L’offre de prêt au microentreprises d’October

Un prêt simple et rapide pour votre entreprise, telle est la promesse de la plateforme October (anciennement Lendix). Cet acteur incontournable du crowdlending en France peut ainsi aider les PME à trouver un financement adéquat pour concrétiser leurs projets. Néanmoins, les microentreprises ont tout aussi bien la possibilité de passer par cette référence en ligne. Notamment pour surmonter la crise sanitaire et ses effets néfastes sur l’activité économique. Découvrez alors dans cet article l’offre de prêt aux microentreprises d’October.

comparez les organismes de financement

comparer

Les microentreprises, la nouvelle cible d’October

October propose aujourd’hui aux microentreprises éligibles basées en France des solutions de financement innovantes et adaptées à leurs besoins. En effet, en ligne avec sa mission, la plateforme se lance désormais sur un nouveau marché. Ainsi, pour aider ces petites structures à se développer et à prospérer, elle leur permet de solliciter des prêts instantanés. D’un montant allant de 15 000 € à 30 000 €, ces prêts peuvent être avec ou sans garantie de l’État.

Concrètement, les prêts non garantis se caractérisent comme suit :

  • Durée de 24 mois
  • Taux d’intérêt compris entre 6,5 % et 9,9 %

Pour ce qui est du Prêt Garanti par l’État (PGE), sa durée et son taux d’intérêt correspondent tout simplement aux dispositions édictées par la loi. Autrement dit, 2 % sur 12 mois avec possibilité d’extension.

Offre de prêt aux microentreprises d’October : comment en bénéficier ?

Pour pouvoir profiter de l’offre de prêt aux microentreprises d’October, il convient de répondre à une série de critères :

  • L’entreprise doit justifier de plus d’un an d’existence
  • Elle doit avoir réalisé un chiffre d’affaires supérieur à 100 000 €
  • L’emprunteur doit être une personne morale (la plateforme ne finance que les structures ayant une personnalité morale)

Si la microentreprise ne respecte donc pas ces points essentiels, elle ne peut pas prétendre à un crédit auprès de la plateforme.

Kea, un modèle de scoring automatique adapté aux caractéristiques des microentreprises

October adopte une approche innovante pour l’étude des dossiers de demande de prêt des microentreprises. Effectivement, elle a développé Kea pour assurer l’analyse de crédit et la description des projets instantanés. Pour donner une note de crédit aux petites structures, ce modèle de scoring automatique se base sur les transactions bancaires de ces dernières.

Dans les faits, comment fonctionne Kea ?

Kea analyse les opérations bancaires de l’emprunteur sur une période bien définie, c’est-à-dire les 12 derniers mois. Et ce, afin d’évaluer la probabilité de défaut de la microentreprise, probabilité qui est par la suite convertie en note de crédit. Celle-ci peut alors aller de A+ à C-, un nouveau score qui reflète le risque associé à ces petits projets.

Ayant recours à des algorithmes de machine learning, ce modèle de scoring d’October examine automatiquement les demandes de prêt des microentreprises. Avant d’analyser les données, il se connecte aux principaux comptes bancaires de l’emprunteur via les interfaces de programmes d’application (API). Il faut d’ailleurs savoir que depuis 2016, la plateforme opère par connexion DsP2 ou par lecture automatique des relevés de compte.

Sur la base des informations financières recueillies et prises en considération, Kea peut :

  • Estimer la capacité de remboursement de l’emprunteur
  • Repérer les éventuels signaux d’alarme
  • Donner une note de crédit

En s’appuyant sur ce modèle de notation, October peut donc prendre des décisions plus rapidement. En plus, cela lui permet d’offrir une solution de financement simple aux petites structures.

Quid de la description des projets instantanés ?

Avant toute chose, il importe de souligner qu’une demande de prêt effectuée par une microentreprise et analysée de manière automatique par Kea prend le nom d’instant project. Réservé aux PGE inférieurs à 250 000 € et aux prêts non garantis inférieurs à 30 000 €, celui-ci se reconnaît alors par sa description. En effet, il présente une description de projet standardisée avec des données financières synthétiques. Néanmoins, l’emprunteur rédige aussi directement certaines informations.

Quoi qu’il en soit, la description des projets instantanés affichés sur October doit mentionner le modèle de notation utilisé pour leur analyse. Dès lors, dans le cas des instant projects analysés par le scoring Kea, un encart est disponible sous les caractéristiques du prêt pour afficher cette information.

À noter que la description d’un projet sur cette plateforme incontournable comprend généralement les éléments suivants :

  • Données concernant le projet
    • Projet
    • Type de prêt sollicité
    • Taux d’intérêt annuel
    • Régime de garantie pour les PGE
    • Type de prêteurs
    • Modèle de notation utilisé pour l’analyse du projet
  • Données concernant l’entreprise
    • Activité détaillée
    • Équipe de direction
    • Principaux clients
    • Principales caractéristiques (localisation, nombre d’employés…)
    • Ratios financiers clés
  • Avis de l’analyste (section standardisée pour les instant projects)

Par ailleurs, les projets sont visibles sur October au moins 48 heures avant leur ouverture au financement. Effectivement, cela donne aux prêteurs le temps de les analyser avant tout engagement.

October : qui octroie les prêts destinés aux microentreprises ?

Sur October, deux types de prêteurs peuvent apporter leur contribution pour le financement d’un projet. Si l’emprunteur constitue alors une microentreprise française, seuls les prêteurs particuliers ont la possibilité de financer les projets proposés. Les acteurs institutionnels inscrits sur la plateforme ne peuvent pas prêter à ces petites structures. De fait, les projets présentés par celles-ci ne correspondent pas aux critères qu’ils ont choisis au moment de leur inscription en tant que prêteurs.

Il appartient entièrement aux prêteurs particuliers de réunir les fonds demandés pour la concrétisation du projet. Dès lors, si la microentreprise n’arrive pas à réunir la totalité de la somme pendant le délai convenu, elle voit tout simplement son projet annulé. Après cette annulation, October restitue automatiquement les fonds aux prêteurs particuliers qui ont participé au financement.

Parce que les projets portés par les microentreprises sur October concernent exclusivement les prêteurs particuliers, le plafond d’investissement se limite à 500 € afin de :

  • Promouvoir la diversification du portefeuille des prêteurs
  • Permettre à un grand nombre de prêteurs de participer au financement du projet
  • Donner davantage de flexibilité aux particuliers quant au montant qu’ils souhaitent prêter par projet

La limite d’investissement de 500 € permet ainsi de maintenir un certain équilibre entre ces points.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires