Créer son entreprise avant ou après avoir quitté son emploi : que choisir ?

Il est recommandé d’entamer sa vie professionnelle par le salariat, mais il est également important de bien réussir la reconversion vers le monde entrepreneurial. Ceci vous permet de lancer votre nouveau projet dans de bonnes conditions. Beaucoup s’interrogent alors sur la meilleure manière de rompre un contrat de travail en cours.

La création d’une entreprise doit se faire avant ou après la cessation du contrat salarial ? La meilleure option, qui s’offre dans cette situation, est de quitter d’abord l’emploi. Cette décision vous permettra de donner toutes les chances à votre entreprise de prospérer. Vous aurez aussi toute la disponibilité nécessaire pour le bon fonctionnement de votre projet. 

créez votre société

comparer

Les avantages de quitter son emploi avant de créer son entreprise 

Un projet prend vie à partir des idées, avant qu’il ne se concrétise. Il est alors important de déployer les ressources humaines, logistiques et financières. Ceci implique aussi une disponibilité de votre part pour veiller au petit détail, même si vous ne devez pas avoir une obligation ponctuelle, comme celle d’un contrat de travail.

En optant pour la création de votre entreprise après la cessation de votre contrat salarial, vous profiterez de nombreux avantages. 

Être libre de toutes obligations envers votre employeur 

Voue êtes libéré de vos anciennes obligations et cela vous permettra d’éviter le stress afin de répondre favorablement à vos nouvelles exigences. Votre ancien contrat de travail exigeait de vous un certain nombre de redevances vis-à-vis de votre employeur.

En ce sens, vous deviez : 

  • Être ponctuel : le contrat de travail exige à ce que vous soyez présent aux services aux heures d’ouverture ; 
  • accomplir vos tâches quotidiennes : au sein de l’entreprise dans lequel vous travaillez, il est important de travailler pour qu’elle soit toujours opérationnelle ; 
  • respecter les restrictions du contrat : si votre employeur interdit que ses salariés n’aient pas d’autres activités parallèles, alors vous ne pourrez pas lancer votre entreprise en étant toujours salarié. 

Vous êtes ainsi tenu de veiller au respect du contrat, qui vous lie à votre employeur. Dans le cas échéant, vous risquez de précipiter votre licenciement de l’entreprise pour non-respect du contrat de travail. Il est donc primordial de garder votre régime de rendement à son meilleur niveau.           

Disposer du temps nécessaire pour bien lancer votre entreprise 

En quittant d’abord votre emploi avant de lancer votre entreprise, vous aurez le temps nécessaire pour fonder votre entreprise sur de bonnes bases. Pour certains détails, votre présence serait indispensable, surtout pour les questions d’ordres administratifs et financiers.

Que vous le vouliez ou non, il vous sera plus compliqué de lancer votre entreprise en étant dans le salariat. Vous aurez un contrat à honorer d’un côté, tandis qu’il faudra également vous rendre disponible pour la création de votre propre entreprise, de l’autre. 

Créer son entreprise après avoir quitté son emploi : quelques critères à prendre en compte 

Réussir la création de son entreprise après avoir quitté son emploi est une décision sage, qui nécessite néanmoins une bonne préparation. Il ne s’agit nullement d’une improvisation. Pour bien réussir, vous devez surtout respecter un certains nombres de principes.

Revoir les clauses de votre contrat de travail 

La première des choses à faire est de relire les clauses de votre contrat de travail. Quelles sont les dispositions prévues par votre contrat de travail à propos des démissions ? Vous devez aussi tenir compte de la durée et des implications du préavis.

C’est le moment de vérifier si la clause de non-concurrence est incluse dans votre contrat. Cette clause du contrat interdit aux salariés le droit de développer les mêmes activités que leurs employeurs dans une zone géographique prédéfinie. Ce détail vous aidera dans le choix de votre secteur d’activité ainsi que de l’emplacement à choisir. 

Prévoir votre plan de création d’entreprises

Votre idée d’entreprise n’est pas née du jour au lendemain. Elle est le fruit d’un long processus de réflexion, au cours duquel vous avez réfléchi sur la faisabilité dudit projet. Avant de quitter le statut de salarié, vous devez veiller d’abord à la mise en place de votre plan de création d’entreprises. Une fois que les idées sont sur papier, vous serez plus allégé pour poursuivre les autres étapes.

Le plan de création défini entre autres : 

  • Le type d’entreprise : vous désirez créer une entreprise individuelle, une SA ou une SARL. Choisir en fonction de ce qui vous arrange le mieux ; 
  • Votre secteur d’activité : il faudra choisir quelques choses qui vous passionnent vous ou bien vos associés ; 
  • Le budget : pour vos débuts, vous devez disposer d’un financement pour veiller aux charges élémentaires. 

Quel est l’état de vos finances ?

Il s’agit d’un détail très important. Quitter son emploi signifie la cessation du salaire et des primes mensuels. Une bonne préparation permet d’aborder plus sereinement cette étape. Dès que l’idée de création d’entreprises commence par occuper votre esprit, il faut commencer à prévoir les financements nécessaires.

Vous pouvez opter pour un prêt, une vente immobilière ou une épargne. Il est important de veiller à ce détail, puisqu’il faudra trouver un capital afin d’assurer le financement de la création de votre entreprise. 

Dans le cas contraire, votre projet ne sera pas abouti et sans un réel avancement. En ce sens, il faudra s’y mettre au plus vite pour que le temps ne vous fasse pas défaut. De plus, vous devez également tenir compte de vos dépenses mensuelles, afin de garder votre train de vie avant que vous ne quittiez votre emploi.

C’est une question de planification et d’organisation. En veillant scrupuleusement à ces différentes étapes, vous pourrez vivre plus facilement la phase post-salariale. 

Créer une entreprise avant de quitter son emploi : un projet pas facile ?

Beaucoup trouvent qu’il est plus avantageux de créer son entreprise, avant de quitter son emploi, surtout en raison de la couverture salariale dont ils profitent. Les raisons sont nombreuses. 

Risque de ne plus répondre aux exigences salariales 

La toute première raison qui empêche une personne de laisser leur emploi et se consacrer pleinement à leurs business est la peur du lendemain. Toutefois, vous devez dépasser cette peur et vous donnez les chances de faire prospérer votre entreprise. C’est pourquoi il est important de prendre le temps nécessaire pour être prêt, afin de lancer votre entreprise. 

Obtention de l’autorisation du cumul d’activité : un casse-tête pour les fonctionnaires 

Dans certains contrats, les employeurs peuvent exiger de leurs salariés qu’ils n’exercent plus d’autres activités durant la période de leur contrat de travail. Néanmoins, il est possible d’obtenir une autorisation, qui vous permettra d’exercer en toute légitimité. C’est l’une des difficultés que rencontrent le plus souvent les fonctionnaires.

Outre le statut des fonctionnaires, les autres formes de travailleurs y accèdent plus facilement. Mais, l’attribution de l’autorisation du cumul d’activités n’est pas un processus facile et retardera davantage le lancement de votre entreprise. Vous devez vous armer de beaucoup de courage pour tenir jusqu’au bout. 

Alors quoi de mieux que de préparer correctement votre démission pour lancer votre nouveau projet ? Au début, la peur du lendemain subsistera, mais sachez que vous ne serez jamais assez prêt pour vous lancer totalement. Faites les choses pas à pas et choisissez le bon moment pour quitter votre emploi.

comments
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires