Neo-banque : définition d’une banque mobile et / ou en ligne à 100 %

Au cours de leurs nombreuses années d’existence, les banques ont subi diverses transformations pour répondre aux besoins de leurs clients. Banque physique, banque en ligne, banque digitale et à présent la dernière nouveauté en date c’est le terme néo-banque. Ces nouveaux acteurs que sont les néo-banques ont pour but de réinventer les standards de la banque en ligne (du moins pour l’avenir). Cette nouvelle forme de banque peut paraître floue pour beaucoup bien qu’elle soit déjà présente en France.

La Néo-banque, faite pour être mobile

 

Les néo-banques existent depuis une dizaine d’années et ont d’abord vu le jour aux États-Unis (Anyti.me, Simple, Moven, Go Bank) puis au Royaume-Uni (Atom Bank, Tandem, Monzo, Starling) et enfin en Europe (Morning anciennement Payname, Compte-Nickel, Soon d’Axa Banque. La plupart des néo-banques sont issues d’un partenariat avec un groupe bancaire déjà existant. Toutefois, certaines d’entre elles, comme la fintech Morning, cherchent à s’en émanciper. Et bien qu’elles se caractérisent par des propositions de services d’aide à la gestion par une application web, elles sont légèrement différentes des banques en ligne.

Diverses qualifications sont attribuées aux néo-banques : « mobile-first », « mobile-only » et « banque mobile », car elles sont surtout conçues pour être utilisées depuis un appareil mobile, plus précisément en tant qu’application mobile depuis un smartphone. Le but est bien évidemment de répondre aux besoins d’un client professionnel qui est souvent en déplacement et qui n’a pas souvent accès à un ordinateur. Il faut tout de même reconnaître que ce système de mobilité s’adresse aussi particulièrement aux jeunes.

Le concept de la néo-banque

 

Pour être client d’une néo-banque, il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte bancaire au sens strict du terme. Cela peut s’expliquer par le fait qu’elles disposent d’autorisations limitées, mais aussi parce leur but n’est pas de faire du profit en plaçant les fonds de leurs clients. Leurs sources de revenus se font surtout en vendant des services. Il faut savoir que la plupart des services de base proposés sont gratuits. Ce qui constitue un important argument marketing.

En effet, les néo-banques se veulent surtout d’offrir une expérience utilisateur et des services non bancaires pour accompagner leurs clients aux quotidiens. Cependant, elles proposent tout de même des services similaires aux banques traditionnelles. Par exemple, une carte de crédit est mise à disposition pour leur permettre de régler leurs achats. Ainsi que des services d’abonnement, de paiement sur des sites en ligne, transfert d’argent à l’international… La plupart des services proposés sont certes gratuits, mais d’autres nécessitent des frais. Ces frais sont toutefois moins chers que ceux proposés par une banque traditionnelle. À titre d’exemple, les frais d’abonnements annuels à un Compte-Nickel et à la MasterCard s’élèvent à 20 €.

Ainsi, les néo-banques ne réinventent pas les services de la banque, mais elles en redéfinissent effectivement les frontières. Néanmoins, à cause de la faiblesse des sources de revenus et du secteur bancaire hyper réglementé, la plupart des néo-banques pour exister doivent s’appuyer sur les banques existantes et obtenir une licence d’état.

 

Choisir une banque en ligne et/ou banque mobile pour professionnels

 

En plus d’être une banque 100 % mobile, Shine libère les indépendants des tâches administratives.

Qonto décide d’apporter aux professionnels une offre simple, mais efficace et 100 % en ligne : zéro papier, zéro déplacement !

Les PME et les startups se plaignent souvent d’avoir trop de frais bancaires à payer, pour les paiements à l’international notamment. Afin de remédier à cela, IbanFirst propose une alternative aux banques traditionnelles.

Boursorama Pro a étendu ses offres en proposant depuis décembre 2016, un compte bancaire pour les professionnels : autoentrepreneurs et entrepreneurs individuels.

A l’instar de sa concurrence directe, monabanq a lancé en fin 2017 un compte dédié aux microentrepreneurs

Le compte Anytime est un compte qui n’est pas associé à un compte bancaire. Un entrepreneur y ayant souscrit peut gérer à son grès toutes les finances de sa société selon ses besoins.

Soon est un ensemble de service bancaire du groupe Axa Banque. Toutefois, ce n’est pas un ensemble de service quelconque. En effet, il s’agit d’une offre bancaire entièrement mobile. Un compte bancaire Soon ne peut donc être géré que sur un smartphone intégrant une application compatible avec les systèmes Android et iPhone

Monaize est une startup française qui souhaite proposer un compte sans banque et 100 % mobile aux entrepreneurs.

N26 est une banque mobile allemande. Disponible dans 17 pays, dont l’Autriche, l’Espagne, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, la Slovaquie, la France… le compte jouit d’une utilisation simplifiée au maximum.

Depuis 2010, Sogexia est la première FinTech française actant en tant qu’opérateur de services de paiement et de monnaie électronique et gère à l’international une vaste gamme de solutions innovantes, en nom propre et sur-mesure : comptes de paiement, cartes de débit et prépayées, paiement mobile et services additionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36 + = 41