCO = 4 %
  • 50 000 MCO et plus = 5 %

Hormis l’offre de cryptomonnaies de la néobanque, vous pouvez également profiter du service d’épargne avec un taux annuel de 6 % pour les cryptomonnaies lors d’un prêt sur 3 mois.

Bitwala

Bitwala est une crypto banque fondée en 2015 dont le siège se trouve à Berlin, en Allemagne. Elle permet aux clients d’investir dans les monnaies cryptographiques depuis leur compte bancaire. Pour cela, elle met à leur disposition un compte bancaire classique assorti d’une carte bancaire Visa et de portefeuilles électroniques. Ce qui leur permet d’être entièrement autonomes dans la réalisation des transactions entre la monnaie fiduciaire et les cryptos.

Actuellement, le Bitcoin (BTC) reste encore la seule monnaie virtuelle accessible, et l’euro est l’unique devise disponible pour l’achat de Bitcoin. Comme les autres banques en ligne, elle utilise l’application mobile iOS et Android. Pour dépenser facilement les cryptodevises, une carte de débit MasterCard est fournie à chaque client titulaire d’un compte.

En outre, la néobanque applique 1 % de frais de commissions pour chaque opération. Toutefois, elle rémunère le compte de ses clients à hauteur de 4 % bien qu’aucun cashback ne soit appliqué. En tout cas, Bitwala permet à ses utilisateurs de posséder à eux seuls la clé privée de leur portefeuille électronique Bitcoin.

Boursorama

Boursorama est une banque en ligne française lancée en 2005. En cette année 2021, cette filiale de la Société Générale apporte une nouveauté : les cryptomonnaies. Via son outil d’agrégation de comptes externes, elle permet désormais de lier un compte crypto à son application. Pour l’instant, trois plateformes de cryptomonnaies sont acceptées : Coinbase, Binance et Kraken, soit les plus populaires du secteur.

Concrètement, les utilisateurs de Boursorama peuvent visualiser leurs actifs en cryptomonnaie via l’espace « Mon budget » sur le site ou l’application. Cependant, cette nouvelle fonctionnalité est limitée à la lecture des comptes. Il n’est donc pas possible de réaliser des échanges ou des transferts directement depuis un compte Boursorama. De plus, la banque en ligne n’est pas encore ouverte à une activité de ce genre. Cela dit, sa maison-mère prévoit un projet dans la cryptomonnaie. Le 17 mars 2021, Société Générale annonce le lancement de « Lugh ». Il s’agit d’une nouvelle monnaie virtuelle née d’une collaboration avec le groupe Casino, Coinhouse et plusieurs autres entreprises. Pour le moment, ce stablecoin est encore en cours de test et n’est accessible que sur la plateforme d’échange Coinhouse. Cette devise numérique sera ensuite proposée aux investisseurs avant de pouvoir être utilisée comme moyen de paiement.

Les banques anti-cryptomonnaies

Le sujet de la cryptomonnaie divise le secteur bancaire en deux. Si certaines banques sont ouvertes aux achats de jetons numériques, d’autres refusent catégoriquement une telle transaction au point de bloquer les comptes de leurs clients. L’Association CryptoFR a récemment publié les résultats d’une étude menée au premier semestre 2019. Dévoilant les banques cryptos friendly et celles frileuses, cette étude est très utile pour les personnes souhaitant investir dans les devises numériques.

D’après les résultats du sondage publiés en 2020, la banque Crédit Agricole serait la plus réticente aux achats de cryptomonnaie. Il en est de même pour La Banque Postale, la Caisse d’Épargne, BNP Paribas, CIC et LCL. Les transactions sont jugées risquées par ces établissements, d’autant plus qu’ils risquent d’être tenus pénalement responsables en cas d’activité illicite. Pour contrer ce risque, ils proposent parfois aux clients de signer une décharge de responsabilité.

Pour investir en cryptos, les entrepreneurs se tournent alors vers des banques plus en phase avec les cryptomonnaies. On peut citer N26, Société Générale, Axa banque, Crédit du Nord et ING.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires