Quels sont les avantages et les inconvénients de l’affacturage ?

Dans le domaine du B to B, la plupart des entreprises accordent un délai de paiement de 30 à 60 jours à leur clientèle. Mais ce décalage entre la livraison du bien et l’encaissement du paiement est souvent à l’origine des défaillances financières des entreprises. Ne pouvant pas toucher dans l’immédiat l’argent des créances, la société peut avoir des difficultés à combler ses besoins en fonds de roulement. Pour disposer rapidement d’une trésorerie, elle peut recourir à l’affacturage. Cette solution lui permet d’obtenir un paiement anticipé de ses créances. L’affacturage est sans aucun doute une source de financement intéressante pour les entreprises qui ne peuvent prétendre à une facilité de trésorerie auprès des banques. Toutefois, il est aussi sans inconvénients. Ainsi, avant de s’engager dans un contrat d’affacturage, il est important de peser le pour et le contre de cette solution. Le point sur les avantages et les inconvénients de l’affacturage.

comparez les organismes de financement

comparer

Qu’est-ce que l’affacturage ?

Pour une entreprise commerciale, l’affacturage consiste à céder ses créances clients à un établissement financier appelé factor. En achetant les factures, la société d’affacturage permet à son adhérent de disposer des liquidités sans attendre les échéances de paiement. Il revient ensuite au factor de s’occuper de la gestion de la facturation :

  • suivi des paiements
  • recouvrement des créances
  • prise en charge des impayés.

Les bonnes raisons de recourir à un affactureur

Mobiliser rapidement les crédits

L’avantage numéro 1 du factoring, c’est que cette technique de financement permet de percevoir les créances consenties à la clientèle sans attendre la date de paiement prévue. En effet, le factor crédite le compte courant de l’entreprise dès que les factures lui sont remises. De ce fait, elle dispose rapidement de liquidité pour financer ses prochaines commandes. Ainsi, le paiement immédiat des crédits permet d’optimiser la gestion de la trésorerie et d’équilibrer la finance de l’entreprise.

Se protéger contre le risque d’insolvabilité

L’affacturage est également une solution pour se prémunir du risque d’impayé. Habituellement, un affactureur garantit jusqu’à 100 % les créances qui lui sont confiées.

L’affacturage constitue donc une alternative intéressante par rapport à une assurance crédit qui ne couvrira qu’une partie du risque. Toutefois, certains contrats d’affacturage ne prévoient pas de garantie. Dans ce cas, l’impayé sera à la charge de l’entreprise.

Vérifier la notation financière du client

Avant la conclusion d’un contrat d’affacturage, le factor procède à une évaluation des clients. De ce fait, l’entreprise bénéficie d’une meilleure évaluation des clients. Elle n’a donc plus besoin d’entamer des enquêtes commerciales puisque la société d’affacturage s’en occupe à sa place.

Alléger la gestion administrative

L’affacturage permet de se décharger des lourdeurs administratives inhérentes à la gestion du poste client. En déléguant la gestion du recouvrement des factures clients, l’entreprise réalise un gain de temps sur la gestion des crédits. Elle peut alors se concentrer sur l’essentiel de son activité.

De même, l’affacturage permet de diminuer les coûts financiers tels que les frais d’assurance, les intérêts bancaires en cas de recours à un emprunt et les rémunérations d’un service interne à l’entreprise.

Les limites et inconvénients de cette forme de financement

Un tarif relativement élevé pour les TPE et PME

L’affacturage est une opération coûteuse pour l’entreprise. En contrepartie de ses prestations, la société de factoring prélève une commission à laquelle peuvent s’ajouter des frais supplémentaires. Ce qui entraine une baisse de la marge bénéficiaire réalisée sur chaque commande. En recourant à une société d’affacturage, une entreprise ayant une activité peu rentable risque de ne pas réaliser des résultats.

Avant de conclure un contrat d’affacturage, l’entreprise doit donc négocier les commissions d’affacturage et les frais de dossiers relatifs au contrat. Néanmoins, il est important de relativiser le coût, car l’affacturage permet tout de même de générer des économies d’échelles sur la gestion administrative des comptes clients.

La perte de la relation client

En déléguant la gestion des créances à une société d’affacturage, l’entreprise risque de dépersonnaliser sa relation avec ses clients. Le factor peut se révéler moins conciliant, voire indélicat dans ses échanges avec les clients au point de ternir l’image de l’entreprise. Les clients risquent alors de se tourner vers la concurrence. Cela peut impacter négativement le volume de vente, et par conséquent, le chiffre d’affaires. Dès lors, si l’entreprise souhaite s’engager dans un contrat d’affacturage, elle a intérêt à renforcer sa stratégie de relation client.

Une solution pas accessible à tous

Même si il s’est simplifié grâce à l’affacturage en ligne, le factoring n’est pas adapté à toutes les entreprises. Cette source de financement est uniquement accessible à celles dont les clients sont des professionnels, ainsi qu’aux organismes publics. Les sociétés qui facturent des particuliers doivent donc recourir à d’autres solutions. En outre, les entreprises concentrées sur un petit volume de compte client ne sont pas éligibles bien qu’elles ont des dossiers solides.

En conclusion, l’affacturage est une solution intéressante à condition de bien choisir le factor et d’adapter le contrat en fonction des besoins de l’entreprise.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires