Banques pour les associations : Comment choisir ?

Il est judicieux pour les associations de posséder un compte auprès d’une banque pour l’accomplissement de leurs mouvements financiers. D’ailleurs, pour les associations loi 1901, l’ouverture d’un compte bancaire spécialement dédié à leur fonctionnement est obligatoire. Alors, quelle banque choisir pour son association ? Qu’en est-il également de l’ouverture de compte ? Tout de suite les détails.

Banques pour les associations : banque traditionnelle ou en ligne ?

 

Une association se doit d’ouvrir un compte à la banque, notamment s’il s’agit d’une association déclarée : ONG, association sportive… Mais, encore faut-il choisir la banque idéale ? En effet, il est préférable d’opter pour un établissement adapté à vos besoins et vos attentes. Deux possibilités s’offrent ainsi à vous. Vous pouvez faire le choix d’une institution bancaire classique. Sinon, il vous est possible de miser sur une banque en ligne.

 

Banque traditionnelle : incontournable pour les associations

 

Il n’y a pas à dire, les banques traditionnelles et mutualistes constituent toujours une valeur sure. Et ce, pour l’ouverture d’un compte dédié pour les associations. Celles-ci peuvent alors se tourner vers des institutions reconnues. À l’exemple de La Banque Postale, Crédit Agricole, Société Générale, BNP ou encore Crédit Mutuel. Bien évidemment, il faut se déplacer dans une agence de l’établissement bancaire choisi.

Les banques classiques proposent en plus aux associations des services personnalisés. Ainsi, selon ses exigences, une association peut compter sur des outils spécifiques. Voilà de quoi faciliter ses différentes opérations financières : règlements, collecte de dons, encaissements de cotisations… ! Les packs Associations permettent également de bénéficier des prestations de base relatives au compte courant.

Mais, cela ne s’arrête pas là ! Les banques traditionnelles offrent aussi des solutions de financement pour les activités des associations. Dès lors, vous pouvez financer le cycle d’exploitation, les matériels ou bien l’immobilier. À cela s’ajoutent les prestations d’assurance (compte bancaire ou multirisque). En outre, en cas d’excédents de trésorerie, les options de placement ne manquent pas. Et cela, que ce soit à court, à moyen ou à long terme et suivant les besoins de l’organisation associative :

  • Livret A Associations
  • OPCVM
  • Investissement socialement responsable (ISR)
  • Placements non boursiers (comptes à terme, comptes sur livret et bons de caisse)

Bien entendu, le tarif des offres varie en fonction de la banque. Aussi, il ne faut surtout pas négliger ce critère lors de la sélection de la banque de votre association. De même, il importe de prêter une attention particulière à la qualité de la prestation. Pour s’en assurer, un petit tour sur les forums pour voir les avis clients devrait vous aider.

 

Banque en ligne : une alternative digitale intéressante

 

Rien ne vous empêche également de souscrire à une banque en ligne comme Qonto, Anytime ou encore Manager One. Une banque digitale présente effectivement de nombreux avantages pratiques. D’abord, elle vous permet de profiter d’applications et d’outils très performants. Quoi de mieux pour faciliter la gestion et la comptabilité de votre association au quotidien ! Qui plus est, elle promet une ouverture de compte 100 % en ligne en peu de temps.

En général, le pack Associations d’une banque en ligne vous donne la possibilité de bénéficier de :

  • Un compte courant avec un IBAN
  • Une application de gestion simplifiée des dépenses
  • Une carte MasterCard
  • Plusieurs cartes bancaires virtuelles selon la formule que vous avez choisie

L’offre d’une banque en ligne permet par ailleurs de réaliser des opérations en devises. Et ce, à moindres frais pour le plus grand plaisir de votre portefeuille.

Par contre, ce type de banque ne propose aucune solution de financement et encore moins de placement. Dans ce cas, vous ne pourrez en aucune façon avoir un compte à découvert. Par conséquent, vous devez effectuer une gestion rigoureuse de vos dépenses. Également, il est primordial de bien anticiper les décalages de trésorerie.

Pour rappel, Qonto compte 4 formules :

  • Essential
  • Standard
  • Prémium
  • Entreprise

Quant à Anytime, vous pouvez ouvrir soit un compte Standard soit un compte Prémium.

 

Et l’ouverture du compte bancaire dans tout ça ?

 

La création de votre association doit faire l’objet d’une déclaration à la préfecture. De fait, il s’agit d’un préalable indispensable pour toute ouverture de compte bancaire. Une fois cette formalité accomplie, vous pourrez passer à l’étape suivante. C’est-à-dire ouvrir le compte de votre association auprès de la banque de votre choix.

 

Banques pour association : qui peut ouvrir le compte ?

 

Avant toute chose, l’association doit appeler son conseil d’administration ou son bureau à une réunion. Celle-ci permettra de nommer la personne qui s’occupera d’ouvrir et de gérer le compte de l’entité. L’issue de la réunion débouche sur la désignation de plusieurs personnes ? Alors, il est nécessaire de préciser si :

  • Elles agissent ensemble : ce qui demande impérativement plusieurs signatures
  • Elles agissent séparément : il faut au moins une signature

À noter que toutes ces données doivent apparaitre sur le procès-verbal de délibération de la réunion. Vous devrez d’ailleurs remettre ce document à l’établissement bancaire sélectionné.

 

Quels sont les documents essentiels à l’ouverture d’un compte bancaire pour les associations ?

 

Pour ouvrir un compte bancaire, une association doit se munir de différentes pièces justificatives. Vous aurez ainsi besoin du récépissé de déclaration en préfecture et de la liste des responsables de l’association. Vous devez aussi produire les justificatifs suivants.

Un justificatif d’activité

Il consiste en une copie :

  • Des statuts à jour de l’association
  • De l’extrait du journal officiel de publication de l’association

Un justificatif d’identité

La personne habilitée doit fournir une pièce justifiant de son identité. Vous avez le choix entre une carte d’identité, un passeport, une carte de résident ou de séjour.

Un justificatif d’adresse

En guise de justificatif d’adresse, vous avez l’embarras du choix :

  • Facture d’électricité, de gaz, de téléphone… de moins de 6 mois
  • Bail commercial notarié ou visé par une agence immobilière
  • Contrat de domiciliation
  • Dernier avis de taxe foncière
  • Attestation d’hébergement…

Un justificatif des pouvoirs

Il correspond au procès-verbal de délibération qui nomme le ou les responsables du compte.

Une demande de procuration sur le compte courant

Vous devez fournir l’original de la pièce d’identité du ou des mandataires habilités à gérer le compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 5