Comment ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Lorsque l’on se lance dans l’entrepreneuriat, la création d’un compte professionnel apparait comme une étape quasi incontournable. Avoir un compte bancaire dédié à ses activités professionnelles est en effet obligatoire y compris pour les micro entrepreneurs. À ce titre, le compte professionnel est celui qui répond le mieux à cette nécessité. Dans cet article, nous tentons de donner les grandes lignes sur comment créer un compte professionnel.

Faire le point sur ses besoins

 

Rappelons qu’un compte professionnel est en vérité un compte courant auquel on ajoute un certain nombre d’options afin de répondre exactement aux besoins du professionnel ou du créateur d’entreprise.

En plus des services bancaires de base, l’ouverture d’un compte professionnel donne, par exemple, la possibilité de bénéficier d’une gestion simplifiée et un suivi des dépenses de l’entreprise.

En principe, les formules proposées comportent un ou deux moyens de paiement : chéquier et carte bancaire pour les achats courants. Avoir un compte bancaire professionnel, c’est aussi pouvoir encaisser des règlements par carte bancaire, par virement ou encore par chèque nécessitant ainsi la location d’un dispositif spécial : TPE.

Avec un compte professionnel, l’entrepreneur peut également accéder aux services bancaires à distance et réaliser des opérations telles que les virements,  l’impression ou le téléchargement de RIB, de relevé de compte, etc.

Et, en cas de besoin, le professionnel a l’opportunité de profiter des offres sur mesures :

  • Financement
  • Autorisation de découvert
  • Facilités de caisse
  • Assurances supplémentaires (incapacité de travail, sécurisation des fonds…)
  • Etc.

 

Comparer les offres et sélectionner sa future banque

 

Le créateur d’entreprise ne doit pas se restreindre et ouvrir le compte professionnel dans la banque qui tient son compte personnel. Au contraire, c’est l’occasion de voir ce que les autres proposent.

 

Faire une simulation en ligne ou prendre directement rendez-vous avec un conseiller pro

 

De nombreuses banques traditionnelles permettent de simuler sur leur site internet la création d’un compte professionnel afin de configurer un compte sur mesure. Par la suite, l’on est souvent invité à rencontrer un conseiller pour affiner l’offre. Cependant, l’on voit émerger de nouvelles solutions 100 % en ligne ou mobile qui facilite grandement cette étape clé.

Avant de rendre sur les sites des banques en ligne, Vous pouvez aussi utiliser un comparateur de banques professionnelles pour faire une idée sur les prix et services rendues par chaque acteur de ce marché.

 

Négocier les prix, poser des questions sur les détails des offres

 

Il y a un tas de petits détails auxquels il faut s’attarder lorsque l’on décide d’ouvrir un compte pro.

En plus des des frais de tenue de compte (annuels ou mensuels) :

  • Demandez le cout des services mobile ou en ligne, le prix de la carte bancaire, les plafonds de paiement…
  • Y-a-t’il des assurances incluses ?
  • Quel est le montant du découvert autorisé ? Peut-on le personnaliser ?
  • Quels sont les moyens de communication avec votre banque? Etc.

 

Constituer un dossier pour l’ouverture d’un compte professionnel

 

Comme pour un compte personnel, un certain nombre de documents sont fréquemment demandés au professionnel selon son statut :

  • Une copie d’une pièce d’identité (du représentant légal pour le cas d’une société)
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • Une attestation d’immatriculation à la Chambre des Métiers ou un extrait K-bis du Registre du commerce et des sociétés
  • Les statuts et éventuellement les annexes (société)
  • Le numéro SIREN et le code APE (professionnel libéral)
  • Un bail commercial (si l’activité est exercée dans un local professionnel)

Toutefois, en fonction de l’établissement, d’autres justificatifs sont susceptibles d’être réclamés.

Par ailleurs la banque peut refuser l’ouverture d’un compte bancaire. Pas d’inquiétude ! Dans ce cas il existe une procédure permettant le droit au compte.

Laisser un commentaire