Captain Contrat ou Legalplace : Quelle plateforme juridique choisir ?

Les plateformes juridiques se présentent aujourd’hui comme une solution qui facilite la vie des entrepreneurs grâce à un large panel de services : création d’entreprises, rédaction d’actes juridiques, gestion des ressources humaines… Parmi les nombreux acteurs, deux legaltechs se démarquent du lot : Captain Contrat et LegalPlace. Mais laquelle choisir ? Pour répondre à cette question, nous vous proposons une revue complète de chaque plateforme en évoquant leurs similarités et leurs différences.

créez votre société

comparer

Captain Contrat et LegalPlace : les points communs

Captain Contrat est une société française créée en 2013 par Philippe et Maxime Wagner. Le siège est à Paris. Elle compte à son actif 50 salariés et plus de 15 000 clients.

D’un autre côté, LegalPlace est une startup parisienne fondée en 2016 par Samuel Goldstein et Mehdi Ouchallal. Cette solution a accompagné plus de 100 000 clients depuis son lancement.

Comme toute legaltech, Captain Contrat et LegalPlace présentent une diversité de services aux professionnels pour permettre l’automatisation des formalités juridiques. Leurs offres sont principalement dédiées aux entrepreneurs individuels, TPE et PME. D’une manière générale, les deux plateformes mettent en avant :

Par ailleurs, elles réalisent d’autres prestations telles que :

  • la modification de l’entreprise : modification des statuts, transfert de siège social, approbation des comptes… ;
  • la rédaction de contrats : CGV, bail commercial, contrat de partenariat… ;
  • la gestion du personnel : mise en place du règlement intérieur, procédure de licenciement, rédaction de contrats de travail… ;
  • la gestion des litiges : mise en demeure, dissolution-liquidation… ;
  • la protection de la société : accord de confidentialité, mentions légales…

Dans le cadre de l’assistance juridique, Captain Contrat et LegalPlace mettent à la disposition des professionnels une bibliothèque de documents juridiques en souscrivant à un abonnement mensuel. On retrouve notamment des contrats, des factures, des chartes de télétravail, etc.

Quoi qu’il en soit, ces deux plateformes proposent des services variés pour répondre aux besoins de chaque entrepreneur. Plus encore, elles permettent de gagner du temps significatif, quelle que soit l’ampleur du projet.

  • offre gratuite possible
  • offre payante à partir de 139€HT
voir l’offre

-15% avec le code

STAT15

avis client

Captain Contrat et LegalPlace : les différences

Bien qu’il y ait des points de convergence entre les plateformes Captain Contrat et LegalPlace, plusieurs différences sont notables notamment au niveau des tarifs. Les avis clients permettent également de dégager les avantages et inconvénients de chacune de ces legaltechs.

Les tarifs

La plupart des services offerts par chaque plateforme sont payants.

Pour la création d’entreprises, Captain Contrat propose 3 formules aux clients :

  • Basique : gratuit ;
  • Sécurité à 129 euros : prise en charge de toutes les formalités administratives ;
  • Sérénité à 289 euros : accompagnement juridique pendant 1 an et traitement prioritaire du dossier.

Quant à l’assistance juridique, elle présente 2 options :

  • Essentiel à 13,30 euros par mois : assistance d’un juriste, réponse dans un délai de 24 h, personnalisation des documents…
  • Premium à 104, 30 euros par mois : assistance d’un juriste, réponse en 2 h, prise en charge des documents juridiques contractuels par un avocat…

D’autre part, les tarifs proposés par LegalPlace varient en fonction de la prestation. La création d’une entreprise coûte par exemple 69 euros (frais administratifs non inclus) à l’exception de l’autoentreprise et de l’EIRL qui démarrent à 59 euros. Pour une dissolution de société, le prix de la prestation est fixé à partir de 149 euros. LegalPlace offre également une formule Express à 199 euros.

Par ailleurs, pour bénéficier d’une assistance juridique de cette plateforme, il faudra débourser 29 euros par mois. Cet accompagnement inclut l’accès aux documents juridiques et l’échange avec des experts juridiques. À noter que la legaltech donne gratuitement un mois d’assistance pour toute création d’entreprises (EURL, SASU, SAS, SARL…).

Les avantages et les inconvénients

En général, les clients de Captain Contrat sont satisfaits des services proposés. Parmi les avantages dégagés :

  • l’excellent rapport qualité/prix ;
  • le gain de temps ;
  • l’exhaustivité des prestations ;
  • la qualité d’accompagnement.

Toutefois, il existe plusieurs points négatifs tels que le manque de services complémentaires et l’inégalité des compétences des avocats dans le cadre d’un accompagnement.

Concernant la plateforme juridique LegalPlace, les clients apprécient notamment :

  • la qualité du logiciel ;
  • les prix compétitifs ;
  • le marketing B2C ;
  • la qualité de l’accompagnement.

En revanche, on notera l’absence d’offre gratuite dans l’ensemble des prestations offertes et le manque de transparence sur les prix, bien que ces derniers soient moins onéreux par rapport à ceux des autres concurrents.

Captain Contrat et LegalPlace : laquelle choisir ?

Il est difficile de répondre directement à cette question. En effet, il faut savoir que plusieurs critères sont à prendre en compte lors du choix d’une plateforme juridique. Cela concerne notamment :

  • la diversité des offres ;
  • le prix global (plus les frais administratifs) ;
  • les services complémentaires ;
  • le type d’accompagnement ;
  • la qualification de l’interlocuteur.

Captain Contrat et LegalPlace proposent à peu près les mêmes types de services et d’accompagnement. Que ce soit pour une création ou une modification d’entreprise, une rédaction de contrats, une gestion des salariés… elles assurent des prestations de qualité afin de satisfaire chaque entrepreneur. Plus encore, leurs équipes disposent d’une bonne réactivité et leurs partenaires d’un bon professionnalisme pour répondre à tous les besoins, même les plus spécifiques.

La différence entre les deux plateformes se situe surtout au niveau des coûts des prestations. Dans tous les cas, le professionnel doit choisir la legaltech qui met en avant des services pouvant correspondre aux activités de sa structure et à son budget.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires