Compte bancaire professionnel ou personnel : Comment choisir ? Les différences

Pour l’exercice de son activité, une entreprise a besoin d’un compte bancaire. À cet effet, une société peut être tentée de choisir un compte personnel au lieu d’un compte professionnel. En effet, le premier se révèle moins onéreux que le second. Qu’est-ce qui explique cette différence de tarif ? Quelles sont les autres différences entre un compte bancaire professionnel et personnel ? Cet article vous dit tout afin de faire le meilleur choix.

comparez les banques pros

comparer

Quelle distinction entre compte professionnel et compte personnel ?

Comme on peut le deviner avec son nom, le compte professionnel s’adresse aux entreprises (personnes morales). Les autoentrepreneurs peuvent aussi y prétendre. D’un autre côté, le compte personnel est destiné aux particuliers (personnes physiques).

Une autre distinction s’observe également au niveau des services. Avec l’offre réservée aux professionnels, il est possible de profiter de :

  • Nombreuses garanties (assurance bagages, retard vol, etc.)
  • Cartes bancaires internationales
  • Virements à l’étranger
  • Terminaux de paiement électronique
  • Mise en place d’un découvert bancaire adapté
  • Attestation de dépôt
  • Accompagnement à la gestion du compte bancaire par un conseiller
  • Etc.

En résumé, le compte professionnel offre plus de services que le compte personnel. Il est donc plus susceptible de répondre aux besoins des sociétés et des indépendants. Cela explique la différence de tarification entre les deux types de comptes.

D’ailleurs, dans le cas d’un compte pro, il faut prendre en considération les frais de tenue de compte (24 € par mois en moyenne), les frais de commission de mouvement (0,05 à 0,20 % de la somme débitée), les frais d’accès en ligne (0 à 30 € par mois) et les frais de CB (40 à 140 € par an). Pour le compte personnel, il y a les frais de tenue de compte (1 à 3 € par mois en moyenne), les frais d’accès aux services en ligne (généralement gratuits) et les frais de CB (40 à 50 € par an).

On comprend mieux pourquoi il peut être plus alléchant d’opter pour un compte particulier pour son entreprise. Cependant, selon les cas ou le statut de l’entreprise, ce n’est pas toujours possible.

Quel type de compte bancaire pour quel statut d’entreprise ?

Il est de connaissance commune que pour être immatriculée auprès du registre du commerce et de sociétés (RCS), une entreprise doit ouvrir un compte bancaire professionnel. Le choix est par conséquent inexistant pour les sociétés commerciales telles que les SARL et les SAS. Il en est de même pour les associations et les autres personnes morales.

Ceux qui ont la possibilité de choisir la nature de leur compte sont uniquement les entrepreneurs individuels. Les autoentrepreneurs peuvent même utiliser leur compte déjà ouvert pour leur activité sous certaines conditions. Il s’agit de réaliser moins de 10 000 € de chiffre d’affaires par an et de bien tenir ses comptes en cas de contrôle fiscal. Cette mesure a été mise en place dans le cadre de la loi Pacte.

La loi se prononce également dans l’éventualité de dépassement de la limite des 10 000 € de chiffre d’affaires. Si le seuil est franchi sur deux ans civils consécutifs, l’autoentrepreneur sera tenu d’ouvrir un compte bancaire dédié aux transactions de son entreprise individuelle. Le site du gouvernement précise pour ce cas de figure :

« Un compte bancaire dédié n’est pas un compte professionnel. En pratique, il s’agit d’un autre compte personnel relié à votre activité professionnelle. Ce compte est distinct du compte courant que vous utilisez pour vos dépenses privées afin que vos transactions personnelles et professionnelles soient différenciées. »

Un microentrepreneur sans salarié et bénéficiant d’une comptabilité simplifiée peut très bien se contenter d’un compte personnel. Cependant, les établissements bancaires peuvent légalement refuser l’ouverture d’un tel compte pour une activité professionnelle. Il peut aussi arriver qu’une banque décide de clore un compte personnel utilisé à des fins professionnelles. Le client est par la suite incité à ouvrir un compte professionnel.

Comment choisir entre un compte bancaire professionnel et un compte bancaire personnel ?

Comme vu précédemment, les personnes morales ou les sociétés n’ont pas le choix. Elles doivent obligatoirement se tourner vers un compte professionnel. Si détenir ce dernier est nécessaire pour l’immatriculation, rien n’indique qu’il est obligatoire de le conserver après la création de l’entreprise.

En théorie, un autoentrepreneur a le choix entre les deux types de comptes. Dans la pratique, un établissement bancaire peut refuser l’ouverture d’un compte personnel. Il s’agit de leur droit.

Néanmoins, il existe des formules dédiées aux indépendants à des tarifs accessibles. Ce type d’offre se trouve surtout auprès des banques en ligne comme Hello Bank !, Boursorama Banque, Monabanq et Axa Banque.

Quoi qu’il en soit le choix entre un compte bancaire professionnel et un compte bancaire personnel doit se faire en fonction de ses besoins. Entre autres, si l’activité engendre peu de factures et peu de dépenses professionnelles, un compte particulier peut suffire. Par contre, si les mouvements se font nombreux, c’est le compte professionnel qui est à privilégier. En plus de faciliter la gestion financière, il peut venir avec des services bancaires spécifiques à l’activité. Par exemple, faire des encaissements de carte bancaire par le biais d’un terminal de paiement électronique.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires